France Dimanche > Actualités > Brigitte Bardot : "C'est le pire nouvel an de ma vie"

Actualités

Brigitte Bardot : "C'est le pire nouvel an de ma vie"

Publié le 9 janvier 2009

Inconsolable. À 74 ans, celle qui incarna dans le monde entier la beauté et le charme français, Brigitte Bardot ne s'est jamais sentie aussi désemparée qu'aujourd'hui. Recluse chez elle, à la Madrague, la star Brigitte Bardot ne cesse de pleurer, tenant à portée de main son téléphone, au cas où... Mais, hélas, celle qui a su faire preuve d'un incroyable courage à plusieurs reprises par le passé perd espoir d'heure en heure. « C'est le pire nouvel an de ma vie !» s'est-elle d'ailleurs exclamée aux premières heures de la nouvelle année.Inconsolable. À 74 ans, celle qui incarna dans le monde entier la beauté et le charme français, Brigitte Bardot ne s'est jamais sentie aussi désemparée qu'aujourd'hui.Inconsolable. À 74 ans, celle qui incarna dans le monde entier la beauté et le charme français, Brigitte Bardot ne s'est jamais sentie aussi désemparée qu'aujourd'hui.

Car en cette nuit de la Saint-Sylvestre, à l'heure où tous s'échangeaient des vœux chaleureux en s'embrassant gaiement, la star, elle, était rongée par l'inquiétude. Ce soir-là, en effet, Nina, la petite chienne de son cœur, a disparu sur l'esplanade du Trocadéro, perdue dans la foule immense venue y fêter les premiers instants de 2009.

C'est là, à deux pas de la Fondation Brigitte Bardot, que la chienne a échappé à la surveillance de Christophe Marie, le directeur du Bureau protection animale.

->Voir aussi - Brigitte Bardot : Elle vole au secours... des chasseurs

Considéré par l'actrice comme son fils spirituel tant elle retrouve en ce jeune homme la force de sa propre vocation à la défense des bêtes, Christophe Marie occupe depuis plusieurs années maintenant ce poste à responsabilités au sein de sa fondation. C'est donc tout naturellement à lui que Brigitte avait confié la garde de Nina jusqu'à ce que celle-ci puisse la rejoindre à Saint-Tropez après les fêtes.

Or, cette nuit du 31 décembre, l'agitation était à son comble au Trocadéro. « Il y avait tellement de monde, il y avait des pétards partout », explique aujourd'hui Brigitte. Et cette petite chienne de 11 ans, rendue très craintive par une jeunesse si traumatisante qu'elle lui avait valu le secours immédiat de la fondation, s'est échappée, affolée.

Des recherches ont eu lieu jusqu'à 2 heures du matin dans les rues de la capitale, sans le moindre résultat... La maîtresse de Nina, totalement impuissante depuis sa maison tropézienne et profondément bouleversée, a attendu en vain le coup de téléphone qui mettrait fin à son calvaire.

Christophe, lui, a remué ciel et terre pour tenter de retrouver la trace de Nina et sécher ainsi les larmes de Brigitte Bardot, cette femme qu'il aime tant et dont il se sent probablement responsable du chagrin. Des affiches ont donc été apposées dans le quartier dès le 1er janvier. Affiches sur lesquelles, outre la photo de la chienne, est mentionné le fait qu'elle porte un collier avec une médaille de la fondation.

« Elle est adorable et très douce », précise encore l'affichette, qui promet aussi une récompense à celui ou celle qui ramènera l'animal au siège de la fondation.

Chagrin

Brigitte a aussi décidé de lancer un appel au secours sur Internet, afin de sensibiliser le plus grand nombre de gens possible à la disparition de Nina...

Avec des mots poignants, la star y dévoile son chagrin. « Depuis, je n'arrête pas de pleurer. Je suis au désespoir de la retrouver et supplie toute personne l'ayant aperçue d'en informer ma fondation au 01 45 05 14 60, écrit-elle. Je compte sur vous pour nous aider, car cette petite a déjà connu le pire. C'est un cauchemar d'être dans l'ignorance, poursuit-elle. Mon vœu le plus cher est de pouvoir la retrouver. En formant une chaîne, nous pourrons le réaliser. Je vous remercie par avance et vous embrasse. »

Espérons que cet appel trouvera un écho auprès de ceux qui croiseront le chemin de la petite Nina. Sinon, Brigitte Bardot devra commencer de manière bien triste cette nouvelle année...

Elle qui avait déjà récemment tant souffert : « Début décembre, j'ai vu mourir coup sur coup mon chat Petit Prince et sa soeur Pirouette !» Des chocs qui l'ont bouleversée. « Chaque fois que je perds un animal, c'est comme si un membre de ma famille disparaissait, confiait-elle récemment. Je vis un véritable deuil, et je ne m'en remets jamais complètement. »

Souhaitons que cette immense peine soit cette fois épargnée à Brigitte Bardot et que le prénom Nina ne soit pas, à l'avenir, son pire souvenir des fêtes de fin d'année...

Anna Hadrien

À découvrir

Sur le même thème