France Dimanche > Actualités > Brigitte Bardot : Elle dénonce les assassins de sa mère !

Actualités

Brigitte Bardot : Elle dénonce les assassins de sa mère !

Publié le 12 novembre 2015

Alors que les services de santé mondiaux publient la liste des aliments cancérigènes, l’actrice Brigitte Bardot porte une terrible accusation�.

On a beau avoir 81 ans, une vie accomplie, une immense carrière, on a beau avoir consacré son existence à une noble cause, celle des animaux, on n’en reste pas moins l’enfant de ses parents… La magnifique comédienne qu’a été Brigitte Bardot a commencé sa vie entourée de son père, Louis, dit Pilou, et de sa mère, Anne-Marie, surnommée Toty.

Le premier a disparu en 1975, suivi, en 1978, par son épouse. Un crève-cœur pour BB, devenue très complice avec l’auteure de ses jours. C’est dans ses bras, que, à l’âge de 66 ans, Toty s’est éteinte, à l’Hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, en banlieue parisienne, laissant Brigitte orpheline et éplorée.

Une souffrance d’autant plus grande que sa mère a succombé à une terrible maladie : un cancer du côlon. Un mal vécu comme une fatalité sans doute, puisqu’alors, on ne connaissait pas les causes possibles de son apparition. La faute à « pas de chance »…

Mais aujourd’hui, certaines études mettent en avant ce qui peut amener un organisme à contracter un cancer. Parmi de multiples causes, il en est une qui semble aujourd’hui avérée, puisque, le 26 octobre dernier, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), agence de l’OMS (l’Organisation mondiale de la Santé) a publié un communiqué qui a fait l’effet d’une bombe : la consommation de viande rouge a été classée « probablement cancérigène pour l’homme » ! Des conclusions qui vont dans le même sens que d’autres études précédemment réalisées !

En lisant ce communiqué – qui confirme ce que la star pense depuis des années –, Brigitte Bardot a tenu à manifester son approbation, le lendemain, mardi 27 octobre. Sans mâcher ses mots, comme à son habitude, elle a déclaré à l’AFP : « Je salue le courage extraordinaire de l’OMS pour avoir lancé ce signal d’alarme. C’est génial ! »

Viande

Mais elle ne s’est pas arrêtée là. Car, persuadée que c’est ce type de nourriture qui a entraîné la maladie de sa mère, elle accuse : « L’alimentation carnée telle qu’on la pratique un peu partout dans le monde provoque de nombreux cancers, a-t-elle affirmé. Ma mère, Anne-Marie, était une grande mangeuse de viande, et elle est morte d’un cancer du côlon. Son médecin avait fait le lien avec une surconsommation de viande. »

Même si l’on ne peut être certain que la maladie de sa maman ait été liée à son alimentation, la publication de l’OMS a de quoi choquer. Les consommateurs, mais aussi, bien sûr, ceux qui produisent de la viande et vivent de cette industrie ! Aussi Brigitte redoute-t-elle que ces derniers fassent tout leur possible pour que les recommandations de l’OMS ne soient pas respectées.

Elle craint en effet, toujours selon ses propres mots, « que la mafia mondiale de la viande s’oppose de toutes ses forces à cette prise de conscience ! »

Sans doute faudra-t-il que les organismes de la santé apportent des preuves tangibles de leurs conclusions. Mais il y a une chose qui est certaine : Brigitte Bardot ne consomme plus de viande depuis quarante ans, pourtant, à 81 ans, elle se porte « comme le Pont-Neuf ».

Et, jusqu’à son dernier souffle, elle se battra pour que les animaux soient mieux traités par leurs frères humains.

Laurence Paris

À découvrir

Sur le même thème