France Dimanche > Actualités > Brigitte Bardot : Elle échappe à une mort atroce !

Actualités

Brigitte Bardot : Elle échappe à une mort atroce !

Publié le 4 juillet 2008

On n'a qu'une vie dit-on... Brigitte Bardot, elle, en a vécu deux totalement distinctes.   La première a élevée Brigitte Bardot au rang de sex-symbol absolu avant d'en faire un véritable mythe vivant. La seconde l'a poussée à arrêter le cinéma pour se consacrer à une bataille sans fin : la protection des animaux. Deux vies extraordinaires mais fragiles et tourmentées, qui n'ont parfois tenu qu'à un fil...

« Je ne sais pas par quel miracle on m'a retrouvée, dans une bergerie au fin fond des Alpes-Maritimes », nous confiait Brigitte il y a deux ans maintenant. Pour France Dimanche, BB revenait sur l'épisode tragique où, à 25 ans, elle avait voulu disparaître à jamais. La star avait alors échappé à une mort atroce...

C'est un enfant qui avait trouvé son corps inanimé, les veines tailladées, l'organisme bourré de barbituriques... Une envie d'en finir avec ce monde, qui n'était hélas pas restée isolée. « J'ai tenté de mettre fin à mes jours à plusieurs reprises », nous avait-elle ainsi raconté.

Et la passionaria de nos amies les bêtes d'ajouter : « Ça fait quelque temps maintenant que je ne suis plus tentée par la mort. Même si je ne dis pas qu'un jour de grande détresse, je n'aurai pas envie de recommencer ...»

->Voir aussi - Brigitte Bardot : Son gardien séquestré !

Amour

Heureusement, même si l'actrice, comme beaucoup d'autres personnalités du show-biz, a traversé de bien sombres moments, elle semble mue par une force qui la maintient en vie : celle qu'elle déploie pour défendre les animaux bien sûr !

Brigitte n'a pas attendu l'année 1977, et son célèbre voyage au Canada afin de protester contre le martyre des bébés phoques, pour prendre leur défense. Dès 1962, la star militait pour le pistolet indolore dans les abattoirs.

C'est aussi à cette époque que Brigitte Bardot a décidé de devenir végétarienne et qu'elle s'est, d'une certaine manière, sauvée elle-même : « C'est l'amour inconditionnel que m'offrent les animaux, la responsabilité que j'ai prise vis-à-vis d'eux et la volonté de mener le combat jusqu'au bout qui m'empêchent de commettre l'irréparable. »

Diable

Cette idée que ce sont les bêtes qui ont sauvé Bardot du suicide, deux de ses amis les plus sûrs la partagent. À commencer par Alain Delon... « La plupart des stars féminines mondiales que j'ai connues se sont suicidées, a expliqué l'acteur. La liste est longue, et j'étais persuadé que Brigitte finirait comme les autres. Je crois sincèrement que si elle est là aujourd'hui, c'est grâce aux animaux. »

Roger Hanin, autre proche de Brigitte Bardot, ne pense pas différemment. Interrogé dans le reportage consacré à l'actrice, diffusé récemment sur France 2 dans le magazine Un jour, un destin, le comédien estimait que, sans sa fondation, la star serait sûrement morte.

Jean-Max Rivière, un autre ami de BB, va même encore plus loin. Selon lui, pour défendre sa cause, Brigitte, pourtant croyante, serait prête à se damner !

Sans aller jusqu'à vendre son âme au diable, cette femme vibrante et passionnée a néanmoins fait de gros sacrifices pour se donner les moyens financiers d'assumer son combat.

Ainsi en 1992 a-t-elle organisé la vente aux enchères d'une grande partie de ses biens, afin de récolter des fonds pour sa fondation. Même la célébrissime Madrague, sa maison de Saint-Tropez, ne lui appartient plus aujourd'hui.

Fatiguée, rongée par des problèmes d'arthrite, la star reste toujours sur le front ! Ce n'est peut-être pas de la rage de vivre, mais c'est au moins un combat qui donne la force à Brigitte Bardot de repousser la mort... Très loin.

Christian Morales

À découvrir