France Dimanche > Actualités > Brigitte Bardot : Enterrée au milieu 
de ses animaux !

Actualités

Brigitte Bardot : Enterrée au milieu 
de ses animaux !

Publié le 22 janvier 2017

Brigitte Bardot rêvait de pouvoir reposer auprès de ceux qu’elle a tant aimés…
 Ses derniers vœux ont finalement été exaucés.

«J’ai donné ma jeunesse et ma beauté aux hommes, confiait Brigitte Bardot dans Elle, aujourd’hui, je donne mon expérience et le meilleur de moi-même aux animaux ! » Depuis qu’elle a claqué la porte des plateaux de cinéma et s’est réfugiée dans sa propriété au bord de la Méditerranée, la star ne trouve la paix qu’auprès de ses bêtes.

Parce qu’elle sait depuis bien longtemps qu’elles seules sont capables de donner sans calcul. Et aussi parce qu’elle-même, trop souvent traquée et maltraitée, peut comprendre leur souffrance, et même la ressentir au plus profond de sa chair. « Les animaux m’ont sauvé la vie, allait-elle d’ailleurs jusqu’à ajouter. Sans eux, je crois que je n’aurais pas supporté de continuer à vivre. »

->Voir aussi - Brigitte Bardot : Abandonnée, elle pleure l'homme de sa vie

Pour eux, elle a décidé de se battre, contre le massacre des bébés phoques, la corrida, le transport et l’abattage du bétail, la fourrure, les tests pharmaceutiques, les abandons… « Tous les combats me tiennent à cœur, car tous sont liés à la mort d’animaux dans des conditions épouvantables que l’on peut difficilement imaginer. »

Il n’est donc pas étonnant que Brigitte qui a fêté ses 82 ans le 28 septembre dernier veuille rester auprès d’eux par-delà la mort. Il y a six ans déjà, l’ex-actrice confiait dans les colonnes de Paris Match : « Ce que je ressens, c’est que mes obsèques vont être un beau bordel médiatique ! Je voudrais éviter de reposer au petit cimetière marin de Saint-Tropez, auprès de mes parents et auprès de Vadim. Tout simplement pour qu’on les laisse tranquilles et que l’on préserve leur sérénité. Je veux que l’on m’enterre à La madrague, à l’abri de tous regards, au milieu de ce paysage où j’ai passé les plus belles heures de ma vie. »

->Voir aussi - Brigitte Bardot : Ses animaux en danger de mort !

Une manière pudique de dire qu’elle ne souhaite pas reposer parmi les hommes. Ce qu’elle vient d’ailleurs de confirmer à nos confrères de Nice-Matin : « Je refuse d’être enterrée au milieu des humains qui me dégoûtent ! » Avant d’ajouter : « Je serai enterrée à La madrague avec mes animaux. J’ai obtenu l’autorisation. »

Certains se demandent déjà comment elle a pu obtenir un tel privilège, alors qu’il peut être compliqué d’enterrer un animal de compagnie dans son jardin. Peut-être, tout simplement, parce que BB a bien mérité cette dérogation, après avoir lutté toute son existence pour adoucir leurs souffrances. Quoi qu’il en soit, d’après ses récentes déclarations dans la presse, la star sera bien inhumée au milieu des 80 petites tombes creusées sur le terrain sa propriété tropézienne.

« Reposent ici tous les chiens et chats qui m’ont aimée, confiait-elle dans Paris Match. C’est ma façon de leur dire merci pour leur amour. » Y repose aussi une jeune fille de 19 ans, Belinda, qui, atteinte d’un mal incurable et se sachant condamnée, avait écrit à Brigitte pour lui dire son attachement à la protection animale et lui demandant de répandre ses cendres à la Madrague.

Musée

Quand elle en a assez du va-et-vient incessant des bateaux de touristes venus troubler sa tranquillité, elle quitte son cabanon de pêcheurs, déniché par sa mère en 1958 et, au volant de sa 4L sans âge, file vers la Garrigue, son autre propriété sur les hauteurs, pour retrouver un peu de quiétude auprès de sa ménagerie. Ponette, âne, chèvres, canards, oies, cochons, poules, pigeons, et même des sangliers s’invitent à l’heure des repas servis par la maîtresse de maison. Un rendez-vous qu’elle ne manquerait pour rien au monde, car « ce sont tous mes chouchous ».

Sous une tonnelle se trouve la tombe de sa jument Duchesse, morte à 30 ans en 1997. C’est néanmoins à la Madrague qu’elle passe le plus clair de son temps, entourée de ses nombreux chats et chiens. Il y a quelques années, BB a vendu la propriété à sa fondation, « la plus belle réussite de ma vie, ma plus grande fierté ! »

Depuis, elle en est l’usufruitière et aime plaisanter en disant qu’elle vit chez ses animaux. Elle souhaite de tout cœur qu’après son départ pour un monde supposé meilleur, l’endroit devienne « un musée pour que les gens, en payant un petit droit d’entrée de 10 €, puissent découvrir cette maison où j’ai vécu… »

Et où elle reposera, donnant raison à Jean Cocteau, qui disait très justement de Brigitte Bardot : « Elle vit comme tout le monde en n’étant comme personne. »

Laura Valmont

À découvrir