France Dimanche > Actualités > Brigitte Bardot "J'ai fait la manche à Saint-Tropez !"

Actualités

Brigitte Bardot "J'ai fait la manche à Saint-Tropez !"

Publié le 16 avril 2004

À l'occasion de la sortie d'un DVD réunissant ses shows télé, Brigitte Bardot fait une incroyable révélation.À l'occasion de la sortie d'un DVD réunissant ses shows télé, Brigitte Bardot fait une incroyable révélation.

Incroyable, mais vrai! Personne n'aurait pu croire un seul mot de cette invraisemblable histoire si elle n'était pas tout droit sortie de la bouche de la principale intéressée.

Eh oui ! notre Brigitte Bardot nationale a fait la manche, en grattant sa guitare aux terrasses des cafés de Saint-Tropez ! Et tout ça, alors même qu'elle était déjà au sommet de sa gloire!

C'est le 13 avril dernier, lors d'une interview accordée au Figaro pour promouvoir la sortie d'un DVD qui réunit ses shows télévisés, que l'actrice a fait cette incroyable révélation. Petit flash-back.

Nous sommes en 1967, l'époque des Harley Davidson et des yéyés. La carrière de B.B. bat son plein. En quelques films, la plantureuse blonde est devenue la muse, le sexsymbol même, de toute une génération.

Pourtant, tant de succès laisse l'idole presque de marbre. Car Brigitte n'est alors tenaillée que par un même et ardent désir : se lancer dans la chanson ! Mais hors de question pour elle de se présenter sur scène. En effet, la belle souffre d'un très gros handicap.

Un handicap quasiment impossible à surmonter : le trac. «Le trac me paralyse, s'est-elle ainsi confiée au Figaro. Même maintenant, je ne peux pas le vaincre.» Et l'actrice d'avouer, encore, que c'est cette même frousse du direct qui explique l'origine d'une autre case vierge sur son impressionnant curriculum vitae : pas de théâtre, parce que trop angoissant!

Pourtant, ce trac qui lui a quelque peu gâché la vie, Brigitte Bardot a tout tenté pour le vaincre. Même l'invraisemblable, et avec un culot qui laisse pantois ! En effet, alors que la reine de Saint-Trop' était déjà en plein sous les feux des projecteurs, poursuivie partout par des hordes de fans, B.B. n'a pas hésité une seconde.

Elle a empoigné sa guitare, et, avec une de ses amies et plusieurs garçons qui poussaient la chansonnette, elle a fait la manche devant les troquets de la place des Lices. Car à l'époque, c'était le meilleur stratagème que la star avait trouvé pour affronter, en direct, un public qui ne lui ferait aucun cadeau. Pas de prime à la notoriété pour l'égérie des sixties, qui tenait avant tout à passer incognito.

Lunettes noires «J'avais un foulard sur la tête et des lunettes noires», reconnaît-elle dans son interview. Alors, même si quelques badauds murmuraient que la guitariste ressemblait étrangement à Brigitte Bardot, la foule n'en a, pour autant, pas été plus généreuse dans son jugement.

Elle n'acclama pas la prestation du petit groupe par une salve très nourrie d'applaudissements... bien au contraire.

« Ce soir-là, se souvient encore Brigitte Bardot, on a ramassé trois sous et un bouton de culotte lorsque l'on a passé le chapeau.» Un bien maigre butin pour une femme habituée aux cachets de star ! Cependant, l'actrice ne regrette pas cette expérience. Ni même l'indifférence d'un public dont elle était pourtant l'idole.

«Ce n'était pas un show dans une salle, avec ce que cela comporte de mise en scène et d'applaudissements », conclut avec philosophie Brigitte Bardot.

À l'époque, n'était pas pop star qui voulait...

Gérard Chagnon

À découvrir