France Dimanche > Actualités > Brigitte Bardot : "Je me sens terriblement seule !"

Actualités

Brigitte Bardot : "Je me sens terriblement seule !"

Publié le 17 mai 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

À 86 ans et après 29 ans de mariage avec Bernard, l'égérie des sixties, Brigitte Bardot, sait désormais qu'elle ne peut compter sur personne…

Ils se sont rencontrés par hasard, un soir de juin 1992 lors d'un dîner. Brigitte a depuis longtemps renoncé à sa carrière d'actrice pour se consacrer à ses chers animaux. Retirée à la Madrague, elle vit seule. À 58 ans, elle a l'impression que sa vie amoureuse est derrière elle. Ses trois mariages, avec Roger Vadim, Jacques Charrier, avec qui elle a un fils, Nicolas, et Gunter Sachs ont été des échecs. Ses amants, Jean-Louis Trintignant, Samy Frey, Sacha Distel, Serge Gainsbourg… des aventures, parfois passionnelles, mais toujours passagères.


Ce soir-là, un des invités la dévore des yeux. Élégant, les yeux noisette, ce businessman qui a roulé sa bosse de par le monde est le conseiller de Jean-Marie Le Pen. Le dîner s'achève, à peine si Brigitte a remarqué sa présence. Au moment de se quitter, Bernard d'Ormale l'embrasse dans le cou. Ce baiser furtif scellera leurs destins, comme le confiait l'interprète de Et Dieu… créa la femme (réalisé par Roger Vadim) à Paris Match : « J'avais près de moi un très bel homme que je n'avais pas vu de la soirée et dont les yeux ont soudain transpercé mon cœur. » Ils se revoient peu après.

L'égérie des sixties est toujours magnifique, pourtant, elle doute terriblement d'elle-même. « J'étais émerveillée qu'un homme me trouve belle, mais j'avais peur qu'une fois démaquillée il me trouve affreuse… », racontait-elle encore. Des doutes que balaie le célibataire endurci qu'est Bernard. Brigitte est la femme de sa vie. Sans doute sent-elle qu'il est différent de tous les autres et qu'il est peut-être sa dernière chance de connaître le bonheur à deux. Deux mois plus tard, le couple file en Norvège, pour se marier dans la plus stricte intimité le 16 août. L'aventurier pose ses valises à la Madrague. Il sait qu'il lui faut partager le cœur de sa belle avec les quelque 6 500 animaux répartis dans ses fermes et ses trois refuges, et trouver sa place dans cette arche de Noé.

En 2012, l'année de leurs vingt ans de mariage, Brigitte faisait ce constat, toujours dans Paris Match : « Les hommes qui partagèrent ma vie avaient tendance à se prendre pour Bardot. Il fallait être d'une grande intelligence pour ne pas céder à ce mimétisme. » L'amour, si fort, si durable soit-il, peut-il résister à toutes les épreuves ? Personne n'a vu venir celle que nous endurons depuis quatorze mois. La pandémie de Covid-19 qui, à ce jour, a tué plus de trois millions de personnes dans le monde, continue à bouleverser notre existence. La peur, les mesures sanitaires, l'isolement que nous impose ce terrible virus, ont des effets dévastateurs. Parmi les plus touchés, les seniors, qui n'en peuvent plus d'être sous cloche. À 86 et 80 ans, Brigitte et Bernard doivent faire preuve d'une vigilance de chaque instant. Leur âge fait d'eux des personnes à risques accrus par le fait que tous deux souffrent de problèmes de santé. Percluse d'arthrose, B.B. ne se déplace qu'avec des cannes. Son mari, lui, a gardé des séquelles de son accident de scooter, survenu en octobre dernier.

Est-ce ce quotidien chaque jour un peu plus difficile, qui a poussé à bout l'héroïne d'En cas de malheur (réalisé par Claude Autant-Lara) ? « Je me sens terriblement seule ! », tel est le bouleversant SOS, qu'elle vient en effet de lancer dans Le Monde. « C'est mignon, l'amour de Bernard, bien sûr ; mais j'en ai eu d'autres… Jamais l'amour d'un homme ne m'a donné envie de continuer de vivre », déclarait-elle…

Ces mots peuvent paraître durs, mais rassurez-vous, Brigitte demeure fidèle à sa promesse, consignée dans ses mémoires Initiales B.B. (éd. Grasset) : « Il sera mon mari pour le reste de ma vie. » Son déses-poir actuel n'a rien à voir avec Bernard qui est à son côté dans sa lutte pour le bien-être de nos amies les bêtes. Cette bataille de toute une vie, où elle se sent aujourd'hui si seule…

Il y a un mois, notre pasionaria lançait via sa fondation une vaste campagne anti-chasse avec ce slogan : « Chasseurs, sauvez des vies, restez chez vous ! » Outrés, ces derniers ont décidé de porter plainte. Pour B.B., ce procès à venir n'est pas le premier, ni celui qui lui fera baisser les bras : « Le seul truc qui m'importe, c'est d'arrêter la barbarie qui fait souffrir les animaux », confie-t-elle au Monde.

Lors de son entretien en juillet 2018 avec Emmanuel Macron, Brigitte s'était étonnée d'avoir trouvé « un interlocuteur à l'écoute ». Depuis, elle aurait changé d'avis, accusant notamment le chef de l'État d'être « le fossoyeur des animaux ». Non seulement son gouvernement n'aurait pas donné un sou à sa fondation mais il ferait preuve « d'une terrible indifférence envers la souffrance animale », déplore-telle. Elle ne perd pas espoir pour autant, misant beaucoup sur la jeunesse actuelle : « Ils ont compris que le monde court à sa perte si on ne réagit pas de façon urgente. »

Bernard l'avait sans doute compris dès le premier jour. Avant d'être Bardot, Brigitte est une militante que rien, ni personne, ne peut arrêter…

Lili CHABLIS

À découvrir