France Dimanche > Actualités > Brigitte Bardot : Touchée par une maladie mortelle

Actualités

Brigitte Bardot : Touchée par une maladie mortelle

Publié le 10 mars 2006

À 72 ans, la plus grande des stars françaises, Brigitte Bardot est cruellement atteinte en plein cœurÀ 72 ans, la plus grande des stars françaises, Brigitte Bardot est cruellement atteinte en plein cœur

C'est une maladie terrible. Effrayante. Mortelle... Tout commence par une poussée de fièvre intense. Viennent ensuite des maux de gorge, puis des douleurs musculaires et également des troubles respiratoires qui se caractérisent par une toux à perdre le souffle.

Au mieux, on finit avec une pneumonie carabinée. Au pire, après des jours et des jours de souffrance, la mort est inévitable... Voilà le mal terrible qui touche aujourd'hui Brigitte Bardot.

Celle qui a été des décennies durant, et est toujours, une star mondialement reconnue, est atteinte en plein cœur par ce monstrueux virus. Comment la comédienne qui, depuis toujours, se bat pour la cause animale, pourrait-elle rester de marbre face à cette épidémie qui fait trembler le monde?

->Voir aussi - Brigitte Bardot : Michel Drucker m'a fait le plus beau des cadeaux

Cette terrible grippe aviaire, puisque c'est de ce fléau qu'il s'agit, ne pouvait laisser Brigitte Bardot indifférente.

Contamination

La situation est grave. Très grave. Ce ne sont plus seulement les oiseaux qui sont concernés. Aujourd'hui, le terrible virus H5N1 a fait un nouveau pas de géant vers chacun d'entre nous! En effet, cette fois, ce sont nos compagnons qui sont atteints.

Ceux qui, dans des millions de foyers, apportent tendresse et amour, ceux qui sont l'unique réconfort pour beaucoup de personnes seules et âgées, sont maintenant touchés.

Ces fidèles compagnons, ce sont bien sûr les chats et les chiens. Et particulièrement les chats, depuis que l'on a découvert, il y a maintenant deux semaines, le cadavre d'un de ces félins, sur l'île de Rügen, dans le nord-est de l'Allemagne.

Ce gentil matou aurait été contaminé au contact d'oiseaux infectés... Quand cette nouvelle est tombée, elle a fait l'effet d'une bombe. Tout l'Europe en a été paniquée.

Par mesure de précaution, il a été conseillé, à juste titre, de confiner les chats, et même de tenir en laisse tous les chiens dans les régions où des cas de grippe aviaire ont été recensés.

Cet ordre aurait été tout à fait respectable si l'affaire s'était arrêtée là. Mais, sous le coup de la panique, ou de l'égoïsme, certains ont décidé de prendre des mesures draconiennes en France, où, pourtant, aucun cas de chat atteint du virus n'a été signalé.

Ainsi, certains propriétaires envisagent malheureusement de se séparer de leurs animaux de compagnie ou, pire, songent à l'euthanasie ! Il est évident que ce genre d'attitude doit tordre le cœur de Brigitte Bardot.

On comprend que celle qui accueille, dans ses nombreuses propriétés des Yvelines, du Var, et dans la garrigue, une centaine de chiens, chats, canards, cochons, chevaux et autres volatiles, puisse être complètement chamboulée par cette terrible maladie. Comment, en effet, peut-on envisager de tuer ces braves petites bêtes ?

Une question douloureuse, que Brice Quintin, chargé de missions au bureau de protection animale à la Fondation Brigitte Bardot, a bien voulu nous commenter : « Brigitte n'a pas peur pour ses propres animaux, nous a-t-il expliqué. Nous sommes, en revanche, plus inquiets que certaines municipalités se servent de ça comme prétexte pour faire des rafles, par exemple, sur les chats errants. »

C'est vrai que l'on peut redouter certains excès. Après qu'on a découvert un cygne mort dans les Bouches-du Rhône, le maire d'une commune de l'Isère aurait, par exemple, donné l'accord de chasser à tout va putois, fouines, renards, belettes, rapaces et autres espèces protégées !

Or, même si le risque de contamination existe, il est encore minime. Malgré tout, il n'y a rien à faire pour empêcher la peur de gagner du terrain : « On a reçu de nombreux courriers et coups de téléphone de particuliers qui s'inquiètent qu'on vienne chez eux confisquer leur animal de compagnie !» affirme encore Brice Quintin.

Épuisée

Jusqu'où ira la psychose? Brigitte Bardot, pour l'instant, n'en a aucune idée. Mais une chose est sûre, c'est qu'une fois remise de ses émotions, nul doute qu'elle se lancera avec toute son énergie dans ce nouveau combat.

Inutile de préciser qu'à l'âge de 72 ans, elle se serait bien passée de cette nouvelle épreuve, qui se montre épuisante.

Mais on sait déjà que, depuis leur résidence tropézienne, à quelques kilomètres de là où l'on vient de découvrir le premier cygne mort du H5N1, son mari Bernard, comme à son habitude, restera à ses côtés, pour l'épauler jusqu'au bout.

Si le virus avance, Brigitte Bardot, elle, ne reculera pas... Et cela pour rien au monde.

Jean Joyon

À découvrir