France Dimanche > Actualités > Brigitte Macron : Cette petite fille qui bouleverse sa vie !

Actualités

Brigitte Macron : Cette petite fille qui bouleverse sa vie !

Publié le 30 mars 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Cela faisait plusieurs mois que Brigitte Macron en rêvait. La “première dame” n'a pas hésité à adopter Elena…

On a tellement l'habitude de la voir sur des écrans, de lire ses déclarations dans les journaux, que l'épouse du président de la République nous paraît distante, très éloignée du quotidien de millions de Français. Mais derrière cette image impeccable, qu'avec constance, Brigitte Macron renvoie d'elle, se cache un cœur, un vrai. Un cœur qui bat fort et n'a pas de couleur politique ni d'a priori.


C'est ce dont ont pu se rendre compte, le 9 février dernier, Marion Sommier, 25 ans, et Grégory Coston, 21 ans, un jeune couple qui a eu le bonheur d'accueillir des jumelles il y a huit mois de cela. Deux ravissantes petites filles, Lou et Elena, qui ont immédiatement fait la joie de leurs deux parents…

Hélas, ce bonheur a vite cédé le pas à une triste et cruelle réalité : au mois d'octobre, comme l'a relaté le journal Le Progrès, ces parents aimants découvraient qu'Elena, alors âgée de 4 mois, était atteinte d'une très grave maladie, une leucémie aiguë lymphoblastique B… Un mal qui laisse peu de chance de survie à ceux qui en sont frappés ! « On nous annonce 70 % de risques de décès… Et on nous dit de lui dire au revoir », avait confié, anéantie, sa maman.

Cinq jours plus tard, leur autre fille, Lou, est à son tour diagnostiquée de ce même mal ! L'on imagine à quel point ces parents ont dû être terrassés par ces terribles nouvelles. Leurs pauvres petites ont été immédiatement placées en chimiothérapie à l'hôpital Estaing de Clermont-Ferrand. Habitant loin de ce lieu de soins, les parents se sont donc vus contraints de déménager pour rester auprès d'elles.

L'on ne peut qu'être sensible à cette histoire tragique, ce que les collègues du couple ont démontré : les salariés de l'entreprise dans laquelle Marion travaille ont en effet décidé de lui offrir leurs 142 jours de congé ! Et son employeur lui en a donné 25 !

Une autre personne a été bouleversée par cette tragédie : Brigitte Macron. En tant que présidente de la fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, elle a repris à son compte l'opération Pièces jaunes, et c'est dans ce cadre qu'elle a rencontré ce couple et ses enfants, si terriblement marqués par le drame. Et la « première dame » n'a pas cherché à dissimuler à quel point le destin de cette famille la touchait…

Malgré le fait que ce rendez-vous se déroulait en visioconférence, pandémie oblige, Brigitte n'a rien perdu de l'émotion qui s'en dégageait. La maman de Lou et Elena a elle-même raconté cette entrevue remarquable au Progrès, un moment qu'elle n'est pas près d'oublier ! « On était tous réunis autour du téléphone, a-t-elle expliqué. Brigitte Macron nous a invités à nous présenter. On a raconté notre histoire, nos difficultés, nos espoirs… »

Mais la conversation ne s'est pas arrêtée là. Décelant sans doute à quel point la « première dame » se sentait concernée par ce qu'elle lui racontait, Marion lui a proposé de devenir la marraine d'une de ses filles ! Et, contre toute attente, Brigitte a dit oui !

« On s'attendait à ce qu'elle hésite un peu, ou qu'elle demande un temps de réflexion, a continué Marion. Mais non ! Elle a accepté spontanément. Elle nous a dit : “Oui, avec plaisir. Mes petits-enfants sont grands et je n'ai plus de bébés autour de moi !” Tout le monde a applaudi. Nous, on n'en revient toujours pas ! »

Si beaucoup ont pu être étonnés que Brigitte ne se défile pas face à une telle demande, il faut se souvenir qu'elle est avant tout mère de trois enfants et sept fois grand-mère. Elle voue un amour fou aux siens et passe beaucoup de temps avec eux.

Mais Brigitte est aussi un être d'engagements, connue pour sa sensibilité singulière à l'égard des souffrances des plus jeunes. En août dernier, elle confiait ainsi à Elle vouloir combattre les violences qui leur sont infligées : « Mon but est de porter la voix de ceux que l'on n'entend pas », expliquait-elle, ajoutant que « plus d'une lettre sur deux » qu'elle recevait à l'Élysée venait « d'un enfant, d'un adolescent ou de parents qui [lui] font part de violences physiques, psychologiques et sexuelles ». Aussi, comme le révèle son entourage, « elle a été très sensible » au témoignage de Marion et Grégory.

Désormais, elle est donc symboliquement la marraine d'Elena et répond présente « pour les accompagner dans le parcours de soins s'ils font face à des difficultés », comme l'a confirmé son équipe. Un soutien de choix pour Lou et Elena, qui attendent désormais une greffe de moelle osseuse…

Laurence PARIS

À découvrir