France Dimanche > Actualités > Brigitte Macron : Elle dément une rumeur d’infidélité

Actualités

Brigitte Macron : Elle dément une rumeur d’infidélité

Publié le 30 janvier 2018

En apprenant la nouvelle, Brigitte Macron a tout de suite pris les choses en main.

«Derrière chaque grand homme se cache une femme », affirmait Gabriel-Marie Legouvé, poète français du xviiie siècle…

Ce n’est pas tout à fait vrai, s’agissant du couple que forment Emmanuel et Brigitte Macron. L’actuel chef de l’État n’a en effet jamais cherché à laisser dans l’ombre celle qui est son épouse depuis tout juste dix ans. Elle est ainsi apparue à son côté dès les débuts de sa campagne, tenant à merveille son rôle de conseillère et d’alliée.


À l’issue du premier tour de la présidentielle, le 23 avril dernier, c’est main dans la main avec sa douce et tendre que le candidat d’En marche ! est monté sur le podium aménagé au Parc des Expositions, porte de Versailles, pour fêter sa victoire. Quinze jours plus tard, sur l’esplanade du Louvre, le tout nouveau président de la France faisait venir près de lui celle sans qui rien n’aurait été possible. Mais cette osmose, si parfaite en apparence, allait-elle résister à l’exercice du pouvoir ? Car leur amour n’a jamais été un long fleuve tranquille. Brigitte était mariée et mère de famille quand elle est tombée amoureuse de son élève, de 24 ans son cadet.

Ensemble, ils ont bravé les critiques de leurs proches, tout comme les jugements réprobateurs de tous ceux, et ils étaient nombreux, qui ne les comprenaient pas. Certes, cela les a rendus forts, mais on le sait, l’Élysée est tout sauf un nid douillet pour les amoureux.

Cumulonimbus

Au tout début de son mandat, Emmanuel Macron a été porté par une vague d’enthousiasme. On saluait sa jeunesse, sa volonté d’agir, son pari réussi d’unir des personnalités de droite et de gauche au sein d’un même gouvernement. Mais, depuis la rentrée, ce n’est plus un petit nuage qui porte notre président, mais de gros cumulonimbus qui bouchent son horizon. La mise en place des réformes annoncées durant la campagne est loin de plaire à tout le monde. Résultat, le chef de l’État dévisse dans les sondages. Alors qu’en juin il bénéficiait d’une cote de confiance de 52 % auprès de ses concitoyens, il plafonne désormais à 35 %, selon un tout récent sondage Harris interactive. Un désamour que ne connaît pas son épouse !


En effet, Brigitte est sans doute l’une des premières dames les plus populaires de la Ve République. Élégante, moderne, charismatique, cette ex-professeure de lettres se démène pour défendre les causes qui lui tiennent à cœur : l’autisme, le handicap, la lutte contre l’illettrisme… Et cela ne laisse pas les Français indifférents : alors qu’au fil des mois son époux voit sa cote de popularité plonger, elle reçoit un courrier chaque jour plus abondant.

De là à imaginer que, voulant rivaliser avec Bibi, Emmanuel Macron était prêt à tout, il n’y a qu’un pas que certains se sont empressés de faire. Car ces derniers temps, des bruits se sont mis à circuler : le locataire de l’Élysée était sur le point de commettre une infidélité. Cherchait-il, par dépit, à tromper celle à qui il avait juré, du haut de ses 17 ans, « je reviendrai et je vous épouserai » ?

Aucun danger, rassurez-vous. Depuis vingt-deux ans, il n’y a dans son cœur de place que pour une seule femme : Brigitte. Concurrent Non. La victime de l’infidélité supposée du chef de l’État est un… homme ! Il se prénomme Laurent et connaît intimement le président, puisque c’est son tailleur ! Voilà plus de deux ans en effet que dans sa discrète boutique, située rue d’Aboukir dans le IIe arrondissement de Paris, Laurent Touboul, gérant de Jonas & Cie, habille cet illustre client.

Les superbes tissus italiens, Loro Piana ou Vitale Barberis Canonico, sont soigneusement choisis… par Brigitte. Elle sélectionne de préférence « ceux qui ne se froissent pas », comme l’a confié l’artisan. Et ce pour un prix très raisonnable, puisqu’un costume coûte environ 400 €.

Or, selon une rumeur, c’est à un concurrent, Smuggler, qu’Emmanuel allait désormais confier le soin de le vêtir. Un choix stratégique qui lui aurait peut-être permis de remonter dans l’estime de ses concitoyens puisque tous les produits de cette marque, qui habille Arnaud Montebourg, sont fabriqués à Limoges. Le gérant de la marque, Gilles Attaf, avait même confié au micro de France Bleu Limousin : « C’est le cabinet de Brigitte Macron qui a appelé. Celui du président a pris le relais. Rien n’est encore fait. »

Et rien ne se fera. Comme vient de l’annoncer notre confrère Paris Match, la première dame a téléphoné en personne à Laurent Touboul pour le rassurer. Emmanuel Macron va donc continuer à s’habiller chez son tailleur et à faire confiance à son épouse, en matière vestimentaire, comme dans tant d’autres domaines. Toujours selon Match, Brigitte aurait en effet commandé, chez Jonas & Cie, deux costumes dans les tons bleus et un manteau chaud pour l’hiver. Une chose est sûre, auprès de cette femme aimante et attentionnée, le président ne risque pas de se prendre une veste…

Lili CHABLIS

À découvrir