France Dimanche > Actualités > Brigitte Macron : Elle pleure la petite Elise !

Actualités

Brigitte Macron : Elle pleure la petite Elise !

Publié le 24 août 2019

Le sort de cette enfant malade avait fortement ému Brigitte Macron.

La première dame a le cœur meurtri. Le 16 juillet dernier, sa petite protégée a tiré sa révérence. Élise n’avait que 9 ans. Atteinte depuis 2013 d’une forme rare de tumeur cérébrale incurable, cette « princesse courageuse » – comme aimaient à la surnommer ses parents – luttait sans relâche pour la cause des enfants malades. C’est dans ce terrible contexte qu’elle avait interpellé le couple présidentiel en décembre 2018.


« Elise voulait parler elle-même du combat qu’elle mène au président de la République, c’était important pour elle », confiait sa mère au Parisien. Très engagée auprès des enfants malades et handicapés, la désormais présidente des Pièces jaunes avait été touchée par le cri du cœur de cette petite fille si fragile et si forte à la fois. En mars dernier, la première dame lui avait donc ouvert, en compagnie de son mari, les portes de l’Élysée.

Passionnée de peinture, Élise avait offert au président de la République une de ses œuvres pour, disait-elle, « qu’il pense aux enfants malades, en passant tous les jours devant la toile. » Sûrement émue au plus profond de son être, l’épouse du Président avait fièrement pris la pose aux côtés de l’artiste et de sa toile, à l’occasion d’une photographie.

De cette rencontre à l’Élysée, la petite fille gardait un souvenir impérissable, selon le témoignage de sa mère : « Ce que retient élise […], c’est l’admiration partagée et mutuelle avec ses hôtes. Et on l’a vue dans son regard et son sourire. »

C’est, à n’en pas douter, avec une tristesse infinie que la première dame a appris la disparition de ce petit ange parti trop tôt. Sa famille a transmis ses derniers instants sur les réseaux sociaux : « Sachez que je n’ai pas souffert. […] J’ai choisi comme je l’avais décidé en toute grâce et coquetterie entourée de mon Noz, mes frères et mes parents, de rejoindre ma nouvelle demeure auprès du Seigneur. Désormais je serai le meilleur de chacun de vous… »

Les plus grandes douleurs étant souvent muettes, Brigitte Macron a préféré garder le silence. La cause des enfants malades étant l’un de ses chevaux de bataille, ses convictions ne pourront être que renforcées par cette disparition.

Julia NEUVILLE

À découvrir