France Dimanche > Actualités > Brigitte Macron : Elle répond aux rumeurs qui la disent homme !

Actualités

Brigitte Macron : Elle répond aux rumeurs qui la disent homme !

Publié le 14 janvier 2022

.photos:eric-tschaen-/-pool-/-bestimage

La Première dame est actuellement sujette à du harcèlement sur les réseaux sociaux. La raison ? Une fake news circule et affirme que Brigitte Macron serait une femme transgenre… La principale intéressée s’est exprimée aujourd’hui à ce sujet.

Brigitte Macron est actuellement la cible de harcèlement sur les réseaux sociaux. Une fake news qui circule à son sujet affirme que la Première dame est en réalité une femme transgenre née sous le nom de Jean-Michel Trogneux. L’épouse d’Emmanuel Macron a choisi de s’exprimer à ce sujet, aujourd’hui, au micro de RTL.


Celle qui a fait du harcèlement son cheval de bataille ne s’attendait sûrement pas à en être elle-même victime. En novembre dernier, Brigitte Macron s'exprimait dans une vidéo en ouverture de la conférence de l'UNESCO contre le cyberharcèlement et la violence scolaire, qui se tenait au Mexique. C’était depuis son bureau à l’Elysée qu’elle a dénoncé l'inaction des réseaux sociaux dans la lutte contre le harcèlement scolaire. Elle regrettait le fait que « les réseaux sociaux, dans leur grande majorité, n’ont toujours pas eu de réaction à la hauteur du problème » et affirmait qu’ « ils se grandiraient à signaler un enfant ou un adolescent en danger, à supprimer immédiatement les contenus haineux et infamants, à dénoncer les menaces ». La Première dame concluait : « Ils savent ce qu’ils ont à faire. Pourquoi ne le font-ils pas systématiquement ? »

C’est la question qui se pose désormais dans son cas et surtout depuis que le harcèlement à son égard se fait de plus en plus insistant, notamment sur Twitter où la rumeur d'une transidentité circule à son sujet depuis quelques mois. Le hashtag #JeanMichelTrogneux a d’ailleurs émergé et de nombreux internautes continuent de clamer que l’épouse du chef de l’Etat français serait en réalité une femme transgenre dont le prénom de naissance serait Jean-Michel.

Brigitte Macron a depuis engagé des poursuites et c'est donc sur RTL qu'elle s'est exprimée ce matin afin de répondre à ces rumeurs. « Au début, j’ai regardé ça d’un petit peu loin. J’en entendais parler mais bon…», explique-t-elle d’abord. Et d’ajouter : « Puis un moment donné, je me suis rendue compte qu’ils étaient en train de bouleverser ma généalogie. Ils avaient changé mon arbre généalogique. Les trois quarts de la famille, c’était bien. Et puis on arrive à mon frère et je suis mon frère. Là, on touche à la généalogie de mes parents, c’est impossible ».

La Première dame définit clairement ce « ils » qu’elle dénonce. Selon elle, il y aurait « trois niveaux » : « Premier niveau, ce sont les émetteurs, en l’occurrence là ce sont des femmes. Des émetteurs qui me poursuivent apparemment depuis longtemps (…) Ensuite, il y a ceux qui relaient et amplifient. Puis, bien évidemment les hébergeurs ». Elle conclue sur le fait que la procédure judiciaire a « mis cinq jours et demi (…) avec un avocat rompu à l’exercice » afin d’agir sur les publications qui pullulent. « Si je n’y vais pas, si je ne fais rien alors que ça fait quatre ans que je suis contre le harcèlement, je ne suis pas audible. On va me dire vous, vous ne faites rien », se justifie Brigitte Macron.

Kahina Boudjidj

À découvrir

Sur le même thème