France Dimanche > Actualités > Brigitte Macron : Hospitalisée !

Actualités

Brigitte Macron : Hospitalisée !

Publié le 26 juin 2020

.photos:bestimage

A londres, où Emmanuel Macron célébrait les quatre-vingts ans de l'appel du 18 juin 1940, Brigitte Macron a brillé par son absence…

Elle, qui confiait avoir la « trouille » de devenir première dame semble décidément taillée pour ce rôle qu'elle assume avec charisme, énergie, et élégance. Les Français n'hésitent d'ailleurs pas à la solliciter, lui adressant des courriers chaque année plus nombreux – plus de 21 000 lettres, en 2019 –, auxquels elle répond toujours. Œuvrant pour des causes qui lui tiennent à cœur, comme l'éducation, un domaine bien connu de cette ancienne professeure de lettres, l'autisme et la lutte contre le harcèlement scolaire, Brigitte Macron est aussi, depuis un an, présidente de la Fondation des Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France. Une fonction honorifique qui, confiait-elle en mai dernier à Paris Match, est devenue un emploi à plein temps depuis la pandémie du Covid-19 : « Du non-stop, mais je suis à fond ! » Début avril, elle mobilisait ainsi quelque 350 personnalités pour enregistrer un vidéoclip inédit intitulé Et demain, diffusé sur Instagram et TF1, dont les droits sont intégralement reversés à la fondation. De son bureau de l'Élysée où elle a passé toute la durée du confinement, cette hyperactive a également enchaîné visioconférences et entretiens téléphoniques avec les soignants et responsables des établisse-ments de soins, afin de pallier, toujours par le biais de sa fondation, les besoins les plus urgents. Elle n'en a pas pour autant délaissé ses autres engagements, notamment son combat contre les violences familiales qui ont explosé durant le confinement, en apportant son soutien précieux aux associations d'aide aux victimes. Des semaines de sept jours ouvrés, durant lesquelles sa seule « récréation » s'est résumée à cette petite heure qu'elle s'accordait chaque soir pour prendre des nouvelles de ses trois enfants et de ses sept petits-enfants…


Cet agenda de ministre lui a valu de se faire gentiment rappeler à l'ordre par son homme : « N'oublie pas que tu es la femme du président de la République ! » Mais ce dernier le sait, lorsque Brigitte s'est fixé un but, rien ne l'arrête. D'ailleurs sa première sortie de « déconfinée » a été pour l'un des projets qu'elle a contribué à mettre sur pied avec sa fondation. Le 19 mai, en effet, elle s'est rendue au gymnase de Montfermeil, en Seine-Saint-Denis, aménagé depuis plus d'un mois, en blanchisserie temporaire pour l'hôpital de la ville, afin de féliciter les équipes de leur engagement sans faille.

Depuis, hélas, la première dame a dû, bien malgré elle, se contraindre à une autre forme de confinement. Elle qui se réjouissait d'accompagner son époux à Londres, où le chef de l'État a célébré, aux côtés du prince Charles et de Camilla, les quatre-vingts ans de l'appel du général de Gaulle du 18 juin 1940, a été contrainte d'annuler sa venue pour des raisons de santé. C'est en personne qu'elle a tenu à prévenir la duchesse de Cornouailles, avec qui elle s'entend très bien, lors d'une conversation téléphonique de plus d'une heure.

Aurait-elle un peu trop tiré sur la corde, passant les deux derniers mois rivée aux écrans de son ordinateur et de son téléphone portable ? Car c'est un problème oculaire, nécessitant une délicate intervention, qui a obligé Brigitte Macron à renoncer à ce voyage, la mort dans l'âme.

Si le fait de n'avoir pas épargné ses yeux n'a sans doute rien arrangé, cette opération de la rétine était programmée depuis longtemps. Début mars, en effet, l'épouse du chef de l'État aurait dû passer sur le billard… Pandémie oblige, la date a été reportée à juin.

Comme tout acte chirurgical, cette intervention comporte des risques de perte partielle ou, plus rare, totale de la vision. Des aléas que Brigitte Macron, qui est entourée de médecins dans sa famille (sa fille Laurence et deux de ses gendres) connaît bien. Mais elle n'a, hélas, pas vraiment le choix. D'autre part, elle sera prise en charge par les meilleurs chirurgiens ophtalmologiques, une spécialité qui bénéficie des technologies de pointe. Elle devra toutefois faire attention durant les quelques semaines suivant l'opération à ménager ses yeux, qui ne recouvreront pas tout de suite leur acuité, en portant notamment des verres fumés. Une épreuve qui ne tombe finalement pas si mal puisque, depuis le recul de l'épidémie, elle est un peu moins sollicitée…

Ne comptez cependant pas sur elle pour profiter les pieds en éventail de cette convalescence forcée. Malgré sa vue brouillée, Brigitte la battante, qui a toujours fait passer le souci des autres avant son confort personnel, continuera d'user de son oreille attentive pour poursuivre les missions qu'elle s'est fixées. Frustrée de ne pas voir sa tribu pendant deux mois, elle confiait à Paris Match vouloir « rattraper cinq anniversaires de retard, celui de ma fille Laurence, ceux de mes petits-enfants et le mien. Les anniversaires sur Skype, c'est vraiment tristounet. » Nous lui souhaitons, avec retard – elle a soufflé ses 67 bougies le 13 avril dernier –, un très bon anniversaire et surtout un prompt rétablissement !

Lili CHABLIS

À découvrir