France Dimanche > Actualités > Brigitte Macron : Traumatisée par le quinquennat de son mari !

Actualités

Brigitte Macron : Traumatisée par le quinquennat de son mari !

Publié le 16 novembre 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Le rôle de première dame de France n’est pas si facile, d’autant plus lorsque le pays doit faire face à de violentes vagues de contestation. Brigitte Macron en sait quelque chose. Elle qui garde un goût amer de ses quelques années au pouvoir...

Qu’il est douloureux l’apprentissage du pouvoir et de l’exposition publique. C’est précisément ce qu’a connu Brigitte Macron en devenant première dame de France. Elle avait pourtant rêvé, voire idéalisé cette fonction, mais c’était sans imaginer, les terribles revers qu’allait connaître son mari en devenant président de la République.


De son propre aveu, Brigitte concède qu’au début de ce quinquennat, Emmanuel Macron, son époux, était un homme providentiel pour la France, un homme populaire. Malheureusement, très rapidement, les décisions prises dans les plus hautes sphères de l’Etat ont laissé place au mécontentement voire à la révolte d’une partie de la population.

La quiétude des débuts a alors laissé place à l’indignation et aux manifestations grandissantes. C’est à ce moment-là que le mouvement des gilets jaunes s’en est directement pris à la première dame et à son mari. Un moment particulièrement éprouvant pour Brigitte.

Caricaturée en Marie-Antoinette, Brigitte Macron a dû faire face aux virulentes critiques. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette période la hante encore, au point même de la qualifier de "blessure et de souffrance".


Dans une interview publiée dans Le Monde, l’épouse du président se questionne alors : "Qu’est-ce qui a pu dans mon attitude générer cette idée-là ? Parce que les Français qui ne me connaissent pas, me voient sur le perron de l'Elysée, avec une jolie robe et de jolies chaussures, ils disent que je suis déconnectée ?"

Mais le pire était à venir pour elle. Assumer les critiques sur soi est une chose, mais voir celui qu’on aime, être menacé en est une autre. En effet, Emmanuel Macron a été visé par des "simulations d'exécutions" s'est-elle souvenue avant d'ajouter : "Ça, c'était le plus violent et c'était insoutenable".

Et ce n’est pas le seul sujet qui a préoccupé la première dame puisque de nombreuses critiques ont visé l’écart d'âge entre elle et le président. "Les Français auraient sans doute préféré une première dame plus jeune. Je sais, on est un couple atypique, on a vingt-quatre ans d'écart. Je comprends que ça puisse étonner, mais je ne comprends pas l'agressivité".

Pour finir, Brigitte Macron avait dû s’expliquer sur les travaux entrepris à l’hôtel d’Evreux. En pleine crise des gilets jaunes, l’Elysée avait annoncé une facture d’un million d’euros pour ces rénovations. De quoi attiser encore plus la colère des manifestants.

De son côté, Brigitte avait tenté de s’expliquer : "Tout était Empire. On voulait faire entrer la modernité. Il y avait des soucis d'infiltration et les tapisseries sentaient le tabac." Pas sûr qu’elle ait convaincu beaucoup de monde...

Décidément, ce quinquennat n’a pas vraiment été comme elle l’espérait. 

Andréa Meyer

À découvrir

Sur le même thème