France Dimanche > Actualités > C. Jérôme : Caroline, sa fille tant aimée s’est remariée !

Actualités

C. Jérôme : Caroline, sa fille tant aimée s’est remariée !

Publié le 7 juin 2016

Le chanteur trop tôt disparu en 2000, à l’âge de 53 ans, C. Jérôme aurait été si heureux de pouvoir conduire sa fille à la mairie.

Ce vendredi 6 mai, il flotte comme un parfum de romance à La Cadière-d’Azur, ce petit village du Var où Caroline Dhôtel, 38 ans, fille unique de C. Jérôme, passait ses vacances dans son enfance. Quoi de mieux que ce décor de rêve rempli de si tendres souvenirs pour dire oui à l’élu de son cœur, le craquant Jérémy ?

Depuis la disparition de son père en 2000 qui, à 53 ans, a succombé à un cancer généralisé, Caroline a repris tout doucement goût à la vie. C’est d’abord auprès de Benoît, son ami d’enfance épousé à l’âge de 22 ans, qu’elle tente de panser ses blessures. Peu de temps après arrive la résurrection, avec la naissance de Camille, leur fils, 12 ans aujourd’hui.

Mais neuf ans de vie commune mettent fin au couple qui n’est plus sur la même longueur d’onde. Après son divorce d’avec Benoît, pas question pour Caroline de partir à la chasse au mari. « J’étais célibataire et contente de l’être. J’avais mon petit garçon auprès de moi, ça suffisait à mon bonheur », avoue-t-elle.

->Voir aussi - Ludovic : "Paraplégique, je suis devenu humoriste grâce à C. Jérôme"

Oui, mais voilà, comme souvent, au moment où l’on s’y attend le moins, Cupidon vous décoche l’une de ses flèches, vous atteignant en plein cœur. « J’ai rencontré Jérémy il y a six ans au cours d’un dîner chez une amie », confie Caroline.

CarolineFan

« Avec le temps, nous sommes devenus de plus en plus proches jusqu’à ne plus pouvoir nous passer l’un de l’autre. Au fil de nos rencontres, je lui trouvais beaucoup de points communs avec papa, dont une incroyable joie de vivre et un grand sens de l’humour. Je me suis laissée séduire. »

Le maître d’œuvre à Marseille, la coach vocale dans la capitale ont dû multiplier les allers et retours en TGV ! Jusqu’au jour où le jeune homme décide de s’installer dans la région parisienne auprès de sa belle. Caroline découvre alors que Jérémy connaît par cœur les tubes de l’interprète d’Et tu danses avec lui.

« Quand j’ai vu qu’il était fan de papa, ça m’a vraiment surprise, à 34 ans, ce n’est pas si commun que ça ! C’était touchant », dit-elle. Très vite, le couple s’installe dans une jolie maison à Boulogne-Billancourt, non loin de Roland-Garros. Puis, la jeune femme tombe enceinte, comblant son compagnon de joie.

« Jérémy m’a dit dès notre rencontre que nous aurions une petite fille ensemble. Je me disais : voilà une drôle de technique de drague ! Mais il avait raison. » La petite Madeleine voit le jour en 2013, et un beau matin, comme dans les contes, le prince a demandé sa main à sa princesse. « Quand Jérémy m’a fait sa demande, je ne m’y attendais pas du tout ! Je n’ai pas hésité une seule seconde. »

Pour la robe de mariée, Caroline a fait appel à une styliste parisienne très douée, Violette Tannenbaum. « Je tenais à en garder le secret jusqu’à la dernière minute pour faire la surprise à Jérémy. » Le jour J, la future mariée a revêtu ses atours de dentelle blanche composés d’un caraco et d’une jupe corolle sous le genou très années 50, avec l’aide d’une amie dans une chambre du Grand hôtel Les Lecques, à Saint-Cyr-sur-Mer, où doit se tenir la fête.

« Je n’ai jamais été aussi stressée. Je voulais tant plaire à mon futur mari ! Pour faire durer le suspense, je suis arrivée la dernière à la mairie de La Cadière, alors que tout le monde m’attendait déjà à l’intérieur. » Lorsqu’elle a traversé la salle des fêtes au bras d’Alain, son beau-père, sur Moonage Daydream, la chanson de David Bowie qu’elle avait choisie pour l’occasion, Caroline, au bord de la syncope, n’était néanmoins pas mécontente de son petit effet.

Jérémy, qui portait un costume bleu roi très cintré signé The Fitters, en avait le souffle coupé. Renée, l’adjointe au maire de La Cadière-d’Azur, chargée de célébrer l’union, avait bien du mal, elle aussi, à contenir son émotion. Seize ans après sa mort, C. Jérôme reste présent dans le cœur de tous ceux qui l’aimaient. Et dans ce village où il passait ses étés, ils sont nombreux à l’avoir côtoyé de près. « On pense à lui », a-t-elle lâché au terme d’un petit discours rendant hommage au chanteur.

La mariée avait le cœur serré : elle aurait tant voulu qu’il soit là ! Quand les deux amoureux se sont dit oui, l’assemblée constituée d’une cinquantaine de proches a retenu son souffle. Annette, la maman de Caroline, avait les yeux brillants de larmes. La réception qui suivit au Grand hôtel de Saint-Cyr fut du genre animé et l’incroyable pièce montée de choux à la crème a su combler les appétits des gourmands. Tous nos vœux de bonheur aux heureux mariés !

Véronique Dubois

À découvrir