France Dimanche > Actualités > Camilla : Dans les bras de Charles par dépit !

Actualités

Camilla : Dans les bras de Charles par dépit !

Publié le 11 mars 2018

charles-et-camilla-20180203-1

Une biographe de l’actuelle épouse du prince fait des révélations fracassantes sur leur histoire d’amour !

On pensait parfaitement connaître l’histoire, très romanesque, qui lie depuis presque cinquante ans le couple terrible que forment le prince Charles et son actuelle épouse, Camilla.

Une histoire d’amour incompréhensible pour beaucoup, qui a fait couler autant d’encre chez nos voisins Britanniques qu’aujourd’hui chez nous la longueur des robes de Brigitte Macron.

En gros, pour résumer, dans les années 70, nous avions d’un côté l’héritier du trône, Charles, vrai prince de conte de fées, et de l’autre, une personnalité un peu étrange, Camilla Shand, jeune femme de la bonne société anglaise, pleine d’esprit et de fougue.


Si elle ne répond pas aux canons classiques de la beauté de l’époque, elle est drôle, vive, et fascine rapidement son cadet d’un an. De leur rencontre sur un terrain de polo, en 1970, naît une idylle, qui, au fil du temps, grandira, jusqu’à devenir une liaison amoureuse.

Scandaleuse

Mais les Anglais, très à cheval sur les principes, n’auraient pas vu d’un très bon œil cette aventure. Le mariage d’un prince et d’une femme qui n’est pas de son rang aurait causé un grand dommage à la Couronne. Et Charles est envoyé dans les Caraïbes pour y poursuivre sa carrière militaire…

Loin, très loin de sa jeune conquête. De son côté, sans doute déçue par ce départ, puis lasse de l’attendre, Camilla se retrouve bientôt mariée au major Andrew Parker Bowles.

Ensuite, la méchante Camilla, qui ne parviendra pas à oublier son Charles, trompera son gentil mari avec lui. Au grand dam du Palais, en la personne de la reine Elizabeth, qui tentera maintes et maintes fois de mettre fin à cette liaison scandaleuse.

Voilà donc l’histoire telle qu’on pensait la connaître. Mais aujourd’hui, un nouveau témoignage vient démolir cette version « officielle » de la vie amoureuse de Charles et Camilla.

Dans une biographie sur l’actuelle épouse du prince, The Duchess: The Untold Story, que l’on pourrait traduire par « La duchesse : l’histoire secrète », sortie en juin dernier, Penny Junor, une spécialiste de la famille royale, vient apporter un éclairage bien différent sur les débuts de la relation entre les deux jeunes gens !Selon elle, tout ce que l’on pensait savoir sur le sujet est faux, archifaux.

En effet, à en croire ses toutes récentes révélations au journal britannique le Daily Mail, sa rencontre avec Charles ne devrait rien au hasard. Car, tenez-vous bien, c’est pour se venger de son petit ami un peu trop volage, Andrew Parker Bowles, avec qui elle n’était pas encore mariée, que Camilla aurait décidé de se rapprocher du fils d’Elizabeth !

Pour bien comprendre la face cachée de cette histoire et son côté machiavélique, il faut revenir à l’année 1971. Camilla Shand a comme flirt Andrew Parker Bowles, dont elle est amoureuse. S’il est sensible à son charme, le futur major est aussi très réceptif à à celui de toute la gent féminine… Un penchant qui va rendre sa petite amie, Camilla, folle de rage, au point que celle-ci va mettre tout en œuvre pour tenter de le rendre jaloux.

« [Camilla] était follement amoureuse d’Andrew, mais c’était un mufle, il s’envoyait d’autres filles, certaines de ses amies. Il y a cette adorable histoire de cette soirée où elle se promenait dans Londres et a repéré la voiture de son homme garée en bas de l’appartement de l’une de ses “meilleures copines”. Furieuse, elle a dégonflé les pneus et a écrit un message au rouge à lèvres sur le pare-brise », a expliqué l’auteur de The Duchess au Daily Mail.

Mais cette démarche restera sans effet. À cette période, Camilla est très liée à Lucia Santa Cruz, la fille de l’ambassadeur du Chili à Londres, qui a connu Charles sur les bancs du Trinity College de Cambridge. Mise dans ses confidences, elle ne supporte plus que sa camarade accepte d’être régulièrement humiliée par Andrew.

À bout d’arguments, Lucia décide d’aider Camilla à se venger de l’attitude désinvolte de son compagnon. Il faut dire que la jeune femme a appris une nouvelle de taille : Andrew tromperait Camilla avec une exquise brune d’une vingtaine d’années, qui ne serait autre que… la princesse Anne d’Angleterre, la propre sœur du prince Charles !

Jalousie

Forte de cette information, Lucia conçoit le plan d’attaque pour venir en aide à son amie Camilla : si elle veut vraiment rendre Andrew Parker Bowles jaloux, et se venger de ses infidélités, elle n’a qu’à le tromper à son tour avec le frère de sa maîtresse !

Cela semble un peu compliqué, mais vous avez sûrement compris le principe.
« Lucia savait exactement ce qui se passait avec Andrew, et ne supportait pas de voir son amie traitée comme ça, a précisé Penny Junor. Alors, elle a eu cette merveilleuse idée de présenter Camilla à Charles. Je crois qu’elle l’aurait fait même si Andrew ne sortait pas avec la princesse Anne. Si ça n’avait pas été elle, ç’aurait été n’importe qui d’autre. […] En fait, la principale motivation de Camilla était de s’offrir un peu d’excitation, tout en suscitant la jalousie d’Andrew. Elle savait que cette liaison avec Charles n’irait nulle part, que ça ne pourrait jamais rien donner. »

C’est donc par dépit que Camilla s’est jetée dans les bras du prince Charles. Et c’est sous le signe de la manipulation et du mensonge, de la vengeance et de la jalousie, qu’est née une des plus incroyables idylles qui soit…

Car, comme les choses se passent rarement comme on les a prévues, le destin a choisi de se jouer de Camilla, tout en lui faisant le plus beau des cadeaux : lui offrir l’amour, un amour durable, fort, qui continue aujourd’hui de réchauffer le cœur de ce couple hors du commun.

En effet, malgré les embûches, les critiques souvent violentes des sujets britanniques et de la Couronne, qui les ont longtemps empêchés d’être ensemble au grand jour, aujourd’hui, Camilla et Charles sont un peu comme Tarzan et Jane, Roux et Combaluzier, la faucille et le marteau, le rouge et le noir…

Inséparables, indissociables, pour toujours et à jamais…

Laurence PARIS