France Dimanche > Actualités > Camille Lacourt : Perdant sur toute la ligne !

Actualités

Camille Lacourt : Perdant sur toute la ligne !

Publié le 27 août 2016

C’était ses derniers JO et le quadruple champion du monde espérait bien en rapporter de l’or mais Camille Lacourt n’en ramènera que de cruelles� désillusions…

On pourrait appeler ça « les méchants tours du destin ». On s’envole pour le Brésil dans la ferme intention de nager… et finalement on coule ! Sans vouloir retourner le couteau dans une plaie encore à vif, c’est bien ce qui est arrivé à Camille Lacourt, notre champion du monde du 100 m dos, aux JO de Rio, la semaine dernière.

Il visait l’or et, à l’arrivée, 52 secondes et 70 centièmes après le plongeon initial, il se retrouve sans rien, pas même une médaille de bronze, puisqu’il est arrivé cinquième. Cette fois le rideau est tombé : le nageur marseillais de 31 ans ne sera jamais champion olympique.

->Voir aussi - Camille Lacourt : Fou de Jazz !

Tsunami

L’histoire aurait pu en rester là. Camille aurait pu dire : « Je suis un peu déçu de ne pas apporter de médaille à la France, mais c’est la dure loi du sport. » Et tout le monde aurait été satisfait et serait passé à autre chose.

Au lieu de ça, le voilà qui lance un énorme pavé dans le bassin, provoquant des remous jusqu’en Chine ! Que déclare-t-il, pour provoquer des vagues dignes d’un tsunami ? Simplement ceci : que de trop nombreux nageurs ne remportent des médailles que parce qu’ils sont dopés jusqu’aux yeux ! Sur l’antenne de RMC, il n’y va pas avec le dos… de la cuiller :

« Sun Yang [le nageur chinois, titré sur le 200 m nage libre, médaillé d’argent sur 400 m nage libre, double champion olympique à Londres sur 400 m, 800 m et 1 500 m nage libre, puis contrôlé positif en 2014, ndlr], il pisse violet ! Je suis très triste de voir mon sport évoluer de cette façon. J’ai l’impression de voir l’athlétisme avec deux ou trois dopés dans chaque finale. J’espère que la Fina [Fédération internationale de natation] va vite réagir et arrêter ce massacre, parce que ça devient triste. Ils n’ont rien à faire dans un sport. Ils n’ont qu’à faire une “fédé” de chargés [dopés] et s’amuser entre eux. Ça me dégoûte de voir des gens qui ont triché sur les podiums. »

Du coup, aux quatre coins de la planète, les internautes se sont déchaînés contre lui, et particulièrement du côté de Pékin et de Shanghai, où l’on n’a pas tellement apprécié la sortie du Français contre le champion local ! Et Camille doit être en train de se dire qu’il aurait peut-être mieux fait de se calmer un peu avant de donner cette interview à la radio. Il est vrai que les raisons d’être énervé ne lui manquaient pas, et qu’elles n’étaient pas toutes d’ordre sportif.

Peut-être, d’ailleurs, le nageur aurait-il été plus enclin à « se sortir les tripes » pour remporter une médaille si, comme lors de ses triomphes des années passées, en 2011 notamment, l’élue de son cœur avait été dans les gradins pour l’encourager et l’applaudir. Hélas, Valérie Bègue, sa femme depuis 2013, la mère de leur petite Jazz qui va sur ses 4 ans, était au même moment bien loin de Rio de Janeiro. À Saint-Tropez, pour être tout à fait précis.

Goutte d’eau

Et le pire, c’est que la Miss France 2008 n’y était pas seule. En effet, alors que Camille, dans son coin, préparait activement ces maudits JO, Valérie se prélassait dans les bras d’un genre de play-boy exotique, à qui elle offrait ses lèvres sans rechigner. Il est vrai que Sultan (oui, c’est son nom !) n’est pas n’importe qui : jet-setter originaire de Dubaï, il est l’héritier d’une des plus grosses fortunes des Émirats arabes unis, contrée qui en compte pourtant de colossales.

Valérie a fait sa connaissance il y a un an, mais c’est depuis six mois qu’ils se fréquentent assidûment, dans le sud et à Paris, où le beau gosse loue un somptueux appartement. Alors, certes, lorsqu’ils se sont aperçus que leur bel et grand amour n’était plus qu’un tas de ruines, Camille et Valérie ont pris la résolution de se séparer en bons termes et de rester proches l’un de l’autre, pour leur petite Jazz.

Seulement, entre se résigner à voir la femme de sa vie s’éloigner de soi et la retrouver s’amusant et faisant la fête dans les bras d’un autre, milliardaire de surcroît, il y a une marge ! Et il n’est pas bien difficile d’imaginer que le nageur ait trouvé un peu saumâtre de voir son ex se consoler aussi vite de leur rupture.

Là-dessus arrive donc sa défaite à Rio et l’affaire des athlètes dopés : autant dire, la goutte d’eau qui a fait déborder le bassin ! Il n’y a plus qu’à espérer que la fin de l’été sera plus tranquille pour Camille Lacourt, qui a annoncé prendre sa retraite après les JO.
Pierre-Marie Elstir

À découvrir