France Dimanche > Actualités > Carla Bruni : Le bébé qui change tout !

Actualités

Carla Bruni : Le bébé qui change tout !

Publié le 24 mars 2017

Pour Carla Bruni et Nicolas Sarkozy, le bonheur de voir leur famille
 s’agrandir  à nouveau l’emporte sur tout le reste…

On pensait être à l’abri de ce 
genre de surprise, chez les Sarkozy. Tout le monde était bien persuadé que, pour voir la famille accueillir un nouvel enfant, il faudrait attendre que la génération suivante se décide.

D’abord les grands fils de l’ex-­président de la République, qui ont désormais entre 20 et 35 ans : il serait temps qu’ils assurent la relève ! Ensuite, il y a Aurélien, le fils de Carla Bruni : lui n’a que 15 ans, il a donc largement le temps de « voir venir »…

->Voir aussi - Carla Bruni et Nicolas Sarkozy : Leur maison est infestée de petites bêtes !

Donc, pour ce qui concerne la génération de Nicolas et Carla, l’affaire semblait bouclée : le clan Sarkozy était au complet, il ne bougerait plus. D’autant que la belle Franco-italienne Carla Bruni aura 50 ans cette année : à notre époque, c’est encore jeune pour une femme… mais un peu tard pour devenir mère. Et pourtant, la nouvelle a éclaté la semaine dernière, tel un orage dans un ciel serein : un petit Sarkozy supplémentaire va bientôt faire son apparition sur Terre !

Rêve

L’arrivée d’un nouveau-né dans son existence n’a pas de quoi effrayer ni perturber Carla : depuis la naissance de sa petite Giulia, en octobre 2011, elle ne cesse de dire à quel point la vie de famille l’épanouit et combien elle était faite pour être mère : pas tout à fait une mamma italienne, mais pas loin !

->Voir aussi - Carla Bruni : Ses vacances n'en étaient pas !

« Je suis plutôt bourgeoise, affirmait-elle en 2014 dans Point de vue. J’ai une personnalité casanière. J’aime la vie de famille, la vie à l’intérieur. Je suis sociable, mais pas au sens de la mondanité. Sortir est un synonyme de travail, pour moi. J’aime les repas et la vie à la maison, aussi parce que j’aime des choses qui se font chez soi : lire, écrire… »

Quant à son rôle de mère, il était bien normal, vu son goût pour la maison, qu’elle s’y soit coulée avec délice : « Maman, en fait, c’est toute une affaire, déclarait-elle en 2013 au magazine Version Femina. Je trouve que la maternité est une chose curieuse : très profonde, très heureuse et très ambivalente aussi. Pour ce qui me concerne, en tout cas. C’est sans doute la chose la plus importante de ma vie, et c’est une responsabilité conséquente. »

Du reste, l’épouse de Nicolas Sarkozy ne se contentait pas d’affirmer en paroles qu’elle adorait son rôle de mère : elle le prouvait chaque jour par sa manière d’être. Et l’on se souvient encore de ces photos de 2013, la montrant avec Giulia, alors âgée d’un an et demi, dans ce jardin public du XVIe arrondissement de Paris : elle ressemblait vraiment à une mère comme les autres, discutant avec celles-ci en toute simplicité, acceptant gentiment de poser pour une photo souvenir.

Carla Bruni, l’artiste, qui venait d’enchaîner plusieurs semaines de promotion pour son nouvel album, s’effaçait alors, pour céder la place à Carla, maman attentionnée : qu’elle aide sa fillette à monter au toboggan, à profiter d’une petite balade à dos de poney ou qu’elle veille tout simplement sur elle près du bac à sable, elle se concentrait uniquement sur le bien-être de Giulia. Et cela n’a pas cessé depuis. La petite fille est d’autant plus aimée qu’elle a été désirée ardemment… et longuement.

Sa venue a tellement fait attendre son père et sa mère qu’ils finissaient par se demander s’ils allaient pouvoir, un jour, réaliser leur grand rêve : être parents ensemble, après l’avoir été chacun de son côté.

Carla s’en expliquait dans les colonnes du Guardian, quelque temps plus tard : « J’ai essayé encore et encore et, finalement, en arrêtant les essais, c’est là que boum ! J’ai d’abord pensé que j’étais malade, parce que je sentais l’odeur des gens, j’avais une folle envie de sucré, je m’endormais tout le temps et je montais l’escalier de ma maison en arrivant tout essoufflée… Et puis, j’ai fait un test de grossesse à la maison. Je ne pouvais pas y croire ! Je pensais à une erreur. » Du coup, elle en a acheté trois autres !

Quand Carla a bien eu la confirmation qu’elle était enceinte, elle s’est alors dit : « Il y a un Dieu, il existe, j’aurais dû prier ! » Dieu ou pas, c’est à chacun de voir ce qu’il en pense, évidemment. Mais enfin, avec ou sans intervention divine, un nouvel enfant est bel et bien annoncé dans le clan Sarkozy… sauf qu’il n’arrivera pas chez Nicolas et Carla !... (...)

Vous voulez en savoir plus ? Achetez la version numérique du magazine ! 0,99 € seulement

Valérie Bergotte

À découvrir