France Dimanche > Actualités > Carla Bruni : “Notre histoire peut finir à tout moment !”

Actualités

Carla Bruni : “Notre histoire peut finir à tout moment !”

Publié le 30 mai 2014

Lassée qu’on lui pose toujours des questions sur les intentions politiques de Nicolas plus que sur sa carrière, la belle quadra a lâché une étonnante � confession�.

Dimanche soir dernier, elle était en Israël pour un des ultimes concerts de sa tournée Little French Songs. Début juin, elle s’envolera pour la Russie où elle doit chanter à Moscou et Saint-Pétersbourg. En cette fin de printemps, Carla Bruni savoure les derniers feux d’une expérience inédite pour elle : la scène. « C’est tout de même ma première tournée, vient de rappeler la chanteuse dans Elle. C’est bien, à 46 ans, je suis précoce ! »

Bien qu’elle vive, de son propre aveu, l’un des meilleurs moments de sa vie, Carla sait pourtant que ce pourrait bien être le dernier de ce type. Car elle finit ce tour de chant extrêmement fatiguée, avouant : « Une tournée est faite pour des gens de 20 ans, célibataires et de préférence de sexe masculin. »

Cover 3535La fugacité et la précarité des choses, l’artiste en a fait un des thèmes récurrents de ses chansons. Surtout en matière d’amour. Après de nombreuses passions, un mariage et deux enfants, elle sait que le bonheur est si fragile que, comme le chantait Jane Birkin, il faut parfois le « fuir de peur qu’il ne se sauve. »

Et pourtant qu’elle l’a aimé et qu’elle l’aime son époux ! « Il lui est difficile de passer inaperçu. À cent mètres, de dos, il est reconnaissable, déclare-t-elle dans Elle. J’apprends avec lui […]. Il me rend tellement heureuse. »

Danger

Malgré tout, Carla ne le cache pas, la personnalité politique de Nicolas Sarkozy et sa popularité lui pèsent souvent. « Je ne peux pas faire abstraction de la vocation de mon mari ni de la fonction qu’il a exercée, reconnaît-elle. Ce n’est pas facile, pour ma musique, de rester au premier plan dans l’esprit de certains. » En disant cela, elle pense notamment aux journalistes : « J’en ai marre qu’on me pose des questions sur lui. Je fais des efforts surhumains pour répondre aimablement. Je n’en peux plus qu’on essaie de me faire répondre à sa place. »

Oui, deux ans après, Carla Bruni le dit enfin : elle souffre de cette situation, avouant dans un souffle : « Dans les films sur l’Élysée, on voit bien que les premières dames n’ont pas envie d’y remettre les pieds. » L’éventuel retour de son mari dans les joutes électorales serait-il alors un danger pour leur couple ? Une phrase de Carla risque en tout cas de glacer ses admirateurs : « J’aimerais que mon amour dure toujours, mais le secret, c’est peut-être de se dire que ça peut finir à tout moment. » En matière de romantisme, on a vu mieux !

Et l’impétrante enfonce même le clou, racontant envier l’histoire d’un couple de 87 et 84 ans divorçant pour commencer une nouvelle vie ! Pire, après trente ans d’expérience amoureuse, son avis sur la question ne semble pas destiné à bouger : « C’est peut-être la réalité, au fond. Nous sommes ainsi faits, les êtres humains. »

Alors le couple Nicolas-Carla voué à disparaître en cas de nouveau mandat présidentiel ? La messe n’est pas dite mais ce sera l’un des enjeux les plus forts de l’élection 2017.

Benoît Franquebalme

À découvrir