France Dimanche > Actualités > Carole Gaessler : Une nouvelle histoire !

Actualités

Carole Gaessler : Une nouvelle histoire !

Publié le 23 juin 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Carole Gaessler a renoué avec le bonheur dans le Vaucluse…

Vous connaissez certainement l'incontournable visage du 19/20 et du magazine Des racines et des ailes sur France 3… Mais Carole Gaessler, qui a fait ses classes à la présentation du Soir 3 avec Henri Sannier et ne quitterait sans doute pour rien au monde cette chaîne du service public, a toutefois prouvé qu'elle était une femme libre, prête à suivre ses envies et à réaliser ses rêves.

Ainsi, en 2000, alors qu'elle présentait le journal de 13 heures sur France 2, la belle brune n'a pas hésité à prendre la poudre d'escampette. Optant pour un congé sabbatique, elle s'est envolée pour l'Australie. Deux ans passés à sillonner ce merveilleux pays aux côtés de son mari, Frank Loubaresse, lui ont fait découvrir ce qui est aujourd'hui sa nouvelle passion… la vigne !

Très attachée à son métier et à sa famille, c'est malgré tout sous le soleil du sud de la France que Carole a décidé de chercher le terreau idéal pour donner naissance à la cuvée de ses rêves, la cultiver et l'exploiter : « Mon époux rêvait de faire son propre vin depuis des années, a-t-elle déclaré dans les pages de La Revue du vin de France. Ensemble, nous avions envie d'un bout de terre et d'un ancrage pour nos deux enfants. Nous avons visité plusieurs endroits et, en 2018, nous avons eu un énorme coup de cœur pour cette ruine entourée de vignes et d'oliviers. »

Cette « ruine », c'est le domaine Beauvence, à Beaumont-de-Pertuis, dans le Vaucluse, une région magnifique où il fait bon vivre : « Nous sommes tombés amoureux de la beauté du lieu, entre Aix-en-Provence et Manosque, qui rappelle les paysages de Toscane, a encore expliqué la journaliste. Nous cherchions à nous installer en altitude (400 mètres), car le réchauffement climatique risque de don-ner des vins trop chargés en plaine. Nous voulions que les nuits soient fraîches pour que le raisin mûrisse lentement. »

En attendant que la vigne Gaessler « donne » les crus les plus prestigieux, Carole s'adonne d'ores et déjà à son autre amour… « Je suis passionnée d'huile d'olive, a encore confié la présentatrice. Je travaille deux types d'huile certifiée bio, un fruité vert et un fruité mûr, avec l'aide de Christine Cheylan du château Virant, qui est la référence en la matière… » De quoi faire concurrence au domaine Leos et à son huile H, commercialisée par Patrick Bruel non loin de là, sur les hauteurs de L'Isle-sur-la-Sorgue ! 

Clara MARGAUX

À découvrir

Sur le même thème