France Dimanche > Actualités > Catherine Deneuve : Hospitalisée en urgence !

Actualités

Catherine Deneuve : Hospitalisée en urgence !

Publié le 16 novembre 2019

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Catherine Deneuve

Catherine Deneuve, en plein tournage a été victime d’un malaise dans la nuit de mardi à mercredi dernier.

En septembre dernier dans les pages du magazine Elle, Chiara Mastroianni déclarait à propos de la grande Catherine : « Vous savez, ma mère fume comme un pompier, elle dort trois heures par nuit. Elle n’est pas du tout raisonnable. » Personne alors n’avait pris la mesure de cette inquiétude bien légitime de la part de celle qui la connaît si bien.

Sans doute, Catherine Deneuve se sentait-elle un peu à l’abri de ces accidents de santé qui, hélas, surviennent plus fréquemment avec l’âge. En 1986, la star confiait à Télé Loisirs : « Je ne veux renoncer à rien, j’ai tendance à abuser de tout, je me couche souvent trop tard, comme j’ai une santé de fer je tire sur la corde. » Onze ans après, elle confirmait dans Paris Match ce mode de vie : « J’essaie toujours de faire plus de choses que je ne peux en faire, je réduis le temps d’un jour à l’autre. »


Il faut bien avouer qu’avec une mère qui vient de fêter ses 108 ans et lui a légué, selon ses propres dires, de « bons gènes », il lui était difficile d’imaginer que cette corde sur laquelle elle a tant tiré romprait un jour ! Hélas, soudain, dans la nuit du mardi 5 au mercredi 6 novembre, son corps a lâché. La légende du cinéma français s’est effondrée ! Une image inconcevable pour les millions d’admirateurs de celle qui nous enchante tant depuis si longtemps… Pourtant, aussi inattendu que ce soit, la star a été victime d’un malaise. Un malaise suffisamment grave pour qu’il nécessite une hospitalisation d’urgence ! « Elle a, selon Le Parisien, été prise en charge au sein d’un établissement parisien dans un état sérieux, qui nécessite des examens approfondis. »

Depuis le 11 octobre, la « reine Catherine » était en plein tournage du film De son vivant, un long-métrage que la réalisatrice Emmanuelle Bercot lui a écrit sur mesure. Elle y incarne une mère confrontée au cancer de son fils, interprété par Benoît Magimel. Un rôle dans lequel elle s’investissait sans compter depuis un mois, et pour lequel cette actrice hors normes a dû puiser en elle des ressources qui l’ont sans doute beaucoup éprouvée.

Et ce d’autant que, ces dernières années, la Demoiselle de Rochefort, incontournable icône du cinéma français, a enchaîné film sur film, tels Fête de famille, de Cédric Kahn, sorti le 4 septembre, La vérité, de Hirokazu Kore-eda, en salles le 25 décembre prochain, et Terrible jungle, de Hugo Benamozig et David Caviglioli, au côté du jeune acteur et humoriste Vincent Dedienne, que l’on pourra voir en 2020. Des rôles à chaque fois très intenses…

Pour ne rien arranger à cet épuisement, la comédienne présidait en septembre dernier le Festival international du film américain de Deauville. Juste avant, cette perpétuelle indignée s’était rendue à La Mostra de Venise où elle avait pris la défense de Roman Polanski et de Woody Allen, deux cinéastes accusés d’agressions sexuelles. Consciente qu’elle avait sans doute déçu son public, alors que d’autres auraient probablement révisé leur jugement face à l’avalanche de critiques, elle persistait pourtant à défendre ce que beaucoup considéraient comme indéfendable. Mais sa prise de position sujette à controverse n’a pas fait reculer celle qui se définit comme une « petite anarchiste » et qui avoue ne pas être la bourgeoise que l’on croit.

Hélas, même si, comme le dit sa fille : « Elle a une capacité incroyable à se foutre totalement de ce que pensent les autres, à prendre des positions tranchantes et iconoclastes », nul doute que la violence des attaques qu’elle a essuyées à cette occasion l’ont atteinte. Et malgré « l’élan, l’élan vital » qu’elle mentionne souvent, hérité de sa chère maman, cette fois, cette accumulation de fatigue, d’excès en tout genre et de travail a eu raison de son organisme.

D’ailleurs, au lendemain de ce malaise, son entourage proche a confirmé à BFMTV qu’« un coup de fatigue » dû à « un agenda surchargé » aurait eu raison de ses forces. Car Catherine Deneuve a beau régner sur le cinéma français depuis un demi-siècle, être toujours aussi sublime et envoûtante à l’écran, elle n’en reste pas moins une femme. Une femme qui vient tout juste de fêter ses 76 ans… Peut-être n’a-t-elle pas pu ou voulu déceler les signes avant-coureurs de son effondrement, que son organisme lui avait probablement envoyé : vertiges, baisse brutale de la tension artérielle, vue qui se brouille… Autant de symptômes que l’on peut attribuer à la fatigue, mais qui sont souvent révélateurs de pathologies plus graves. Fort heureusement, elle a tout de suite été prise en charge par les secours…

À l’heure où nous écrivons ces lignes, nous ne savons pas comment a évolué son état, mais nous lui souhaitons un rapide rétablissement afin qu’elle puisse encore et encore nous émerveiller sur grand écran…

Claudine LENOIR

À découvrir