France Dimanche > Actualités > Catherine Deneuve : Le retour à la vie d’une miraculée !

Actualités

Catherine Deneuve : Le retour à la vie d’une miraculée !

Publié le 21 décembre 2019

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Catherine Deneuve

Victime d’un terrible accident vasculaire le 5 novembre dernier, Catherine Deneuve est enfin sortie de hôpital.

L’on peut parler d’un véritable miracle ! En effet, quelle n’a pas été la surprise des commerçants des abords de la place Saint-Sulpice, dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés à Paris, d’apercevoir ce samedi 7 décembre la silhouette encore un peu fragile de cette voisine qui leur a tant manqué !

Depuis le 5 novembre dernier, tout le quartier se désespérait en effet de ne plus croiser Catherine Deneuve. L’annonce de son accident vasculaire avait causé un véritable choc à tous ses voisins habitués à voir la toujours fringante actrice de 76 ans arpenter son fief d’un pas conquérant ! Élégante, sa célèbre chevelure blonde impeccablement ondulée, elle aimait à flâner rue Bonaparte, s’attabler dans un restaurant rue des Canettes ou tracer jusqu’au Bon Marché via la rue de Sèvres pour y faire quelques emplettes. Une vraie Parisienne qui se contentait de simples verres fumés quand elle souhaitait passer inaperçue. Eh bien, alors que tout le monde à Saint-Germain se désespérait de son absence, la voilà bel et bien de retour ! Et l’on peut même parler d’un « retour » à la vie inespéré !


Quel soulagement a dû être le sien lorsqu’elle a enfin pu quitter, dans le plus grand secret, ce centre hospitalier proche des Buttes Chaumont où elle se rétablissait en toute discrétion. C’était il y a plus de trois semaines, et les spécialistes de cet établissement avaient décidé, au vu de son état très encourageant, de l’envoyer dans un centre de rééducation pour qu’elle puisse reprendre sans aucune séquelle une vie normale. Mission accomplie : la star a renoué doucement mais sûrement avec son quotidien, aidée par sa fille Chiara qui ne la quitte pas d’une seconde et sur laquelle Catherine peut compter dans ce moment délicat mais plein d’optimisme.

Et après un samedi de balade, la mère et la fille ont remis ça le lendemain, le 8 décembre, pour profiter de ce beau dimanche, en dépit des menues averses qui frappaient la capitale. En tout cas, ses admirateurs peuvent se rassurer. Catherine va bien, très bien même ! Puisqu’elle marche, elle parle, elle voit. Ce qui ne coule pas de source après un tel pépin de santé. Doucement mais sûrement, elle retrouve toutes ses capacités mentales et physiques.

Par une étrange coïncidence, il faut dire qu’elle se trouvait presque au bon endroit quand ce terrible incident est arrivé, puisqu’elle était en plein tournage à l’hôpital de Gonesse, dans le Val-d’Oise pour le film De son vivant, d’Emmanuelle Bercot. L’actrice, qui n’a pas l’habitude de se ménager, terminait sa journée de travail quand elle a soudain été prise d’un énorme malaise. Et sans son chauffeur et confident depuis de nombreuses années, qui a su réagir sur-le-champ, elle aurait bien pu y rester ! Aussitôt, il prend l’initiative de prévenir le médecin qui veille sur la santé de l’actrice depuis longtemps.

Sans attendre, l’éminent professeur exige qu’on la transfère sur le champ à la fondation Adolphe de Rothschild, un hôpital parisien spécialisé en ophtalmologie. Heureusement, les spécialistes sur place se veulent rassurants. Victime d’un accident vasculaire ischémique très limité, et donc réversible, elle s’en tire bien. Le cerveau n’est pas touché, et ses bras ainsi que ses jambes bougent. Elle peut même boire et s’alimenter seule, ce qui est très encourageant. Heureusement, Catherine ne présente aucun signe de déficit moteur.

Ne lui restait plus qu’à se reposer pour que son entourage se montre définitivement serein. Car ils ne connaissent que trop bien cette acharnée de travail capable de tout donner pour son art, le cinéma, sans pour autant tempérer un mode de vie à 100 à l’heure. « Je ne veux renoncer à rien, j’ai tendance à abuser de tout, je me couche souvent trop tard, comme j’ai une santé de fer je tire sur la corde », confiait-elle il y a quelques années. Seulement, au moment où elle s’y attendait le moins, son corps a lâché.

La « reine Catherine » s’est effondrée d’avoir trop longtemps tiré sur la ficelle. Lui imposer de récupérer dans une maison de repos était indispensable, car, sans garde-fou, elle aurait été bien capable de reprendre aussitôt le rôle qu’elle a quitté il y a plus d’un mois maintenant. La réalisatrice Emmanuelle Bercot lui avait écrit sur mesure ce personnage d’une mère confrontée au cancer de son fils, interprété par Benoît Magimel. Un emploi difficile dans lequel elle s’investissait sans compter depuis début octobre, et pour lequel cette actrice hors norme a dû puiser en elle à l’excès et dépasser ses limites.

Mais cette force de la nature n’est pas près de raccrocher. Son retour sur le plateau est prévu pour le début de l’année « pour terminer ce tournage », assure son entourage. « De toute façon, on ne peut pas imaginer ce film sans elle », confiait toute l’équipe il y a peu. Après un mois à l’arrêt, la grande Catherine revient, impériale. L’éternelle demoiselle de Rochefort va pouvoir passer le plus beau des Noël après avoir vu la mort de près. Joyeuses fêtes, chère Catherine ! Puissiez-vous encore longtemps nous émerveiller sur grand écran…

Valérie EDMOND

À découvrir