France Dimanche > Actualités > Catherine Deneuve : Polémique sur Dunkerque, elle riposte

Actualités

Catherine Deneuve : Polémique sur Dunkerque, elle riposte

Publié le 15 mai 2015

Dans une interview accordée au magazine Elle, Catherine Deneuve avait décrit une ville triste, plaque tournante des "cigarettes et de l'alcool". Après avoir provoqué la colère des élus et Dunkerquois, l'actrice en pleine promotion de son film au Festival de Cannes revendique son droit de "penser des choses sur Dunkerque".

L'affaire Deneuve/Dunkerque contamine la croisette. A plus de 1000 kilomètres de la ville portuaire où Catherine Deneuve a tourné durant quelques semaines aux côtés de juges et magistrats pour son interprétation dans 'La tête Haute', les propos de la star ne passent toujours pas. Celle qui se moquait encore il y a quelques jours de Dunkerque, en précisant qu'il fallait avoir une "vie intérieure" pour pouvoir y vivre, répond à ses détracteurs.

"Je me méfierai beaucoup, encore plus"

Lors d'une conférence de presse pour l'ouverture du Festival de Cannes, Catherine Deneuve a affirmé sa liberté de parole. Si l'actrice trouve regrettable qu'une "phrase négative sur Dunkerque prenne cette importance", elle a néanmoins confirmé ses propos "le temps était épouvantable, la lumière très triste"  avant de les tempérer : "J'ai trouvé quand même un certain charme très mélancolique".

La comédienne qui a monté les marches en début de semaine aux côtés de son partenaire à l'écran, Rod Paradot, a profité de la polémique pour asséner une vive critique à l'égard des journalistes et internet. "Répondre dans une conférence de presse internationale sur une chose que j'ai dite dans une interview, qui a été reprise sur les réseaux sociaux, pour moi, c'est vraiment l'exemple de ce à quoi nous en sommes aujourd'hui par rapport aux demandes qu'on peut avoir et surtout aux réponses qu'on est obligé de fournir", s'est-t-elle désolée.

Catherine Deneuve qui n'accordait jusque-là que de très rares interviews a d'ailleurs ajouté: "Je me méfierai beaucoup, encore plus".

Célia de Veyle

À découvrir