France Dimanche > Actualités > Catherine Lara : Son enfant caché

Actualités

Catherine Lara : Son enfant caché

Publié le 22 février 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Catherine Lara

A 74 ans, Catherine Lara, la rockeuse de diamants, revient sur cette douloureuse histoire personnelle !

Qui ne connaît pas cette artiste jusqu’au bout des doigts, sorte de fée de la chanson, qui envoûte son public depuis ses débuts de chanteuse, en 1972 ? Catherine Lara, femme au violon tout autant que Rockeuse de diamants, n’a cessé d’œuvrer pour l’amour de l’art, avec un enthousiasme qui ne s’est jamais essoufflé.

Mais aujourd’hui, à 74 ans, celle qui a enchanté de ses notes et de sa voix plusieurs générations de fans a pris une grave décision. Une décision qui va faire, sans aucun doute, beaucoup de peine à tous ceux qui l’aiment. L’artiste a en effet choisi de mettre un terme à sa longue et belle carrière.

C’est ce qu’elle a annoncé récemment, au grand étonnement de ceux qui la connaissent intimement et qui suivent ses déclarations dans la presse. La chanteuse et compositrice n’avait, jusqu’alors, jamais envisagé d’arrêter de chanter. En 2012, lors d’une interview de notre reporter Philippe Callewaert, elle allait même plus loin, affirmant que cette perspective était pour elle tout simplement inconcevable ! « Il va falloir me pousser dans un ravin pour que j’arrête avant mes 90 ans ! lui avait-elle confié, emplie d’une merveilleuse vitalité. Plus sérieusement, tant qu’on veut bien de moi, je reste… »


Que s’est-il donc passé pour que cette formidable compagne de route de nos vies, toujours passionnée par un nouveau projet, ait envie de mettre un point final à un mode d’existence qui l’a jusqu’ici portée ? Elle qui, dans cette même interview, jubilait – contre toute attente –à l’idée de vieillir ! Dans sa tête en effet, elle se sentait « avoir 15 ans » : « On est vieux quand on se sent vieux. Et moi, je ne serai jamais vieille ! », affirmait-elle.

Qu’en est-il donc de cette décision qui semble si loin de sa nature profonde et qui ressemble comme deux gouttes d’eau à une bien triste fin ?

Se pourrait-il que les graves problèmes de santé que Catherine Lara avait rencontrés au début des années 2010 aient refait surface ? On se souvient en effet que la chanteuse avait confié à Catherine Ceylac, en mars 2018, dans son émission de France 2, Thé ou café, avoir dû faire à la maladie : « Depuis que je vous ai vue, en 2012 je crois, j’ai eu une grave opération des poumons. Un pneumothorax, pour tout vous dire, avait-elle confié. J’ai mis deux ou trois ans à m’en remettre, c’était dur… » Dur et très douloureux. Difficile à supporter aussi, tant physiquement que moralement, quand on est une chanteuse comme elle. Le pneumothorax entraîne en effet des sensations d’étouffement, d’oppression, des douleurs thoraciques aiguës, puisqu’il touche les poumons, cet organe qui permet de respirer et donc de chanter…

Mais à l’époque, l’intervention qu’elle avait subie, les bons traitements des médecins conjugués avec sa force vitale avaient eu raison de ce mal qui l’avait, durant des mois, condamnée au silence : « C’était très difficile, mais je suis arrivée à m’en sortir. Sans tomber dans les médicaments dangereux qui sont des pièges. J’ai tout fait pour tenir avec ma force intérieure », expliquait-elle alors.

Cette même force à laquelle elle a fait appel quand elle a affronté divers drames au cours de son existence. Comme celui qu’elle a évoqué tout récemment sur le plateau d’On n’est pas couché, le 1er février dernier.

Quand elle était toute jeune, elle avait eu une relation intime avec le beau Georges Moustaki. La chanteuse était alors tombée enceinte et avait choisi de ne pas garder l’enfant. « On avait une espèce d’histoire d’amour, mais c’était sans lendemain. Et moi, j’ai tellement de respect pour l’enfant que je me suis dit : Je n’ai pas du tout envie d’avoir un enfant pour le faire garder par quelqu’un. Parce que j’étais en pleine tournée, ça marchait fort », a-t-elle expliqué sur le plateau.

Si elle a reconnu n’avoir aucun regret de n’être jamais devenue mère, Catherine Lara a cependant avoué avoir mal vécu ce moment : « C’était traumatisant. C’est difficile. L’avortement est une chose que l’on vit difficilement », a-t-elle ajouté.

Finalement, ce sont ses chansons qui l’ont fait exister et qui ont, avec ses histoires d’amour, pimenté son existence. Mais justement, pourquoi, alors que ses concerts et ses disques ont fait sa raison de vivre, décider de mettre un terme à une telle harmonie ?

La réponse est peut-être à trouver dans l’énoncé de sa tournée d’adieux. Comme elle le confiait sur LCI lundi dernier, c’est uniquement de sa « carrière de chanteuse de variété » qu’elle va s’éloigner. Ce qui lui laisse beaucoup de possibilités de revenir sur le devant de la scène. Comme, par exemple, sa participation à un téléfilm de TF1, qui va mettre en scène une dizaine des célèbres sketchs de sa grande amie Muriel Robin – L’Addition, La Veste, Le Salon de coiffure, Le Mariage… –, avec différents artistes pour incarner les personnages.

En attendant, ceux qui l’aiment pourront aller l’applaudir pour cette ultime série de concerts intitulée Entre la vie et l’amour, qui démarre ce 14 février, au Palais des Sports de Paris, avec cinq cents choristes ! Gageons que pour ce rendez-vous important, qui tombe le jour de la Saint-Valentin, la musique sera à l’honneur, célébrant, comme Catherine sait si bien le faire, l’amour de la vie, de la joie et des nuits magiques !

Laurence PARIS

À découvrir