France Dimanche > Actualités > Cécile de France : Elle a été SDF !

Actualités

Cécile de France : Elle a été SDF !

Publié le 30 décembre 2019

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Cécile de France

Dans sa jeunesse, Cécile de France a tout connu. Une vie de bohème et d’errance, sans domicile fixe…

Dans son dernier film, Un monde plus grand, de Fabienne Berthaud, Cécile de France part intégrer une communauté en Mongolie après la mort de son compagnon. Pour construire son personnage de fille à la dérive qui se laisse tenter pour l’expérience du chamanisme, la comédienne de 44 ans a simplement fait appel à sa mémoire. Car, dans ses jeunes années, la star belge a connu, elle aussi, une vie à la marge… Dans sa famille, on n’avait qu’un principe : « L’argent ne fait pas le bonheur. »

Pour ses parents, totalement détachés des contingences matérielles, seule la liberté compte. La petite Cécile est élevée dans une ambiance baba cool par une maman très jeune et un papa fantasque qui tiennent alors un café alternatif à Namur, en Belgique.

« Le rendez-vous des anars, gauchos, anticapitalistes, antimatérialistes, anticlergé, antibourgeois », résume-t-elle au journal Le Monde. Pourtant, bien que ses géniteurs soient profondément athées, ils scolarisent leur fille dans une école catholique assez huppée… tout simplement parce que celle-ci se trouve à deux pas de leur bar ! « Quand les pères de mes amies venaient chercher leurs enfants en cravate et dans de grosses voitures, le mien se pointait à pied, avec un short, des tongs, la barbe hippie et les cheveux longs. » Un papa hors norme qui va même pousser l’anticonformisme jusqu’à tenter avec les siens l’aventure d’une existence de nomade à bord d’une camionnette !

À cette époque, pour s’habiller, l’adolescente, qui s’est teint les cheveux en rouge, fait les poubelles. Un vieux jean par ci, une chemise à carreaux trop grande par là, elle y trouve toujours de quoi parfaire son look « grunge », comme elle dit. À l’âge de 17 ans, elle débarque à Paris pour tenter sa chance. Engagée comme jeune fille au pair dans le très chic XVIe arrondissement malgré sa dégaine de SDF, elle n’a pas, pour autant, l’intention de renoncer à ses idéaux.

Après ses cours de théâtre, elle accompagne son amoureux, qui fait la manche en jouant du djembé, dans ses pérégrinations nocturnes. Passionnée par les arts du cirque, elle y voit l’opportunité de faire ses armes face à des passants dont il faut capter l’attention. Une dure école qui incite Cécile à expérimenter de nombreuses formes d’expression. « J’ai même été cracheuse de feu au Quartier latin », avoue-t-elle. Les badauds sont vite fascinés par cette sauvageonne blonde au regard clair qui prend tous les risques pour les divertir. Une bien jolie saltimbanque qui ne tardera pas à se faire remarquer par l’agent des stars, Dominique Besnehard. Pour Cécile de France, le conte de fées ne fait que commencer…

Valérie EDMOND

À découvrir