France Dimanche > Actualités > Céline Dion : C'est sa mère qu'on tue une seconde fois !

Actualités

Céline Dion : C'est sa mère qu'on tue une seconde fois !

Publié le 20 juillet 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Céline Dion doit affronter une épreuve supplémentaire qui bafoue la mémoire de sa chère maman adorée disparue en janvier dernier. Pas sûr que la star de 52 ans ne se remette de ce massacre...

En appelant son dernier album Courage, la chanteuse ne croyait pas si bien dire ! Du courage, la star québécoise va en avoir besoin : elle fait face aujourd’hui à une tragédie. Après avoir perdu le 17 janvier dernier sa maman adorée, la voilà confrontée de plein fouet à une autre disparition… Lorsque Thérèse s’est éteinte à l’âge de 92 ans après un long combat contre la maladie, tout le clan Dion s’était retrouvé chez elle pour veiller la défunte dans cette belle demeure située aux abords du manoir et du somptueux domaine achetés en 2000 par René Angélil et Céline, sur l’île Gagnon, à Laval, au Québec.


La matriarche y avait emménagé il y a deux décennies afin d’être plus proche de sa fille et de son époux. Et même lorsque Céline s’était séparée de son petit château à la mort de son mari, Thérèse n’avait pas souhaité partir, devenant la gardienne du temple des années du bonheur.

Penchée au-dessus de la dépouille de celle qui avait tant œuvré pour sa réussite, Céline pensait ne jamais s’en remettre. Dévastée, elle lui avait rendu ce jour-là un hommage sur Instagram, en partageant avec ses abonnés une photo sur laquelle on voyait la future diva poser, toute jeune, avec ses parents et ses treize frères et sœurs.

Depuis, comme si elle ne parvenait pas à se faire à la mort de sa mère, la star lui rendait régulièrement hommage avec beaucoup d’émotion, comme récemment lors de la fête des mères, dans un déchirant message : « Chère maman, Premièrement, bonne Fête des mères ! On pense à toi tous les jours et tu nous manques bien sûr… » Thérèse partie, il ne restait donc plus à Céline que cette maison pour se consoler. En plein chagrin, elle savait qu’elle pouvait à tout moment venir se réfugier dans cet endroit resté intact où la belle âme de la disparue semblait encore planer. Hélas, ce logis n’existera bientôt plus. En effet, l’habitation va être rasée, au grand désespoir de Céline. Pour l’artiste de 52 ans qui semble de plus en plus fragile, c’est comme si on la privait de sa maman une seconde fois !

Ce repaire si cher réduit en poussière, ce sont aussi les souvenirs des plus belles années. Des moments de joie piétinés. Dans ce nid douillet, si rassurant, elle avait été si heureuse. Dévouée, la généreuse Thérèse aimait réunir toute la famille lors de repas festifs au cours desquels elle ne devait pas manquer d’évoquer les débuts de sa fille chérie et sa rencontre avec son époux, René Angélil. Un coup de foudre dont Thérèse était à l’origine : c’est elle qui avait écrit au producteur quand Céline n’avait que 14 ans, persuadée que sa petite chérie à la voix d’or était promise à un destin.

Mais même si cela lui semble encore très difficile, Céline n’a pas d’autre choix que de se séparer de ce bien précieux. En 2016, en effet, inconsolable d’avoir perdu « son René », elle avait revendu, sur un coup de tête, le petit château et son vaste terrain de près de 80 hectares qui jouxtait la résidence de sa maman, pour 10 millions de dollars sans trop savoir ce qu’il adviendrait de l’ensemble du domaine. Mais François Duplantie, le promoteur québécois qui avait acquis l’ensemble, désire en faire un complexe touristique de luxe. « On veut créer ici un centre de villégiature international », a annoncé au Journal de Montréal celui qui souhaite bâtir pas moins de 600 logements en copropriétés dans des bâtiments de deux à six étages, ainsi qu’un palace, un spa et deux restaurants. Et ce n’est pas tout !

L’homme veut aussi tout démolir aux alentours, dont la demeure de Maman Dion, afin d’y construire une résidence de 495 appartements. Ce projet pharaonique évalué à 520 millions d’euros prévoit à cet emplacement la création d’un hôtel trois étoiles de 120 chambres, d’une maison de retraite et d’une salle de spectacle…

Sous le choc, Céline Dion n’a pas souhaité commenter ce vaste plan immobilier. Claudette, sa sœur aînée de 71 ans, a décidé, quant à elle, de voir le côté positif de ce chantier : « Les souvenirs, on va les garder en nous… La tendance est aux condos (appartement dans un immeuble en copropriété, ndlr), la population est vieillissante, donc je trouve que c’est une bonne affaire », a-t-elle déclaré. Pas sûr que la pauvre Céline se remette de sitôt de cet abominable massacre…

Valérie EDMOND

À découvrir