France Dimanche > Actualités > Céline Dion : Effondrée sur scène !

Actualités

Céline Dion : Effondrée sur scène !

Publié le 6 novembre 2019

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Céline Dion

Le 15 octobre, à Ottawa, Céline Dion a soudain dû arrêter son tour de chant en plein concert : sa voix ne la portait plus.

Cela faisait dix ans que la star n’était pas partie à la rencontre de son public. Dix ans durant lesquels elle a continué de chanter, dans l’écrin qu’avait imaginé pour elle son mentor et mari, le Colosseum du Caesars Palace de Las Vegas. Le 8 juin dernier, c’est le cœur serré que Céline Dion a fait ses adieux à cette salle, qui l’a vu interpréter tant de succès depuis sa première fois, en mars 2003, où, sans doute habitée par un trac bien compréhensible, elle n’avait pu trouver ses chaussures, et était montée sur scène pieds nus…

En vérité, seize ans plus tard, on dirait bien que ce ne sont plus ses pieds qui sont à nu, mais son cœur. Comme si tous les mois qu’elle avait passés sur cette scène mythique, depuis la disparition de René, en janvier 2016, il avait continué à la protéger, à l’accompagner.

Mais aujourd’hui, pour la première fois de sa vie de star, Céline Dion a commencé une tournée mondiale sans lui, sans cet homme sur qui elle pouvait s’appuyer. Et il fallait sans doute beaucoup de courage à cette chanteuse dans l’âme pour se jeter dans cette série de concerts, sans son épaule rassurante. Il lui en fallait tellement, qu’elle a décidé d’intituler son nouveau tour de chant Courage. « C’est le mot qui résume le mieux comment je me sens, confiait Céline à la chaîne de télévision CBC, en avril dernier. Au cours des trois dernières années, il m’a été difficile de parler aux enfants, de les élever… La perte de mon mari, est-ce que je vais chanter à nouveau ? […] Tellement de choses sont arrivées », expliquait-elle. Ajoutant, comme si elle devait le faire pour rassurer ses fans, ou se rassurer elle-même : « Mais en même temps, je sens que c’est moi qui suis aux commandes de ma vie »… 

Mais il y a une chose dont on peut être certain, c’est que toute la volonté du monde ne peut s’opposer à ce que le corps décide. Ce corps qui sait mieux que nous, où nous en sommes. Qui nous dicte sa loi, et nous dit ce qui nous arrive, avant même que nous en ayons conscience. Et le corps de Céline, ces derniers mois, a beaucoup changé. On ne compte pas le nombre d’articles qui ont été écrits, s’inquiétant de la santé de l’artiste. De sa maigreur impressionnante. Certes, Céline essaie de répondre aux rumeurs, prétextant que ce sont les exercices physiques auxquels elle s’adonne, pour se maintenir en forme justement, « quatre fois par semaine », qui sont à l’origine de son poids.


C’est sur cette maigreur que les premiers symptômes sont arrivés. La star avait déjà annulé plusieurs dates de concert, les 26, 27, 30 septembre et 1er octobre. Et le 3 octobre, elle publiait une vidéo où on la voit terriblement éprouvée, sans maquillage, expliquer qu’elle doit encore supprimer des dates… les 4 et 5 octobre à Montréal. « Par où commencer ?, dit-elle. Je suis simplement superdésolée de vous décevoir… […] J’ai été frappée par un virus à la gorge, ça arrive malheureusement, je pensais vraiment que j’irais mieux, mais ma voix n’est pas revenue à 100 %. Merci de croire en moi depuis mes tout débuts, je vais passer à travers, avec votre espoir. Je vous aime et je reviens vous voir tous bientôt.»

La déception de manquer ces rendez-vous se lisait vraiment sur son visage. Céline expliquait encore : « C’est difficile d’être ici et d’attendre que les guérisons se fassent. […] J’ai l’impression de vous laisser tomber. » Mais personne ne pensait que la chanteuse laissait tomber son public. Par contre, sa mine défaite, ses excuses répétées, encore et encore, avaient quelque chose de bouleversant. Céline ne semblait pas aller bien. Et c’était si triste. Son corps semblait lui refuser le grand plaisir de sa vie, celui de chanter, et de partager son émotion avec un public.

Enfin, après trois semaines d’une convalescence forcée, son retour était annoncé. à Ottawa, au Centre Canadian Tire devant 13 000 personnes, mardi 15 octobre. Comme l’a rapporté Le Journal de Montréal, c’est en conquérante que l’artiste est arrivée sur scène, dans sa robe rouge, le poing levé ! Mais au bout de quelques chansons, sur À vous et I’m Alive, sa voix a semblé lui échapper. Céline touchait son micro comme si un problème technique était arrivé… Mais ce n’était pas le cas.

Elle, d’habitude si précise, avait du mal à sortir les notes. Et certaines n’étaient pas justes ! Elle s’est alors mise à regarder vers les coulisses, plusieurs fois, avec insistance, comme apeurée. On l’aurait dit perdue, comme si elle n’était plus, à cet instant, la diva que l’on sait… Au point qu’à un moment, elle a dû arrêter sa prestation ! « Vous l’avez sans doute remarqué, a-t-elle dit à son public, sidéré, je lutte présentement. Dans ma carrière, ça ne m’est jamais arrivé de penser : “Est-ce que je vais continuer ou non ?” Je me sentais pourtant forte cet après-midi. Maintenant, je ne suis pas si sûre. »

Finalement, la chanteuse est allée au bout de son concert. Avec sa volonté. Avec son courage. Mais que va-t-il se passer pour elle ? Comment va-t-elle respecter cet incroyable emploi du temps, qui l’emmène à chanter, presque chaque jour, jusqu’à fin 2020 ? Cette question, la star doit se la poser. Mais en vérité, c’est son corps, et lui seul, qui y répondra…

Laurence PARIS

À découvrir