France Dimanche > Actualités > Céline Dion : Elle s’est battue pour conquérir René

Actualités

Céline Dion : Elle s’est battue pour conquérir René

Publié le 22 janvier 2016

Marié et tétanisé par leur différence d’âge, l’imprésario René Angelil a tout fait pour  étouffer  les sentiments naissants entre sa “pupille” et lui. Mais, malgré ses 13 ans, la future star Céline Dion savait très bien ce qu’elle voulait !

Une histoire d’amour qui se termine, c’est comme un grand livre que l’on referme : on sait qu’il n’y aura plus de nouvelle page, mais que de nombreuses images continueront de palpiter dans notre cœur, des images que le souvenir réveillera à volonté, les soirs de solitude. Voilà ce qui, désormais, sera le lot de Céline Dion. Car, dans son roman d’amour avec René Angélil, les pages sont fort nombreuses, et la plupart sont très belles.

Céline avec RenéUn homme de 37 ans rencontre une toute jeune adolescente d’à peine 13 ans. Comme on sait, rétrospectivement, qu’ils vont devenir mari et femme, et vivre heureux durant plus de 30 ans, on aurait tendance à penser que c’est lui, l’adulte, qui a séduit le « tendron ». Mais, dans leur cas, on se tromperait lourdement.

D’abord, quand la rencontre se produit, le producteur René Angélil est au fond du trou. Sa dernière protégée, Ginette Reno, vient de l’abandonner pour voler de ses propres ailes, et il songe sérieusement à dire adieu au show-business.

->Voir aussi - Céline Dion : Les funérailles de René sont déjà réglées

C’est alors qu’en février 1981, il reçoit une cassette : une chanson enregistrée par une gamine, québécoise comme lui ; une certaine Céline Dion. Sa décision est alors déjà prise de laisser tomber ce monde de paillettes et de désillusion, pourtant il accepte de rencontrer la famille de celle-ci. Et, pour lui, Céline chante.

Céline épouse René en décembre 1994
Céline épouse René en décembre 1994

Le miracle s’accomplit dès qu’elle ouvre la bouche. Devant cette voix qui le bouleverse, René Angélil oublie les échecs et les blessures passés. Il se tourne vers la mère de Céline et, d’un ton plein d’assurance, lui dit : « Confiez-moi votre fille, madame, et je vous promets que, dans les cinq ans qui viennent, je vais faire d’elle une star, non seulement au Québec mais aussi en France. »

René se trompe, mais par excès de modestie : la star qu’il va contribuer à faire naître ne sera pas franco-québécoise, mais mondiale. Et, en attendant, c’est un autre miracle qui couve : l’amour.

Quand on est une fille de 13 ans et qu’on tombe amoureuse, ça dure quinze jours ou toute la vie. Céline, elle, sait déjà que ce sera la deuxième option. Elle en est tellement certaine qu’elle ne se laisse même pas rebuter par le fait que René, au début, la maintient à distance.

On peut d’ailleurs comprendre cet homme de presque 40 ans, à qui une « gamine » fait les yeux doux ; d’autant qu’à cette époque, lui-même est marié avec la chanteuse Anne Renée, qui lui a donné deux enfants, Jean-Pierre et Anne-Marie. Pas question, donc, de se laisser entraîner dans une aventure sulfureuse avec sa trop jeune protégée, même s’ils passent désormais toutes leurs journées ensemble, pour bâtir cette carrière que René à promise à Thérèse Dion.

Pique-nique avec ses trois fils : René-Charles et les jumeaux Eddy et Nelson
Pique-nique avec ses trois fils : René-Charles et les jumeaux Eddy et Nelson

Mais Céline Dion sait ce qu’elle veut et ne lâche rien. Les deux années suivantes la comblent sur le plan artistique, car elle devient numéro un au Québec. Mais, en même temps, alors qu’elle accède à la maturité affective, ces deux années sont terriblement frustrantes. Car son amour pour son mentor ne cesse de grandir… tandis que René continue de ne rien voir, ou du moins de faire semblant ! C’est d’autant plus dur à vivre que Céline a pris l’habitude de tout dire à son mentor ; tout sauf l’essentiel, qui lui étouffe littéralement le cœur.

À mesure qu’elle grandit, que la femme en elle s’affirme et se montre plus exigeante, ses rêveries nocturnes deviennent de plus en plus précises, physiques. Elle a pris l’habitude de dormir avec une photo de René. « Je me caressais la joue et le cou avec cette photo avant de m’endormir, écrira-t-elle plus tard, la glissant ensuite sous mon oreiller pour que ma mère ne la découvre pas ! »

Les années passent encore ; et plus la chanteuse Dion devient célèbre, plus la femme Céline est tourmentée. Et ravagée à l’idée que, peut-être, René n’éprouve pour elle qu’une tendresse toute paternelle. La déflagration se produit le jour où Céline apprend que René est en train de divorcer de sa femme. Cette fois, pas de doute : c’est le moment de jouer sa carte et de la jouer à fond ! Ce n’est pourtant pas gagné encore : effrayé par leur différence d’âge et les sentiments qu’il ressent effectivement pour sa protégée, il résiste, résiste encore…

Puis, arrive ce 30 avril 1988, jour du concours de l’Eurovision... (...)

Vous voulez lire la suite ? Achetez la version numérique du magazine ! 0,99€ seulement

Didier Balbec

À découvrir