France Dimanche > Actualités > Céline Dion : Encore un deuil dans sa famille !

Actualités

Céline Dion : Encore un deuil dans sa famille !

Publié le 5 janvier 2019

Depuis la disparition de son cher René, c’est une véritable hécatombe que vit Céline Dion.

L’un après l’autre, ceux qui comptaient dans sa vie quittent le navire pour mettre le cap sur l’au-delà. Et chacune de ces disparitions rend sans doute sa solitude plus profonde. Une série noire qui a commencé le 14 janvier 2016 avec la mort de son manager et grand amour, René Angélil, vaincu par le cancer. Deux jours plus tard, la veuve éplorée apprenait une terrible nouvelle. Daniel, son frère aîné dont elle était très proche, âgé de 59 ans seulement, venait de fermer les yeux pour toujours, emporté par une tumeur au cerveau. Et ses malheurs ne se sont pas arrêtés là. Cette même terrible année, Céline Dion a connu un autre grand chagrin : la disparition de son beau-frère adoré, Guy Poirier, le mari de sa grande sœur Liette, atteint lui aussi par le cancer. 

Après un an et demi de répit, la Grande Faucheuse s’est remise à l’ouvrage, arrachant à la chanteuse, une de ses amies chères, l’animatrice québécoise, Lise Payette, décédée en septembre dernier à l’âge de 87 ans. C’est cette dernière qui, en 1992, lors d’une interview mémorable, avait permis à Céline de prendre conscience de son amour pour René. 

Survivre à tant de deuils, garder de la joie et de l’enthousiasme pour ceux qui restent, à commencer par ses trois enfants, René-Charles, 17 ans, et les jumeaux Eddy et Nelson, qui ont soufflé leurs huit bougies le 23 octobre dernier, telle est la mission, pas toujours évidente, que s’est fixée Céline. Dans sa détresse, elle a heureusement pu se raccrocher à sa passion pour la chanson et à son cher public, dont l’amour lui fait tant de bien.


Hélas, en ce début d’année, même ce réconfort lui a été enlevé ! En effet, une irritation persistante des cordes vocales l’a empêchée de chanter durant de longues semaines, la contraignant à annuler de nombreux concerts. Comme si cela ne suffisait pas, elle a déclenché une trompe d’Eustache Patulous, un trouble auditif particulièrement handicapant pour une artiste de sa trempe, et a dû subir une opération délicate pour récupérer une ouïe parfaite. Mais le 22 mai dernier, après plus de quatre mois d’absence, la star faisait enfin son retour sur la scène de l’hôtel-casino Caesars Palace à Las Vegas. Elle annonçait préparer un nouvel album et, autre petit bonheur, enchaînait avec une grande tournée dans la région Asie-Pacifique. Et chacun de se réjouir. Enfin, après deux années de tourmente, Céline allait pouvoir respirer, réapprendre sinon la joie, du moins la légèreté. 

Le répit aura été de courte durée. De nouveau, le deuil a frappé, lui enlevant une personne chère à plus d’un titre, dont elle était si proche qu’il était un peu comme un membre de sa famille. Ce 17 décembre, Céline apprenait en effet le décès d’Oribe Canales, victime d’un arrêt cardiaque à 62 ans. Cet ami était aussi son coiffeur, un être unique, qui la rendait belle et n’avait pas son pareil pour la divertir, comme elle l’a confié dans le vibrant hommage qu’elle lui a rendu sur son compte Instagram : « Travailler avec lui était un réel privilège. C’était un homme tellement gentil, qui m’a toujours beaucoup fait rire. Je garderai toujours dans mon cœur les souvenirs des moments que nous avons partagés. Mes pensées accompagnent sa famille et ses proches. »

Ce touchant message était illustré par une très belle photo d’Oribe en train de coiffer la diva québécoise, qui n’était pas la seule, loin de là, à confier sa tête aux mains expertes du « roi des cheveux, roi de Miami », comme le surnommait le mannequin Emily Ratajkowski. Cet artiste génial a vu défiler dans son salon les plus belles femmes du monde, de Naomi Campbell à Kate Moss en passant par Linda Evangelista. Des stars internationales comme Jennifer Lopez, Barbra Streisand ou Lady Gaga lui faisaient confiance. Jusqu’à Meghan Markle, dont il était, lorsqu’elle vivait aux États-Unis, le coiffeur attitré !

Si elles sont aujourd’hui nombreuses à pleurer l’homme aux doigts d’or, qui se doublait souvent d’un confident, voire d’un ami, cette perte a sans doute ravivé chez Céline le souvenir de ses chers disparus. Et le rappel, cruel, de leur absence. Plus que jamais, cette femme courageuse, que le destin a autant gâtée que malmenée, va avoir besoin dans cette nouvelle épreuve de la tendresse de ses proches et de l’amour inconditionnel de ses chers fans.

Lili CHABLIS

À découvrir