France Dimanche > Actualités > Céline Dion : Hantée par le fantôme de René !

Actualités

Céline Dion : Hantée par le fantôme de René !

Publié le 20 janvier 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Il y a cinq ans, le 14 janvier, la diva québécoise Céline Dion perdait son grand amour. Aujourd'hui, l'on comprend mieux pourquoi il lui est impossible de rencontrer un autre homme…

Ce 14 janvier reste et restera à tout jamais pour elle une date maudite… Ce jour-là, à Las Vegas, une ville si chère à son cœur, Céline Dion disait adieu pour l'éternité à son époux, René Angélil, terrassé par un cancer de la gorge, contre lequel il se battait depuis de longues années.


Si la diva québécoise aux 175 millions d'albums vendus a été l'artiste de toutes les scènes du monde, elle n'a été la femme que d'un seul homme. Et cet homme, disparu il y a tout juste cinq ans, n'a jamais été remplacé dans son cœur. Comment aurait-elle pu dénicher la perle rare, le compagnon parfait, capable de faire oublier ce découvreur de talents qui l'avait prise sous son aile alors qu'elle n'était qu'une adolescente ? Après tant d'années avec René, qui pourrait ne serait-ce qu'égaler cet immense mentor qui a non seulement fait d'elle une vedette planétaire mais qui lui a aussi tout appris de l'amour ? Céline n'avait que 13 ans quand, en l'entendant chanter, son pygmalion a compris l'incroyable potentiel de la fille de Thérèse et Adhémar Dion, propriétaires du restaurant Le Vieux Baril, à Charlemagne, au Québec. Le producteur, alors âgé de 39 ans, était si convaincu de son talent qu'il n'avait pas hésité à hypothéquer sa maison pour financer ses premiers albums !

Plus tard, bien plus tard, l'imprésario et sa protégée réaliseraient tous deux que leurs sentiments étaient plus profonds qu'une simple relation professionnelle. La suite, on la connaît. Marié le 17 décembre 1994, le couple le plus fusionnel et le plus heureux du show-business ne se séparera jamais, partageant tout, les bonheurs, telle la naissance de leurs trois enfants, René-Charles, le 25 janvier 2001 et les jumeaux, Nelson et Eddy, le 23 octobre 2010, et les malheurs, comme le terrible mal qui commencera à dévorer le corps de René dès 1999.

Tandis que la chanteuse et son mari luttent contre le cancer avec courage, leurs petits anges assistent à l'indicible souffrance de leur papa. Et puis, en ce funeste 14 janvier 2016, Céline et ses fils se retrouvent seuls. Elle, face à sa carrière qu'elle se doit de poursuivre, pour ses fans bien sûr, mais surtout pour lui, pour qu'il soit fier de la voir continuer à gravir les obstacles et avancer sur la route qu'il avait tracée pour sa « créature » talentueuse et adorée.

Céline aurait pu s'effondrer, se noyer dans un océan de larmes et perdre pied. Mais c'était compter sans sa formidable résilience et sa certitude que René, par-delà la mort, ne l'avait pas quittée ! Jour après jour, la star reste hantée par le fantôme de l'homme de sa vie. « René est tout le temps avec moi, confiait-elle dans une interview sur la chaîne américaine Entertainment Tonight. C'est pourquoi je trouve le courage. C'est pourquoi je suis forte et que je trouve avec le temps, encore plus de force. »

L'interprète de Ne partez pas sans moi, très superstitieuse, n'entrait jamais sur scène avant d'avoir pris les mains de son mari dans les siennes, telle une transmission d'énergie indispensable au bon déroulement de ses concerts. Et lorsque celui-ci est tombé malade au point de ne pouvoir assister dans les coulisses à ses shows, la chanteuse a fait réaliser un moulage en bronze des mains de son époux. Malgré l'absence du père de ses enfants, elle pouvait ainsi poser ses mains dans les siennes avant chaque lever du rideau. Cet objet précieux, doté d'une puissance quasi mystique, ne la quitte plus et lui fournit, encore aujourd'hui et sans doute jusqu'à la fin de ses jours, le cran nécessaire pour aller de l'avant.

Il est vrai que Céline a toujours été un peu mystique, croyant à l'au-delà et à une vie après la mort… Ainsi, il y a deux ans, à l'occasion du dix-huitième anniversaire de René-Charles, la star avait écrit sur son compte Instagram : « Tu as un guide là-haut, ton père qui t'aidera à faire les bons choix, et ici, il y a moi, pour te tenir la main et toujours t'envelopper de mon amour inconditionnel. » Difficile alors de faire son deuil et de s'épanouir dans les bras d'un autre alors que, dans son esprit et dans sa chair, Céline appartient toujours à son René. Elle qui clamait, il y a peu, « je suis amoureuse ! Je suis amoureuse de ma vie, je suis amoureuse de mes enfants, je suis amoureuse de mon travail ! » ne risque pas d'accueillir un éventuel compagnon.

On avait cru, il y a quelque temps, que le danseur Pepe Muñoz était plus qu'un ami, mais bien qu'il ait pris une place importante dans l'existence de la star, la frontière entre l'amitié et l'amour n'a jamais été franchie. L'amour, le vrai, le premier amour est resté le seul pour la douce Céline, et il est pour toujours celui de René…

Clara MARGAUX

À découvrir