France Dimanche > Actualités > Céline Dion : L’angoissante métamorphose !

Actualités

Céline Dion : L’angoissante métamorphose !

Publié le 19 septembre 2018

dion-celine-20180907

Céline Dion est apparue d’une maigreur effrayante lors de sa tournée asiatique

Certes, elle a toujours été svelte. La star québécoise fait partie de ces heureuses élues qui, une fois franchi le cap de la cinquantaine, parviennent encore à rentrer dans une robe taille 36, comme on enfile un gant. Mais de récentes images prises en juillet dernier à l’aéroport de Taïwan ont de quoi inquiéter ses millions de fans à travers le monde. Car, sur ces clichés, Céline Dion ne semble plus fine et élancée, mais maigre. Très, voire trop maigre même, au point de pouvoir donner le sentiment qu’elle ne tient plus debout que grâce aux solides épaules de ses gardes du corps.


Comment expliquer cette angoissante métamorphose ? Eh bien, vous n’avez sûrement pas oublié qu’après avoir surmonté son chagrin et fait son deuil à la suite de la disparition de René Angélil, son mari et mentor, qui a succombé à un cancer de la gorge en janvier 2016, la chanteuse avait très vite su se ressaisir pour que, de là-haut, l’homme de sa vie puisse être fier d’elle.

La séduisante quinquagénaire s’était fixé deux priorités. Tout d’abord, assumer encore mieux qu’auparavant son rôle de mère exemplaire auprès de son aîné, René-Charles, aujourd’hui âgé de 17 ans, ainsi que ses jumeaux, Eddy et Nelson, 7 ans. Ensuite, relancer sa carrière artistique, en se donnant à fond dans son travail.

Au point de négliger son hygiène de vie et de menacer sa santé ? C’est, en tout cas, l’hypothèse formulée par l’hebdomadaire américain National Enquirer.

Selon notre confrère, celle qui s’est produite plus de mille fois en treize ans sur la scène du Caesars Palace à Las Vegas n’a plus le temps de respirer.

Surtout depuis que l’interprète de My Heart Will Go On a entamé des tournées marathons à travers la planète.

Après avoir assuré vingt-cinq dates en Europe l’année dernière, la diva est partie à la conquête de l’Asie cet été, de Singapour au Japon, sans oublier Macao.

Et si elle aime toujours autant faire le show, remplissant les salles et les stades partout où elle passe, sans doute Céline n’écoute plus les signaux d’alarme que lui envoie son corps, malmené par les décalages horaires et les repas pris sur le pouce, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit.

Du coup, selon un proche cité par le magazine d’outre-Atlantique : « Elle est émaciée et épuisée alors que sa tournée est loin d’être terminée. »

Et une image corrobore hélas cette déclaration.

L’artiste, le regard masqué par les verres de ses lunettes de soleil, tenant un téléphone portable dans une main décharnée, y ressemblerait presque à une vieille dame.

Ses veines sont apparentes, des rides creusent leurs sillons sur son visage et son cou.

Tel est souvent le lot de ceux et celles qui, passé un certain âge, veulent garder une silhouette d’adolescent gracile.

Le temps les rattrape d’un seul coup et les dessèche sur pieds !

Et la transformation de Céline a été si brutale que ses proches craindraient aujourd’hui que l’idole canadienne ne s’écroule pour de bon, soit victime d’un burn-out et finisse par craquer à force de négliger les effets néfastes du stress et de la fatigue.

Toujours selon les témoins interrogés par le National Enquirer, la cause de ce changement soudain d’apparence serait liée à la mort de son époux, dont Céline n’aurait pas bien mesuré les conséquences.

« Quand René était de ce monde, dit l’un d’eux, il prenait soin de sa femme, et elle n’avait à se soucier de rien. »

Et le même d’ajouter : « Elle doit se sentir si vulnérable, seule et vide. C’est peut-être pour ça que Céline ne prend pas assez soin d’elle. »

De nombreuses voix s’élèvent pour expliquer que la chanteuse n’aurait pas dû s’infliger une tournée aussi pénible, alors même qu’elle doit désormais s’occuper seule de ses trois enfants et gérer toutes les tâches dont son grand amour la déchargeait.

René, dont la star affirme embrasser chaque soir le portrait.

René, qui lui manque sans doute encore bien plus qu’elle ne le croit, n’est plus là pour la sortir de la spirale infernale dans laquelle elle s’est, bien malgré elle, engagée.

Il ne reste plus qu’à espérer qu’un autre que lui saura trouver les mots pour stopper cette descente aux enfers, avant qu’il ne soit trop tard…

Claude LEBLANC

À découvrir