France Dimanche > Actualités > Céline Dion : Les funérailles de René sont déjà réglées !

Actualités

Céline Dion : Les funérailles de René sont déjà réglées !

Publié le 27 août 2015

Fatigué et harassé par la maladie, René n'a plus qu'un seul désir : "mourir dans les bras" de sa femme. Alors que Céline Dion continue de se battre pour son mari et ne veut pas croire en sa mort prochaine, il semble pourtant que le pire soit inévitable... René lui aurait demandé de préparer ses funérailles.

Céline Dion n'a jamais caché sa priorité dans la vie : sa famille. Mardi encore, elle déclarait au sujet de son mari René, vouloir tout faire pour accompagner son dernier soupir et apaiser sa souffrance. Quitte à tout laisser tomber y compris la scène ! : "« Quand vous voyez quelqu’un qui se bat si fort, ça a forcément un impact, confie-t-elle. Vous avez deux choix. Vous regardez votre mari malade que vous ne pouvez pas aider, et ça vous tue. Ou vous regardez votre mari malade et vous lui dites ‘Je suis là. Je m’occupe de tout. Tout va bien se passer », expliquait-elle au quotidien américain USA Today comme si tout était déjà préparé. Et c'est le cas !

Le reporter du quotidien USA Today a en effet relevé cette confession de la part de la chanteuse. "Céline Dion dit qu’elle a consciencieusement pris des notes lors de conversations où René lui a donné les détails de son service funéraire". Alors que l'artiste confiait il y a quelques jours ne pas savoir exactement combien de temps il lui restait à vivre, aujourd'hui, plus réaliste que jamais sur l'état de santé dégressif de son époux, elle se serait donc résolue à préparer les funérailles.

-> Lire aussi : Céline Dion a préparé son avenir !

Et si n'importe quelle épouse se lamenterait de voir son amoureux s'en aller, Céline Dion, elle, pour sa part a choisi de profiter du temps qu'il reste à son mari pour lui donner la mort qu'il mérite. Jusqu'au bout, Céline s'est fait un point d'honneur d'être forte. "Vous pouvez avoir les genoux qui tremblent à la fin, mais quand quelqu’un que vous aimez chute et a besoin d’aide, ce n’est pas le moment de pleurer. Après, plus tard, le temps viendra.  Mais ce n’est pas encore le moment" a-t-elle expliqué au journaliste, sans cligner des yeux.

Célia de Veyle

À découvrir