France Dimanche > Actualités > Céline Dion : “Mes jumeaux n’ont pratiquement pas vu leur père !”

Actualités

Céline Dion : “Mes jumeaux n’ont pratiquement pas vu leur père !”

Publié le 9 juin 2016

Les trois dernières années de la vie de René Angélil, le mari de Céline Dion, ont été un tel � calvaire �qu’il a préféré ne pas offrir le spectacle de sa déchéance à ses deux petits derniers.

Le 22 janvier 2016, en la basilique Notre-Dame de Montréal, où était rendu un dernier et bouleversant hommage à René Angélil, les jumeaux Eddy et Nelson serraient très fort la main de leur maman. Mais si Céline Dion ne pouvait retenir ses larmes, les deux petits garçons ne pleuraient pas.
Comme s’ils avaient dit adieu, depuis déjà longtemps, à ce papa qui les aimait tant… Il faut rappeler que Céline avait vécu cinq échecs de fécondation in vitro, avant que la sixième ne permette la venue de ces deux petits tant désirés par le couple. René avait épaulé sa bien-aimée à chaque étape de ce parcours du combattant, l’accompagnant à toutes les consultations médicales, la consolant avec des mots tendres quand ils apprenaient que le bébé tant espéré n’était toujours pas en route.

->Voir aussi - Céline Dion : Rongée par la culpabilité !

Lorsque ses petits trésors avaient poussé leur premier cri à l’hôpital St.Mary’s, René avait pleuré de joie. « Quand on a vu les enfants, on était tellement émus, on n’a presque pas parlé », avait-il alors confié, le cœur débordant d’amour, au Journal de Montréal.

Super héros

Eddy et Nelson adoraient ce papa qui accourait à leurs moindres cris et faisait le clown quand ils avaient un gros chagrin. C’était leur super héros, toujours là quand ils avaient mal ou peur. Mais celui-ci s’est hélas ! effacé de leur vie un jour de décembre 2013, quand René, dévasté par la nouvelle qu’il venait d’apprendre, a compris qu’il ne verrait pas grandir ses petits derniers.

->Voir aussi - Céline Dion : Son doux message à sa maman !

« C’était notre anniversaire de mariage. Je suis entrée dans mon dressing et là, je l’ai vu. Il était sous le choc. Il m’a dit : “J’ai un autre cancer…” », racontait Céline à la chaîne américaine ABC, l’an passé.
C’est alors que le cauchemar commence pour la petite famille. Quelques jours plus tard, le 23 décembre, René est admis à l’UCLA Medical Center de Los Angeles pour se faire opérer d’une nouvelle tumeur cancéreuse à la gorge. Une intervention lourde qui le laissera très affaibli. S’il avait vaincu une première fois le « crabe » en 1999, le mari adoré de Céline va perdre son nouveau combat contre ce terrible fléau.
Néanmoins, courageusement, il va consacrer le peu d’énergie qui lui reste à se battre pour gagner quelques mois, quelques semaines, quelques jours, n’ayant finalement plus la force de serrer contre lui Eddy et Nelson. « Les trois dernières années, mes jumeaux n’ont presque pas vu leur père. Peut-être une fois par jour, trois minutes, cinq minutes, mais pas plus », confiera Céline à Stéphane Rotenberg dans une interview diffusée sur M6 le 24 mai dernier.
Épuisé par la chimiothérapie, René ne quitte plus son lit, couvé par Céline qui le nourrit, l’aide à prendre sa douche, lui brosse les dents. Le malade ne peut plus communiquer avec ses enfants, et sans doute ne veut-il pas que ses jumeaux le voient ainsi. « René ne comprenait plus ses enfants et ses enfants ne le comprenaient plus. Il ne pouvait pas manger à table avec nous », a révélé la star, des trémolos dans la voix.
Une absence qui est une vraie souffrance pour René-Charles, mais aussi pour les jumeaux. Comme Céline l’expliquait à ABC, les petits ont été très perturbés par la maladie de leur papa à qui ils vouaient une véritable adoration.
Heureusement, la chanteuse a su trouver, dans son cœur de mère, les mots pour aider ses petits trésors à faire face à ce drame. « Je pense que les enfants comprennent tout. Si nous avons peur de leur expliquer, c’est parce que nous-même sommes terrifié », a-t-elle dit.
Rassurés en voyant que leur maman prenait soin d’eux et qu’ils pouvaient compter sur elle comme ils avaient pu le faire avec leur papa, les jumeaux ont alors repris leurs activités, allant du bac à sable à la piscine.  « Ils se sont habitués à vivre avec un père qui était pratiquement absent », révélait la chanteuse Céline Dion à Stéphane Rotenberg.
Même si René a tiré sa révérence, il est toujours présent dans le cœur d’Eddy et Nelson qui, chaque soir avant de s’endormir, embrassent la photo de leur papa disparu.
Catherine Venot

À découvrir

Sur le même thème