France Dimanche > Actualités > Céline Dion : Ses révélations sur son inquiétante maigreur !

Actualités

Céline Dion : Ses révélations sur son inquiétante maigreur !

Publié le 25 octobre 2019

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Céline Dion

Lasse des rumeurs qui courent sur son état de santé, Céline Dion a décidé de dire toute la vérité.

Plus mince que jamais depuis quelques mois, la silhouette de la chanteuse ne cesse d’alimenter les rumeurs les plus folles. À chacune de ses apparitions publiques, les réseaux sociaux s’enflamment. Même si ses fans saluent son goût pour les tenues extravagantes, ils s’inquiètent pour son état de santé. D’une extrême maigreur, la Québécoise est devenue l’ombre d’elle-même et n’a plus que la peau sur les os. Le visage émacié, le décolleté décharné, la diva fond à vue d’œil.

Anorexie, dépression ou maladie grave, les magazines du monde entier se penchent désormais sur son cas. A-t-elle fini par perdre l’appétit à force de s’imposer des régimes pour rentrer dans des robes taille 36 ? Ou sombré dans la mélancolie au point de n’avoir plus envie de se mettre à table ? Ou, pire encore, ne serait-elle pas atteinte d’un terrible mal qu’elle s’efforce de garder secret pour ne pas affoler son public ? Autant d’hypothèses commentées par la presse au fil d’innombrables articles qui, on s’en doute, ont bien fini par tomber entre les mains de l’intéressée. Une situation pas facile à gérer pour celle qui a décidé de se lancer dans une grande tournée mondiale et qui vient de dévoiler son nouveau clip intitulé Imperfections dans lequel elle semble se jouer des ragots. La star s’y met littéralement à nu, prenant la pose devant la caméra dans plusieurs tenues, comme pour dire : « je ne suis pas parfaite, mais je m’assume »… Mais cette riposte artistique suffira-t-elle à faire taire les racontars ?

Consciente que son image de bête de scène était en train d’en prendre un sacré coup, elle s’est résolue à être plus explicite. Sans détour, la star a enfin dévoilé la raison pour laquelle son poids n’en finit plus de chuter. C’est le magazine américain People qui a eu la primeur de l’information au cours d’une interview exclusive de la Québécoise. N’essayant pas de contourner le problème comme le font souvent les célébrités embarrassées par une question trop personnelle, elle a, au contraire, décidé d’y répondre en toute franchise. « Quand vous me regardez, à 12 ans, mon visage était plus rond parce que vous avez plus de graisse quand vous êtes plus jeune… » a-t-elle débuté, mettant d’entrée le vieillissement en cause.

Même si, à la cinquantaine, il est indéniable que les joues se creusent, cette explication ne semblait guère contenter le journaliste qui voulait à tout prix lui arracher la vérité. « J’ai toujours été très maigre », lui assure-t-elle alors. Faux, serait-on tenté d’avancer… Pas vraiment convaincu, l’intervieweur, qui la pousse dans ses derniers retranchements, parvient enfin à lui faire tout avouer. « Les gens disent : “Elle est trop maigre”, mais je travaille dur. J’adore bouger, voilà pourquoi je perds du poids. »

C’était donc ça ! C’est bien cette suractivité permanente qui lui vaut ce corps affûté à l’extrême. Devenue accro à la danse, elle brûlerait des centaines de calories au cours de sessions intensives, ce qui ne l’aide bien évidemment pas à se remplumer : « Je fais de l’exercice quatre fois par semaine. »


Des entraînements dignes d’une athlète de haut niveau, qui portent leurs fruits sur scène où elle se livre désormais à des déhanchés très sexy qui évoquent une autre artiste qui a la danse dans la peau, l’inoxydable Madonna. Et quelle discipline que la danse ! Depuis qu’elle s’y est mise sérieusement, au réveil, son corps ne serait plus, à l’entendre, que courbatures. Long travail de posture, exercices d’assouplissement et interminables heures passées à la barre, il est indéniable que cette discipline requiert une grande exigence, autant physique que mentale. Mais au contact de son chorégraphe et fidèle ami, l’Espagnol Pepe Muñoz, elle a fini par y prendre du plaisir.

Depuis qu’ils sont devenus inséparables, c’est presque comme une drogue. Leur osmose sur les planches où ils s’adonnent à des pas de deux très lascifs fascine comme, ce fut le cas le 18 septembre dernier, lorsque la chanteuse a donné le coup d’envoi de sa nouvelle tournée mondiale, le Courage World Tour, du nom de son prochain album attendu le 15 novembre, avec un concert dans la ville de Québec, au Centre Vidéotron. Céline, qui s’est toujours rêvée ballerine, a tout naturellement demandé à Pepe de lui servir de professeur. Un rôle qu’il a pris au sérieux sans s’apercevoir qu’il en imposait peut-être trop à son élève entrée dans la cinquantaine.

Les deux amis s’entraînent ensemble quatre fois par semaine à un rythme effréné. Rien d’étonnant donc à ce que la chanteuse ait perdu du poids… Mais à ce point-là ! On ne peut s’empêcher de penser qu’il y a peut-être une autre raison à cette incroyable métamorphose. Après avoir démarré sa tournée mondiale sur les chapeaux de roues au Québec début septembre, Céline Dion a dû faire ensuite face à un pépin de santé. Son médecin lui a carrément intimé d’annuler ses premiers shows à Montréal.

Atteinte d’un virus à la gorge, elle a dû donc s’imposer un repos forcé d’une semaine, de peur d’abîmer irrémédiablement ses cordes vocales. Un contretemps qui a porté un coup aux réservations qui peinaient déjà à décoller. Il faut avouer que le prix des places, qui s’échelonne, pour le concert prévu à Paris La Défense Arena, le 26 juin 2020, de 125 euros pour un siège de catégorie 3 à 265 euros pour le parterre or, est plutôt rédhibitoire. Alors excès de sport ou maladie cachée ? Celle qui semble vouloir s’étourdir dans un tourbillon permanent depuis la mort de son René, survenue en 2016, ferait bien d’être davantage à l’écoute de son corps. Sous peine de voir son organisme lui jouer un très mauvais tour…

Valérie EDMOND

À découvrir