France Dimanche > Actualités > Céline Dion : Son compagnon terrassé par une crise cardiaque !

Actualités

Céline Dion : Son compagnon terrassé par une crise cardiaque !

Publié le 22 mai 2019

Cloué sur un lit d’hôpital, l’homme de son cœur lutte pour sa survie. Trois ans après la mort de René, Céline Dion affronte une nouvelle épreuve.

Pauvre Céline ! Alors que tout paraît sourire à certains d’entre nous, d’autres ont l’impression d’avoir à surmonter difficulté sur difficulté. C’est bien ce que semble subir la chanteuse québécoise depuis la disparition de René, son mari, vaincu par un cancer en janvier 2016. Un choc immense dont elle a bien cru ne jamais se remettre.

Après cette épreuve, elle a pourtant tout fait pour remonter la pente avec dignité, se jetant à corps perdu dans le travail, dans des projets professionnels ambitieux, comme elle le confiait peu de temps après la mort de son « héros » : « J’ai encore cette passion d’être sur scène. Ça m’aide à extérioriser mes peines et mes joies. Je sais que René veut que je continue à exercer ce métier-là. The show must go on. »

Hélas, sans son mentor à ses côtés, même la musique, sa grande passion, ne lui donne plus, certains jours, autant de satisfaction qu’avant. Alors, pour ressentir l’adrénaline de ses débuts, Céline a dû se réinventer à travers des choix de plus en plus risqués. Qu’avait-elle en effet à perdre maintenant que le destin d’une cruauté inouïe lui avait arraché René ? S’épuiser pour oublier, tel est son unique recours pour atténuer la douleur immense d’avoir perdu son double, pour ne plus ressentir ce vide abyssal. Jour après jour, elle s’impose donc une discipline qui laisse effectivement peu de place aux états d’âme.

Depuis qu’elle s’est mise sérieusement à la danse, au réveil, son corps n’est plus que courbatures, mais son esprit, lui, s’en trouve plus léger, comme anesthésié. Même si les chorégraphies qu’elle imagine avec son danseur et fidèle ami, Pepe Muñoz, sont assez suggestives pour que le public s’interroge, elle n’en a cure ! Ce qui compte, c’est le lâcher-prise salvateur que lui procurent ces déhanchés auprès de ce si précieux collaborateur. Et les fallacieuses rumeurs de liaison entre eux viennent d’être démenties par le fait qu’ils ont, de concert, dévoilé l’homosexualité de Pepe…

Sauf qu’à ce rythme-là, la star fond à vue d’œil. Le cou décharné, les traits tirés, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même. Depuis ses apparitions fantomatiques, à la fashion week de Paris, en janvier dernier, ses fans sont très inquiets pour elle.

Et il y a bien de quoi s’alarmer ! Car elle doit maintenant endurer une nouvelle épreuve. En l’espace de quelques jours, son existence a basculé. Même si jusque-là, elle arrivait à donner le change, il se pourrait bien que, cette fois-ci, elle ne parvienne pas à se relever. Comme un cauchemar dont on ne se réveille jamais, la voici replongée quelques années en arrière, quand elle épaulait René dans son dur combat contre le cancer. La tournée des établissements hospitaliers où les médecins promettent le traitement de la dernière chance, les infirmières qui, malgré leur sourire, laissent transparaître leur inquiétude, elle pensait pourtant ne plus avoir à revivre ça de sitôt. Mais un sort cruel en a voulu autrement.


Une fois encore, elle tremble pour un homme qui lutte contre la mort, un homme qui lui a tant donné, qu’elle a adoré avec l’exaltation de la jeunesse. Samedi 27 avril, le chanteur américain Peabo Bryson a été victime d’une crise cardiaque à son domicile, en Géorgie. Lors de son hospitalisation en urgence, les médecins ne donnent que peu d’espoir à son entourage. Pendant plusieurs jours, Céline est dans l’angoisse et ne peut s’empêcher de dérouler leur histoire, s’accrochant aux souvenirs merveilleux qui les liaient à jamais.

Leur rencontre remonte à 1991. Auteur-compositeur et interprète reconnu dans le milieu de la musique rhythm and blues, le beau Peabo à la voix envoûtante est doté d’une prestance peu commune. La prodigieuse carrière internationale de la diva canadienne a décollé pour de bon avec un album anglophone, Unison, sorti l’année précédente, qui l’a fait connaître dans le monde entier. Elle n’a pas encore uni son destin à René, et même si elle sait qu’elle lui doit beaucoup, elle ne s’interdit pas pour autant les belles rencontres avec d’autres hommes dès lors qu’ils possèdent talent et charisme. Peabo est de ceux-là.

Leur coup de foudre artistique va même engendrer un duo dont le clip laisse deviner toute la force de leur relation. Dans leur interprétation commune de la chanson du dessin animé La Belle et la Bête, il n’y a pas que leurs voix qui se marient à merveille. Tout, dans les gestes et les regards, donne à penser qu’ils vivent un moment magique, un instant que relève presque du surnaturel, comme dans un conte, justement. Dans cet univers onirique, face à Peabo, qui la couve du regard, Céline rayonne, plus femme que jamais, comme transcendée par une force intérieure qui la dépasse…

Les années ont passé, mais elle n’a jamais oublié la ferveur de ce tendre échange, fût-il pour les besoins de la caméra du réalisateur Dominic Orlando. Car même quand on joue, et à ce sujet tous les acteurs sont unanimes, il est souvent bien difficile de ne pas se laisser embarquer par l’émotion au point de confondre la réalité et la fiction… 

Cette collaboration si intense est même couronnée en 1992 par l’Oscar de la meilleure chanson originale qui récompense ses auteurs, les compositeurs Alan Menken et Howard Ashman, ce dernier à titre posthume puisqu’il vient alors de succomber aux ravages du sida. À la cérémonie, qui se tient au Dorothy Chandler Pavilion, à Los Angeles, la chanteuse, plus désirable que jamais dans une robe de soirée très sexy, laisse éclater sa fougue au grand jour lors d’une prestation qui émeut aux larmes l’assistance. Ce soir-là, la voix de Peabo répondant à la sienne, Céline s’est mise à nu comme jamais pour devenir cette Belle consumée d’amour pour la Bête, la « bête » de scène qu’est à l’époque Peabo Bryson.

Avec son charisme à la Quincy Jones, sa fine moustache et sa carrure rassurante, le crooner de 40 ans en impose ! Et pour couronner le tout, ce 30 mars 1992, jour de cette 64e cérémonie des Oscars, Céline fête ses 24 ans. Comme cadeau, elle n’aurait pu rêver mieux ! C’était comme si toutes les planètes s’étaient alignées d’un coup, rien que pour eux deux !

Mais aujourd’hui, à 68 ans, l’irrésistible Peabo lutte pour rester en vie après un grave accident cardiovasculaire. Et même si, par chance, il s’en sortait, les séquelles pourraient être importantes, notamment sur le plan psychologique, car il lui faudra apprendre à ménager ce cœur si fragilisé. Pas facile, lorsqu’on a mené une vie à 100 à l’heure, à l’instar de bien des artistes, de passer du statut de vedette à celui de malade…

Pour le moment, Céline Dion n’a d’autre choix que de s’en remettre totalement à l’équipe des cardiologues qui veillent jour et nuit sur le patient. Entre espoir et désespoir, elle prie le ciel pour que, cette fois-ci, il ait la clémence de lui laisser encore un peu de temps celui qu’elle aime. Mais même si le sexagénaire de son cœur s’en sort, pour la chanteuse, qui fait son entrée dans la cinquantaine dans un état d’extrême fragilité, il se pourrait que cette nouvelle épreuve soit celle de trop.

Comme si elle avait pressenti qu’elle n’était pas au bout de ses peines, la diva avait dévoilé, début avril, le titre de son prochain album, qui sera accompagné d’une tournée mondiale. Un nom qui en dit long puisque ce nouvel opus, dont la sortie est prévue en novembre de cette année, s’intitule Courage. À n’en pas douter, du courage, il va lui en falloir encore beaucoup pour encaisser les coups du sort auxquels la vie l’a abonnée ces derniers temps…

Sophie MARION

À découvrir