France Dimanche > Actualités > Céline Dion : Victime de la colère de ses fans !

Actualités

Céline Dion : Victime de la colère de ses fans !

Publié le 8 novembre 2018

dion-celine-20181029

Après son « ballet » torride avec Pepe Munoz, ses tenues délirantes, l’arrêt de son show à Las Vegas, Céline Dion va encore plus loin…

Changer, évoluer, suivre l’inspiration où elle se trouve. Se chercher, encore et encore, prendre des voies inédites, des risques, s’aventurer là où personne ne vous attend, c’est ce que font les artistes dignes de ce nom. Ils empruntent différentes routes, jusqu’à trouver celle qui leur correspond le mieux à un instant donné. C’est ainsi que naissent les œuvres et qu’elles parviennent à nous toucher, parce que leur auteur est allé chercher au plus profond ce qui l’animait vraiment.

Céline fait partie de ceux qui se donnent entièrement à leur art et qui, grâce à leur très grande sensibilité, sentent quand et comment ils doivent se remettre en question et repenser leur existence d’artiste. 

Et leur propre existence aussi. La chanteuse l’a prouvé maintes et maintes fois, parvenant à surmonter la plus terrible des épreuves, son chagrin si fort, intégral, provoqué par la mort de René en janvier 2016. René, son homme, son mari, son compagnon, mais aussi son manager, celui sur qui elle se reposait et qui l’aidait à faire ses choix. Lui disparu, Céline s’est retrouvée non seulement seule en son cœur, seule dans sa peau, mais livrée à une étrange liberté.

Étrange car, sans doute, faut-il un peu de temps pour apprivoiser cette liberté lorsque, toujours, on a été accompagné, comme Céline durant toute sa carrière par cet homme qui, semble-t-il, avait compris ce qui était bon pour elle. Le duo avait si bien fonctionné, l’association était tellement belle qu’il était logique que la star prenne un peu de temps pour trouver ses propres marques.


On se souvient, par exemple, de quelle façon Céline avait surpris ses fans en se montrant dans les costumes les plus étonnants en juin 2016, quand elle sortait de son palace, le Royal Monceau, à Paris. « J’aime le changement qui permet d’entretenir la passion. Pour cette raison j’ai fait venir dans mon équipe un styliste, Law Roach. Toutes les tenues qu’il me propose m’amusent beaucoup », avait-elle expliqué à notre confrère Paris Match.

L’été suivant, juste après que son nouveau manager, choisi par René, avait annoncé sa démission, elle n’hésitait pas, de retour à Paris, à prendre la pose dans des vêtements haute couture encore plus exubérants. Top vichy à manches ballon doté d’un nœud géant, pantalon extra-large vert vif, collants panthère sous manteau super-long type peau de serpent, surmonté d’une casquette noire… Céline en fait voir de toutes les couleurs et de toutes les matières à ses admirateurs, qui, même s’ils pouvaient s’étonner de certains de ses choix, la suivaient dans son délire de star adulée.

Pourtant, certaines critiques s’élevaient, déclenchées entre autres par le duo très chaud au cours duquel la chanteuse s’exhibait sur scène avec son danseur, le jeune et beau Pepe Munoz. Les langoureuses minutes que durait leur corps à corps sur la chanson Le ballet mimaient une relation tout ce qu’il y a de sexuel, ce qui n’était pas du goût de tous. « Céline, tu me déçois », lui écrivait une de ses fans de toujours, avant d’ajouter : « Tu avais tellement de classe avant que René ne décède »…

Si, avec le temps, beaucoup avaient pu comprendre que l’artiste avait besoin de cette folie, de ce déchaînement pour arriver à surmonter son deuil, aujourd’hui, elle fait face à une nouvelle rupture. Car ceux qui l’aiment depuis tant d’années sont révoltés. Chez les fans, la colère monte, froide, glaciale. Pour eux, Céline va trop loin. Céline n’est plus Céline.

Déjà l’annonce qu’elle avait faite de mettre un terme à ses prestations au Caesars Palace de Las Vegas, le 8 juin 2019, les avait profondément attristés. Désormais, ils redoutent de ne plus jamais retrouver celle qui les a fait tant rêver avec ses titres envoûtants, comme Pour que tu m’aimes encore, All by Myself, S’il suffisait d’aimer…

Car son prochain album, enregistré en anglais et attendu avec une impatience folle, ne devrait pas beaucoup ressembler à ce qui a toujours tellement séduit chez elle : une voix si extraordinaire, si unique, qu’elle n’a besoin d’aucun effet sophistiqué pour être entendue. Des mélodies magiques, qui s’envolent autant qu’elles font vibrer. Des arrangements harmonieux, qui font penser que, parfois, Céline tutoie les anges.

C’est en effet avec un homme des plus inattendus que la chanteuse a décidé de travailler : le DJ français David Guetta. C’est lui-même qui a révélé ce projet, invité à Londres dans l’émission norvégienne et suédoise Skavlan : « Je vais vous dire quelque chose que personne ne sait… Et rien n’est encore certain. Mais on a écrit une chanson ensemble, avec Sia, que Céline Dion a acceptée pour l’enregistrer. Je ne vais pas en dire plus. Personne n’est au courant. Je ne sais pas si cela va se faire »…

Un choc pour les fans de la chanteuse. Car si ce fabriquant de tubes, dont le fameux Titanium, auquel la belle Australienne Sia a prêté sa voix, sait vendre des disques, son style, très « boîte de nuit », très électro, est fort éloigné de l’univers de la diva québécoise. De plus, même si le DJ a beaucoup de succès, son talent est souvent remis en cause, voire parfois moqué, pour son manque de créativité.

Quel sera le futur de la star dans ces conditions ? À quoi ressemblera son album ? Qui sera Céline Dion dans quelques mois ? Des questions qui angoissent terriblement tous ceux qui l’aiment encore.

Laurence PARIS

À découvrir