France Dimanche > Actualités > Chantal Ladesou : Elle évoque ce "drame qui est toujours très brûlant"

Actualités

Chantal Ladesou : Elle évoque ce "drame qui est toujours très brûlant"

Publié le 13 juin 2022

.photos:coadic-guirec-/-bestimage

L’actrice et humoriste française, révélée au grand public dans l'émission « La Classe » à la fin des années 1980, n’a pas toujours eu la vie facile. Chantal Ladesou est revenu sur ce drame qui a changé sa vie à tout jamais.

On a découvert Chantal Ladesou à la fin des années 1980 avec sa participation à l'émission La Classe. L’actrice et humoriste française était l’invitée de Nikos Aliagas dans l’émission 50’ Inside diffusée le samedi 11 juin 2022 sur TF1. Elle est revenue sur sa carrière, ses hauts et ses bas ainsi que sur ses enfants et sur l’un des drames de sa vie.


Chantal confiait qu’atteindre son objectif de devenir actrice n’a pas toujours été une mince affaire tant le chemin était semé d’embuches. « J'avais des moments de galère. Mais heureusement, j’avais mon mari et mes enfants. Ils étaient mes premiers supporters », dévoilait-elle. Elle avait déjà évoqué son époux, Michel Ansault, dans son spectacle Mon mari, en 2009. Elle ironisait : « J'ai le même mari depuis 47 ans. Ça fait quand-même pas mal d'années. C'est passé tellement vite ! » La clé du succès ? « On se dit les choses vraies et on ne laisse pas traîner les choses », assurait Chantal Ladesou. 

Quant à ses enfants, elle se souvient qu’après un énième échec en casting elle a songé à baisser les bras. C’était sans compter sur leur détermination à voir leur mère devenir actrice ! « Ils étaient prêts à pleurer : ils étaient mes deux managers », confiait-elle avec tendresse. Seulement voilà, en 1996, un drame vient frapper de plein fouet la famille Ladesou-Ansault. Alix, leur fils âgé de seulement 21 ans, meurt dans un accident de voiture. En 2020, elle se rappelait déjà, dans l’émission L’Instant de Luxe, animée par Jordan De Luxe, de cette tragédie.

« Souvent, les gens me lancent là-dessus et c’est un drame qui est toujours très brûlant en moi. C’est toujours quelque chose qui est en moi et qui me fait souffrir dès qu’on en parle. En même temps, c’est aussi une façon de le faire revivre. Le fait d’en parler, peut-être que ça peut aider des gens à qui c’est arrivé aussi… Mais c’est vrai que c’est toujours très sensible », soulignait Chantal Ladesou. 

À Nikos Aliagas, elle expliquait comment remonter sur scène l’a aidée à ne pas sombrer. « J’avais préparé une pièce avant de le perdre et mes camarades m’ont forcée à revenir sur scène. Mais je ne pouvais pas. Je ne pouvais pas… Le fait de revenir… Je me voyais encore pleurer dans ma loge. Puis, arrivée sur scène, j’ai joué différemment. J’ai fait autre chose. Mais ça m’a aidée terriblement », témoignait-elle. Et Nikos Aliagas de souligner que sur scène « C’est un espace-temps où on ne réfléchit pas ». « Voilà, et puis on donne autre chose. On donne et les gens vous donnent, en fait. Les gens vous donnent beaucoup », concluait l’actrice.

Kahina Boudjidj

À découvrir