France Dimanche > Actualités > Charlène de Monaco : L'opération de la dernière chance !

Actualités

Charlène de Monaco : L'opération de la dernière chance !

Publié le 18 mai 2022

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

De retour sur le Rocher depuis un mois, la princesse semble toujours dans un état très préoccupant.

Les médecins se voulaient pourtant rassurants. Hélas, bien que Charlène soit enfin de retour dans la principauté depuis déjà quelques semaines après ces si longs mois d'absence, son état de santé semble toujours aussi inquiétant. Certes, lors de ce week-end du 1er mai au cours duquel elle a assisté à un événement incontournable de la vie locale, la princesse s'est efforcée de donner le change, esquissant de timides sourires, mais que l'on sentait forcés. Ainsi, le samedi, lors de la remise des trophées de l'ePrix de Monaco (une course de monoplaces électriques), l'ex-nageuse sud-africaine avait opté pour un tailleur-pantalon gris anthracite totalement sinistre qui lui donnait des allures de morte vivante tant elle avait l'air de flotter dedans… Une véritable catastrophe en termes d'image !


Après avoir assisté à la course tel un fantôme, l'épouse d'Albert a ensuite remis avec des gestes dignes d'un automate la coupe du deuxième au pilote Mitch Evans, de l'écurie Jaguar TSC Racing. Il s'agissait de la première apparition officielle de la princesse depuis son retrait de la scène publique le 9 février 2021 pour des questions de santé… Et, le moins que l'on puisse dire, c'est que c'était raté ! Bien loin d'incarner la joie de vivre, le regard vide et l'air absent, elle semblait comme étrangère à tout ce qui l'entourait, à commencer par son mari et ses enfants qui se tenaient pourtant à ses côtés. Par moments, elle paraissait même se contenir pour ne pas éclater en sanglots. Bref, pour son grand retour sur le devant de la scène, on ne peut pas dire qu'elle ait réussi son coup ! Et l'opération séduction de la dernière chance qui lui aurait permis de retrouver instantanément toute sa place dans l'affection de ceux et celles qui se désespéraient de la revoir un jour s'annonce plus compliquée que prévue.

Afin de reconquérir le cœur de son mari qui, avec le temps, a forcément appris à vivre sans elle, mais aussi celui du peuple monégasque qui a fini par s'habituer à son absence, il va lui falloir sortir de sa torpeur et se faire violence pour revenir dans le monde des vivants !

Même ses enfants paraissaient d'humeur boudeuse, comme si les jumeaux avaient compris que leur maman leur échappait et qu'elle était ailleurs. En manque de son affection depuis si longtemps, eux aussi vont être difficiles à rapprivoiser ! Fort heureusement, ils avaient trouvé en Caroline, leur tante, un substitut maternel et ils s'étaient adaptés à la situation. Mais voilà que leur véritable mère vient tout chambouler en reprenant, certes, la place qui est la sienne, mais sans être capable de faire semblant… Difficile de s'y retrouver quand on a que 7 ans ! La petite Gabriella avait beau s'accrocher à la main de sa maman comme si elle cherchait à la ramener à la réalité, Charlène réagissait à peine et paraissait se comporter tel un robot sans âme, comme si elle était sous l'emprise d'une drogue ou de tranquillisants très puissants…

Plus de seize mois après sa dernière apparition publique lors de la messe de la Sainte-Dévote en janvier 2021 et alors qu'elle aurait dû apparaître radieuse d'avoir enfin retrouvé les siens après des mois à se soigner en Afrique du Sud et en Suisse, officiellement pour se remettre d'une infection de la sphère ORL, elle a affiché, en quelques minutes seulement, son mal-être à la face du monde À la voir, le visage anormalement gonflé et la silhouette épaissie, comment ne pas s'inquiéter pour elle tant son état physique et mental semble alarmant ?

Le regard vide, l'air absent, elle semblait comme étrangère à tout ce qui l'entourait.

Depuis Pâques qui marquait son grand retour à Monaco, la princesse n'avait pas encore montré le bout de son nez sauf sur une photo familiale postée sur Instagram sur laquelle on la voyait la mine reposée, donnant à penser qu'elle avait enfin remonté la pente, sauf que, visiblement, il n'en était rien. Espérons que le soleil printanier qui baigne de ses doux rayons la principauté saura lui redonner cette joie de vivre qui paraît aujourd'hui tant lui faire défaut…

Valérie EDMOND

À découvrir