France Dimanche > Actualités > Charlène de Monaco : Mais où est-elle ?

Actualités

Charlène de Monaco : Mais où est-elle ?

Publié le 4 juillet 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Le rocher tremble et les monégasques envisagent déjà le pire pour Charlène qui s'est mystérieusement volatilisée sans aucune explication…

Cela fait maintenant des mois que l'épouse du prince Albert semble avoir disparu du Rocher. Depuis le 9 février précisément, jour où, stupéfiant les journalistes avec une coupe à la punk – che-veux courts et même rasés sur les côtés du crâne –, elle se montrait auprès de son mari pour la présentation du tournoi de rugby Monaco Sevens.


Depuis, elle semble s'être volatilisée. Et son absence systématique lors des grands rendez-vous ne manque pas de susciter une forme d'inquiétude… Que se passe-t-il réellement dans la vie de Charlène ? Cette question, qui agite autant ses proches que les commentateurs du monde entier, se pose à chaque fois que la princesse est attendue à une manifestation et qu'elle y brille… par son absence.

En juin, c'est avec ses seuls enfants qu'Albert est apparu : le 1er au musée pour le lancement d'Oceano pour tous (1) ; le 3 au balcon du palais pour la Fête-Dieu (2) ; le 20 au stade pour un tournoi de rugby (3)…

Le 23 mai, alors que tout le monde pensait la voir au Grand Prix de Formule 1, elle ne s'était pas montrée. Le choc avait été tel que le Rocher n'avait eu d'autre choix que de justifier son absence par un communiqué : « Lors d'un voyage sur le continent africain dans le cadre d'une mission de conservation de la faune, SAS la princesse Charlène a contracté une infection ORL qui ne lui permet pas de voyager », pouvait-on lire.

Mais une semaine plus tard, le 31 mai, alors qu'elle était attendue pour rencontrer des femmes à la maternité du centre hospitalier Princesse-Grace, au lendemain de la Fête des mères, c'est Stéphanie qui l'avait remplacée à la dernière minute ! Apparemment, l'infection de la princesse n'était toujours pas guérie… Ni le 3 juin suivant, où, au Musée océanographique de Monaco, elle aurait dû assister au lancement d'Oceano pour tous, une initiative de sa propre fondation dont le but est de « permettre aux enfants de changer de cadre en leur offrant un moment d'évasion à la découverte du monde marin ». Un condensé de ce pour quoi Charlène se bat depuis tant d'années !

Toujours plus inexplicable, elle n'était pas aux côtés d'Albert le 16 juin lorsque ce dernier a accompagné la remise à l'eau dans la Méditerranée de sept hippocampes, une espèce en voie de disparition. Un geste pourtant tellement important pour les défenseurs de la nature dont elle fait partie… Puis, le dimanche 20 juin, même triste scénario au stade Louis-II : Albert a assisté avec ses seuls enfants à un tournoi sportif, alors que cette manifestation était organisée par la Fédération monégasque de rugby, dont le président n'est autre que Gareth Wittstock, le frère de Charlène ! Et c'est sans elle que le prince Albert a assuré la présidence d'honneur du Festival de télévision de Monte-Carlo, du 18 au 22 juin.

Alors, certes, l'épouse d'Albert s'est rendue en Afrique du Sud, le pays si cher à son cœur où elle a passé son adolescence, afin de soutenir activement la lutte contre le braconnage, celui des rhinocéros en particulier. Si cette raison impérieuse pouvait justifier qu'elle laisse ses enfants adorés, Jacques et Gabriella, âgés de seulement 6 ans, il n'avait jamais été question d'un éloignement si long ! Peut-être faut-il chercher les causes de sa disparition du côté d'Albert… En effet, personne n'ignore que le prince est le père de deux enfants conçus avant son mariage avec Charlène : Jazmin Grace Grimaldi, née en 1992, et Alexandre Coste, né en 2003, que le souverain a finalement reconnus. Aujourd'hui, une Brésilienne affirmerait qu'il serait aussi le père de sa fille, née en 2005 ! Expliquant qu'elle aurait connu le prince à Rio, cette femme vient de faire une émission de télévision en Italie…

Charlène ne serait peut-être pas restée indifférente à une telle nouvelle. Et si elle semble, en publiant différentes photos d'elle, vouloir montrer que tout va pour le mieux, il faut peut-être se méfier des trop belles apparences. La jeune femme poste en effet régulièrement des clichés de son séjour en Afrique : on la voit appuyée contre un arbre avec un chapeau, ou en costume kaki, très maquillée, entourée d'hommes en armes… Mais un certain malaise gagne lorsque l'on regarde ces clichés de plus près. La princesse semble changée. Sa grande maigreur sans doute, son maquillage un peu fort, ou sa coiffure, qu'il est difficile de ne pas percevoir comme une étrangeté.

Charlène a beau avoir 43 ans, ne pourrait-on lire cette façon de « modifier » son image comme la marque d'un tangible mal-être ? D'une certaine souffrance qui la pousserait à s'éloigner du Rocher, même au prix, terrible, de se priver de ses enfants ?

Nous en saurons sans doute plus bientôt car, ce 1er juillet, le couple princier doit fêter ses 10 ans de mariage. Une date ô combien symbolique. Si, ce jour-là, Charlène souffre toujours d'une « infection » et ne se montre pas avec son époux, on saura que l'heure est grave.

Laurence PARIS

À découvrir

Sur le même thème