France Dimanche > Actualités > Charlène et Albert : Cet enfant qui les divise !

Actualités

Charlène et Albert : Cet enfant qui les divise !

Publié le 9 mai 2014

Marié depuis trois ans, le couple peine à donner une � descendance � au Rocher. Pourtant, un petit Grimaldi pourrait venir câliner son papa, mais Charlène s’y refuse…

Le 1er juillet 2011, les Monégasques se réjouissaient pour leur prince, qui liait son destin à une jeune femme semblant sortir tout droit d’un conte de fées. Oui, ce jour-là, ils ont remercié le ciel d’avoir permis à Albert de rencontrer l’amour. Un amour qui, ils en étaient certains, allait vite être couronné par la naissance d’un enfant.

Le fils de Rainier n’avait-il pas maintes fois clamé son désir de devenir père à son tour ? Charlène, elle aussi, avait annoncé haut et fort que le rôle de mère était celui qu’elle espérait jouer plus que tout au monde : « Nous voulons beaucoup d’enfants. Plus nous en aurons, plus nous serons heureux », confiait-elle dans Gala.

Cover 3532Tensions

Hélas, près de trois ans plus tard, les époux ne sont toujours pas devenus parents. Sur le Rocher, on a fêté l’an dernier la naissance du petit Sacha, fils d’Andrea Casiraghi et Tatiana Santo Domingo, puis celle de Raphaël, fruit de l’amour entre Charlotte Casiraghi et Gad Elmaleh. Albert et Charlène, eux, n’ont toujours pas d’enfant.

Une situation qui serait à l’origine, si l’on en croit le tabloïd britannique Mail on Sunday, des tensions entre le prince et son épouse. Au cœur de ces querelles supposées se trouve un petit garçon aujourd’hui âgé de 10 ans, prénommé Alexandre : le fils d’Albert. Une filiation qui fit grand bruit en 2005.

Tout a commencé en juillet 1997. Sur un vol Paris-Nice, le prince de Monaco a rencontré une jeune et belle hôtesse de l’air. S’en est suivie une liaison, longue de six ans, dont est né le petit Alexandre. Mais, pour sa mère, Nicole Coste, il n’était pas question qu’il reste un enfant caché : «Je ne veux pas que mon fils grandisse comme Mazarine. Je souhaite qu’Albert prenne un peu ses responsabilités », confiait-elle, en mai 2005, à Paris Match.

Des responsabilités que le prince décidait d’assumer en reconnaissant officiellement Alexandre comme son fils le 7 juillet 2005, « soucieux de son avenir et de la protection de son droit à une jeunesse normale ». Mais, dès lors, Albert savait qu’il ne serait pas aisé de devenir son épouse. «Ce sera très difficile pour quiconque sera avec moi », déclarait-il même au Monde.

Et ce d’autant moins qu’en juin 2006 on découvrait l’existence de Jazmin Grace, née en mars 1992, une fille qu’il avait eue avec Tamara Rotolo et qu’il allait aussi reconnaître… Aujourd’hui, à en croire Nicole Coste, c’est en effet très difficile. Pour tout le monde : pour Albert et Charlène, mais aussi pour Alexandre, triste de ne pas voir plus souvent son papa.

Dégâts

« À part une brève visite en septembre dernier, il est devenu impossible de le voir depuis qu’il s’est marié avec cette fille », a expliqué l’ex-maîtresse du prince au Mail on Sunday. « Cette fille », c’est évidemment Charlène. Toujours selon Nicole, avant son arrivée, la relation père-fils était plus facile : « Albert et Alexandre partageaient un lien naturel et très fort. Il y a eu des voyages et aussi des anniversaires. Le prince était très fier de son fils et le câlinait beaucoup », a-t-elle expliqué.

Pour elle, c’est certain, l’épouse d’Albert est à l’origine de la peine qu’éprouve aujourd’hui son petit garçon : « Je ne tiens pas à l’attaquer, mais selon moi, il s’agit de jalousie. » Si la mère d’Alexandre s’exprime avec un évident manque de nuances, a-t-elle pour autant tort sur toute la ligne ? Certes, il est improbable que la belle blonde soit jalouse de Nicole Coste, puisque c’est elle qui a épousé le prince. Mais il se pourrait que, d’une certaine façon, Charlène aimerait, comme Nicole, avoir la chance de devenir maman…

Ce qui est certain, comme elle l’a encore confié au Mail on Sunday, c’est que Nicole a envoyé une lettre à son ancien compagnon, au palais de Monaco, pour lui dire tout ce qu’elle a sur le cœur. «J’ai écrit à Albert pour lui signifier que cela n’était pas une question d’argent. Notre fils a besoin d’un père avec lequel il puisse se promener. Pas d’un père qui apparaît soudainement, puis disparaît. »

On ne peut pas prévoir aujourd’hui le retentissement qu’auront les déclarations de Nicole Coste sur le couple. Comment Albert va-t-il gérer cette situation ? Quels dégâts les accusations de son ex feront-ils sur Charlène ? Espérons que l’épouse du prince aura la force de résister à l’adversité et qu’Albert saura la soutenir dans cette nouvelle épreuve.

Laurence Paris

À découvrir