France Dimanche > Actualités > Charlene et Albert : Leur lune de miel, un désastre !

Actualités

Charlene et Albert : Leur lune de miel, un désastre !

Publié le 15 juillet 2011

Durant leur séjour en Afrique du Sud, le comportement du couple princier Charlene et Albert de Monaco a étonné de nombreux observateurs...Durant leur séjour en Afrique du Sud, le comportement du couple princier Charlene et Albert de Monaco a étonné de nombreux observateurs...

Cela aurait pu être un voyage de noces merveilleux sur la terre natale de la princesse. Mais la lune de miel de Charlene et Albert a vite viré au désastre. Si l'on en croit le site sud-africain Channel 24, les époux auraient fait chambre à part dans deux hôtels différents ! Elle a dormi à 16 km de son mari, à l'Oyster Box d'Umhlanga, tandis qu'il passait la nuit au Hilton de Durban.

City Press, l'un des journaux les plus importants du pays, affirmait dernièrement que la suite nuptiale, à 5.100 € la nuit, réservée à l'origine, n'avait pas été occupée. Une révélation qui tombe plutôt mal, alors qu'Albert devrait subir un nouveau test de reconnaissance en paternité d'un troisième enfant illégitime. Les raisons invoquées d'un tel éloignement ?

L'emploi du temps très chargé du souverain monégasque. Michael Wittstock, le père de la mariée, a expliqué que si sa fille est restée loin d'Albert, c'était pour des raisons professionnelles. Ce dernier assistait en effet à une conférence du Comité international olympique (CIO) pour choisir la ville d'accueil des JO d'hiver de 2018. Une réunion qui se tenait justement au Hilton.

->Voir aussi - Charlene/Kate : Quelle est la princesse la plus glamour ?

Contrat

Une explication qui n'a pas convaincu les médias sud-africains, d'autant plus que le couple doit faire face à des rumeurs persistantes. Certes, le 2 juillet, Charlène et Albert se sont bien dit « oui » pour l'éternité devant un parterre de sujets monégasques émerveillés, mais les journées précédentes auraient pu être fatales à ces noces.

Comme nous l'évoquions dans notre numéro du 7 juillet, l'ex-nageuse aurait tenté de fuir le Rocher à plusieurs reprises : lors de l'essayage de sa robe de mariée chez Armani, à Paris, puis pendant le Grand Prix de Monaco et, enfin, à trois jours des noces, à l'aéroport de Nice, comme l'a révélé L'Express.

Selon l'hebdomadaire VSD, des policiers français seraient intervenus pour « prêter main-forte aux représentants de Monaco et empêcher la fugue de Charlène ». La police de l'air et des frontières aurait cloué au sol l'avion qu'elle s'apprêtait à prendre.

Le Daily Mail, un quotidien britannique, va plus loin en écrivant que le couple aurait conclu un contrat : la belle blonde devra donner un héritier légitime au prince et, une fois la succession assurée, elle pourra reprendre sa liberté. Encore « beaucoup de bruit pour rien » ?

Face à cette accumulation de rumeurs, ces quelques jours en Afrique du Sud, tout près de Pietermaritzburg, où Charlene a vécu, auraient pu être l'occasion de se retrouver en amoureux et d'oublier les médisances, les jalousies. Mais, selon Channel 24, Charlene et Albert ont fourni d'autres preuves que leurs relations ne seraient pas au beau fixe.

Lorsqu'ils ont rencontré le président Jacob Zuma, les jeunes mariés sont certes « arrivés dans la même voiture, mais repartis dans deux véhicules séparés », notant également que sur toutes les photos où elle pose avec Albert, la princesse semblait d'humeur maussade et avait les traits tirés. Seule sa rencontre, dans la ville du Cap, avec l'archevêque et prix Nobel de la paix Desmond Tutu lui a redonné le sourire.

Malaise

De plus, en présence des photographes, Charlene a détourné la tête, et Albert a fini par l'embrasser sur la joue. Prétextant une « affaire urgente » à régler à Monaco, les conjoints ont abrégé leur voyage. Une nouvelle preuve pour la presse sud-africaine que le malaise règne au sein du couple...

Réponse du père de Charlene : « Je suis déçu par les médias. Les Sud-Africains devraient la soutenir au lieu de reprendre des rumeurs malveillantes. » La princesse, de son côté, a cru bon de préciser au magazine Vogue :« La meilleure réponse à ces rumeurs vicieuses, ce sont les photos d'Albert et moi amoureux, nous mariant. »

Isabelle Hugo

À découvrir