France Dimanche > Actualités > Charlène : Prête à tout pour sauver ses enfants !

Actualités

Charlène : Prête à tout pour sauver ses enfants !

Publié le 23 juillet 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Très inquiète pour l’avenir de ses jumeaux de 5 ans, Charlène, l’épouse d’Albert de Monaco, redouble d’efforts pour leur éviter le pire.

Il y a quelques mois, la vie du couple princier semblait très compliquée. Et pour cause. Le souverain monégasque ne pouvait être que rarement présent. Enchaînant les déplacements officiels sans son épouse, il laissait le soin à celle-ci de s’occuper de leurs deux enfants.


Seule au palais, la princesse tentait de gérer une situation qui n’était pas toujours simple ! Un challenge qu’elle qualifiait même d’« épuisant » dans Point de vue. Mais elle tenait aussi à préciser que cet éloignement n’était dû qu’à l’emploi du temps très chargé de son mari : « Il ne nous est malheureusement pas possible de toujours être ensemble. Le Prince a beaucoup de travail. » Une façon de couper court à d’éventuelles rumeurs de divorce… Cette maman « protectrice et de terrain », comme elle se définit elle-même, devait donc être sur tous les fronts. Et avec les jumeaux âgés de 5 ans, ce n’était pas de tout repos. Jacques et Gabriella semblent lui en avoir fait voir de belles !

Fatiguée par la situation, elle reconnaissait qu’elle avait un mal fou à leur dire non et elle se reprochait même de leur céder de guerre lasse. L’épouse d’Albert révélait que quand leur papa était absent, les jumeaux se disputaient la place pour dormir avec leur maman dans le lit conjugal, ce qu’elle leur cédait volontiers. Mais au réveil, elle se sentait coupable car elle n’était pas sans savoir que tous les pédiatres s’accordent à dire qu’une telle pratique est à bannir absolument sous peine de développer une forme de dépendance affective chez les enfants…

Puis vint le temps du confinement. Albert, de retour à la maison, reprenait ses habitudes auprès de sa femme et de ses deux bambins. Un repli sur soi qui aurait été bénéfique au couple puisque, depuis, Charlène et Albert semblent sur un petit nuage, comme en atteste cette toute récente photo officielle où ils posent, amoureux comme au premier jour, sur un canapé blanc en compagnie de leur progéniture. Mais ce retour n’empêche pas cette maman poule de s’inquiéter pour Jacques et Gabriella. Craignant de les protéger de façon excessive, elle a décidé de les laisser prendre un peu d’autonomie – sous l’œil attentif de leur papa, bien sûr – et de penser davantage à elle.

Depuis quelques jours, elle s’adonne en effet à une drôle de pratique. Il s’agit en réalité d’un étonnant défi sportif que l’ancienne nageuse sud-africaine – médaillée d’or, en 2000, du 200 mètres dos lors du Meeting international de natation de Monaco – s’est lancé. Ce jeudi 2 juillet, comme le montre une photo publiée sur Instagram, Charlène de Monaco délaisse cette fois-ci la natation au profit d’une activité encore méconnue, le waterbike. Casquette vissée sur la tête, on y voit la princesse pédaler sur la Méditerranée. Et si elle se donne sans compter sur son vélo aquatique, c’est pour « sauver », non pas ses deux enfants qui se portent fort heureusement très bien, mais tous ceux à qui la fondation – qu’elle a créée en 2012 – se propose de venir en aide. En effet, cette organisation caritative s’est fixé comme objectif prioritaire de sauver des vies en luttant contre les noyades. Ses missions sont de sensibiliser l’opinion publique aux dangers de l’eau, d’enseigner aux plus jeunes les mesures de prévention et de leur apprendre à nager.

Alors que la principauté accueille à nouveau les estivants sur les plages, il y avait urgence car il suffit parfois de quelques secondes d’inattention pour qu’un petit perde pied et soit emporté par le courant. Les détails de ce beau projet encore confidentiel pour lequel Charlène s’investit à fond devraient être dévoilés à la fin du mois sur la page de sa fondation.

D’ici là, la princesse s’adonne à sa nouvelle passion avec rage. Le 19 juin dernier, elle avait même participé à la deuxième édition du Riviera Water Bike Challenge. Une course de 20 kilomètres qu’elle avait remportée avec son équipe haut la main, prouvant qu’à 42 ans, cette grande sportive n’avait rien perdu de son caractère de compétitrice.

De quoi rendre Albert plus épris que jamais…

Valérie EDMOND

À découvrir