France Dimanche > Actualités > Charlene : Son bonheur en danger !

Actualités

Charlene : Son bonheur en danger !

Publié le 11 mai 2012

Depuis quelques mois, les zones d'ombre s'accumulent autour de la princesse Charlene, qui apparaît toujours plus mélancolique.

La question courait déjà, insidieuse, dans les rues de la principauté, sans que personne n'ose encore la formuler nettement. Néanmoins, déjà, une certaine inquiétude était perceptible. Et puis, il a suffi que l'épouse du prince Albert apparaisse avec une nouvelle coupe de cheveux, une coupe « à la garçonne », lors du récent Rolex Masters de tennis de Monte-Carlo, pour que, cette fois, les interrogations de nombreux Monégasques s'expriment à voix haute : mais qu'arrive-t-il à la princesse Charlene ?

On le sait bien : pour une femme, surtout si elle est séduisante, au look raffiné, soucieuse de son image, un changement de coiffure n'est jamais anodin. Il trahit souvent un besoin d'échapper à une situation qui, d'une façon ou d'une autre, ne la rend pas heureuse, encore moins épanouie. Oh, certes, cette nouvelle coupe, que nous vous révélions il y a deux semaines, lui va à ravir, mettant parfaitement en valeur son lumineux visage !

->Voir aussi - Charlene : A nouveau humiliée !

Adaptation

Il n'en demeure pas moins que la belle Charlene, près d'un an après son fastueux mariage avec Albert, semble avoir du mal à trouver sa place de première dame du Rocher. Déjà, depuis l'automne dernier, elle paraît se renfermer dans un silence qui n'est pas de très bon augure. Notamment lorsqu'elle est présente en principauté.

Alors, bien sûr, il y a la barrière de la langue qui doit la retenir de s'exprimer, puisque cette princesse anglophone ne parle toujours pas le français. Mais, justement, il se trouve désormais des voix pour murmurer que cet apprentissage est bien long, comme si quelque chose empêchait la jeune femme de s'investir vraiment dans son nouveau rôle...

Il en va de même avec sa fondation. Toutes les princesses de Monaco ont donné naissance à la leur, à commencer par Grace, dès 1964. Et, de fait, une Fondation Princesse Charlene de Monaco a bien été officiellement créée le 23 novembre dernier, fondation dont la vocation est d'apporter soutien, aide et confort aux personnes en difficulté et aux victimes de catastrophes. Seulement, depuis cette date, rien !

Le lancement, qui aurait dû avoir lieu presque dans la foulée, est sans cesse retardé, sans doute pour cause d'agenda chargé. Mais, sur cet emploi du temps, on trouve des manifestations comme le Grand Prix de Formule 1 ou un voyage officiel en Corée, c'est-à-dire des événements prévus de longue date et qui, normalement, ne devraient pas constituer des obstacles sérieux à la mise en route de la fondation. Alors ?

Est aussi venu alimenter la rumeur d'une difficulté d'adaptation de la princesse à Monaco le fait qu'elle est apparue seule lors de ses dernières sorties officielles, c'est-à-dire non seulement sans son époux, mais aussi sans ses belles-sœurs, Caroline et Stéphanie. Cette dernière avait pourtant déclaré, au moment du mariage, qu'elle ferait tout pour soutenir et épauler la nouvelle première dame.

À tel point que, dernièrement, alors qu'elle participait à la remise de médailles d'un concours canin, Charlene a dû se faire accompagner par son frère Gareth et par Mélanie de Massy, peut-être pour ne pas apparaître trop esseulée ! Petite-cousine d'Albert, Mélanie, 27 ans, est très engagée dans la promotion des œuvres caritatives de la principauté, ce qui l'a rapprochée de Charlene.

Sensible

Reste que, pour les Monégasques les plus pessimistes, tout se passe comme si leur princesse ne parvenait pas à entrer dans son nouveau costume de souveraine, comme si une partie d'elle-même était encore étrangère à sa terre d'adoption. Ceux-là pensent que, sensible et très consciente de ce qu'on attend d'elle, la jeune femme doit souffrir de cette situation bancale. Et ils redoutent que, si les choses ne s'arrangent pas rapidement, la princesse ne soit la proie d'un début de dépression.

Ces tracas seraient balayés d'un coup si ce que tous les sujets d'Albert espèrent arrivait, c'est-à-dire si Charlène s'apprêtait à donner un héritier au trône. Seulement, voilà... « Nous espérons avoir un enfant bientôt », disait la jeune fiancée quelques jours seulement avant de dire « oui » à Albert, au mois de juillet dernier.

Mais, depuis, aucune grossesse n'a été annoncée. Cela, bien sûr, ne signifie nullement qu'il y aurait un problème au sein du couple princier. D'ailleurs, il suffit de les voir ensemble - lorsqu'ils apparaissent ensemble... - pour constater qu'ils sont amoureux comme au premier jour.

Néanmoins, il est certain que la venue d'un enfant apaiserait d'un coup toutes les inquiétudes et aiderait beaucoup la princesse Charlene à trouver toute sa place à Monaco.

Pierre-Marie Elstir

À découvrir