France Dimanche > Actualités > Charles Aznavour : Il a une solution pour repeupler les villages Français !

Actualités

Charles Aznavour : Il a une solution pour repeupler les villages Français !

Publié le 11 septembre 2014

Comment sauver les populations menacées de mort au Moyen-Orient ? Le chanteur Charles Aznavour a son idée sur la question…

Enflammer les salles de concert du monde entier, écrire des mots qui touchent au cœur un public toujours au rendez-vous, Charles Aznavour le fait à merveille depuis soixante-huit ans… Mais cet immense artiste, âgé maintenant de 90 ans, sait aussi, lorsqu’il le croit indispensable, ranger au placard ses habits de lumière pour s’engager auprès de ceux qui souffrent.

Celui qui est devenu ambassadeur d’Arménie en Suisse, où il réside, n’a plus à prouver que sa merveilleuse voix ne lui sert pas seulement à chanter ! Lorsque des enfants, des femmes et des hommes sont en danger, lorsque des populations entières sont martyrisées, Charles coupe le son de sa musique et lance haut et fort des appels aux grands de ce monde pour qu’ils agissent.

C’est justement ce que la star vient de faire dans une tribune écrite dans Le Figaro, pour tenter de trouver une solution à la situation que vivent actuellement des milliers de personnes persécutées au Moyen-Orient.

Abandon

Dans cette région de la planète, particulièrement en Irak et en Syrie, une véritable guerre des religions est en train de tuer de pauvres gens qui n’ont commis qu’un seul crime : avoir choisi de vivre selon les règles d’un culte différent.

« Il est essentiel, certes, de se préoccuper du sort des chrétiens d’Orient, des Kurdes, des Yazidis [une minorité religieuse, ndlr] et des autres, implore Charles Aznavour. Mais dans cette énumération, il ne faut pas oublier une communauté chère à mon cœur, les Arméniens. Je suis bouleversé par les drames qui se jouent là-bas au quotidien. Notre devoir n’est-il pas d’aider moralement et concrètement ces populations, le plus vite possible ? »

Accueil

Pour l’auteur de La Bohème, nul besoin de chercher bien loin la solution, il en est une, évidente, qui s’impose à lui : pourquoi ne pas accueillir en France ces peuples malmenés ? « Mes tournées et mes voyages les plus récents à travers l’Hexagone, explique-t-il, m’ont permis de découvrir de charmants villages, aujourd’hui totalement à l’abandon. Les terres sont en friche. Il y a des écoles, des bureaux de poste, mais personne n’y a sans doute mis les pieds depuis quelques années. C’est aussi le cas des églises. […] Puisque celles et ceux qui devraient y vivre sont partis, pourquoi ne pas les remplacer par celles et ceux qui en ont besoin ? »

Charles profilEt cet humaniste dans l’âme de préciser qu’en échange, ces femmes et ces hommes courageux auraient pour obligation de réinsuffler la vie dans ces coins de France abandonnés. « Ils pourraient ainsi vivre en paix, quasiment en autarcie. » Il ne s’agit pas, pour Charles Aznavour, de leur faire la charité : « Dans ces populations, il y a des agriculteurs, des maçons, des peintres, mais aussi des boulangers, des bouchers, des médecins, des dentistes, des mécaniciens, dont le professionnalisme mérite des louanges. […] Il suffirait de dégager des sommes relativement modestes, pour acheter le matériel dont ils ont besoin. » Et pour prouver sa volonté d’y parvenir, il affirme : « Je suis prêt à soutenir personnellement et physiquement une action qui se veut résolument apolitique. »

Espoir

Le grand espoir de Charles Aznavour, désormais, c’est que cette solution soit étudiée rapidement et avec le plus grand sérieux par le gouvernement français. « Je ne veux donner de leçon à personne, explique-t-il encore avec une grande modestie. Je ne suis pas quelqu’un qui croit avoir raison sur tout. Je propose seulement une idée simple. »

Claude Leblanc

À découvrir

Sur le même thème