France Dimanche > Actualités > Charlotte Casiraghi : Un mariage princier !

Actualités

Charlotte Casiraghi : Un mariage princier !

Publié le 21 juin 2018

Au bras de Dimitri Rassam, la princesse Charlotte Casiraghi a descendu les marches de la mairie de La Trinité-sur-mer en présence de nombreux invités.

Tout le monde fantasme devant le spectacle d’un mariage princier.

Il suffit de se remémorer celui, récent, de Harry et Meghan Markle pour se rendre compte de l’impact que peut avoir sur nous ce type d’heureux événement !

Tout le monde s’émerveille de voir deux célébrités se dire « oui » pour la vie, en présence de femmes somptueusement vêtues de robes de grands couturiers et de messieurs paradant dans leurs plus beaux smokings. 

Aussi n’est-il pas étonnant que les noces qui ont eu lieu le samedi 9 juin dans la petite mairie de La Trinité-sur-Mer aient bouleversé la quiétude de cette charmante station balnéaire du Morbihan et enflammé les imaginations.


Comme l’avait publié le journal Ouest-France dès le milieu de l’après-midi, les deux jeunes gens qui passaient devant monsieur le maire ce jour-là, n’étaient autres que la fille de Caroline de Monaco, la ravissante Charlotte Casiraghi, et son amoureux, Dimitri Rassam !

Enceinte

Ces épousailles étaient très attendues, et il se murmurait dans les couloirs du palais de Monaco qu’une belle cérémonie concrétisant leur amour ne tarderait pas à être annoncée au monde entier.

Une rumeur encouragée par le fait que, depuis quelque temps, le fils de Carole Bouquet et sa dulcinée se montraient de plus en plus souvent ensemble lors de sorties officielles, notamment à la cérémonie des Césars, à Paris, ou plus récemment au Bal de la Rose, à Monaco. 

Indice plus frappant encore, on a vu, il y a peu, apparaître au doigt de la belle jeune femme un diamant magnifique, une bague ne laissant guère planer le doute sur les tendres intentions du beau producteur de 36 ans : Dimitri aurait-il fait sa demande ?

Joie, faste et bonheur sont donc venus égayer cette cité maritime, samedi dernier, si fière d’accueillir ces fiancés de marque, qui, fait incroyable, avaient choisi, pour apposer, comme le chantait Georges Brassens, leurs noms « au bas d’un parchemin », non pas le Rocher mais la Bretagne et ses embruns astringents.

« Les noces ont été célébrées par mon premier adjoint, Dominique Meyer, a déclaré le maire de La Trinité, Jean-François Guézet. Je ne sais absolument pas dans quel endroit le mariage s’est poursuivi. Je sais juste qu’une bonne partie de la famille de Charlotte Casiraghi était présente, mais pas le prince de Monaco. »

Comme cela est inévitable lors d’une cérémonie d’une telle importance, pendant que les mariés et leurs invités écoutaient le discours de l’édile dans un salon de l’hôtel de ville, deux paparazzis attendaient dans leur voiture garée devant la bâtisse.

Des photographes qui ont rapidement été évacués par la police, alertée par le petit manège de ce duo. 

Est-ce la présence de ce véhicule suspect qui a induit en erreur les journalistes de Ouest-France, lesquels se sont empressés de relayer la nouvelle en exclusivité sur leur site Internet ?

Est-ce plutôt la présence de la fille de Caroline de Monaco au côté de son cher et tendre, en chair et en os – en chair surtout, puisqu’elle est enceinte de son deuxième enfant ! –, au milieu des nombreux convives ?

En tout cas, vous l’avez sans doute déjà compris, si une jeune femme prénommée Charlotte s’est bien mariée ce samedi-là à La Trinité-sur-Mer, ce n’est pas la nièce d’Albert !

C’est en réalité une certaine Charlotte Tarboureich !

Et l’homme qui s’est présenté devant monsieur l’adjoint au maire pour passer la bague au doigt de sa fiancée n’était pas Dimitri Rassam, mais Louis Giacobetti, l’autre fils de l’actrice de Trop belle pour toi !

Une regrettable méprise de la part des reporters du journal, vite rectifiée, mais qui a malgré tout eu le temps de se répandre sur les réseaux sociaux et de parvenir aux oreilles de l’entourage de la famille Grimaldi.

Joints par le magazine Le Point, des proches ont immédiatement démenti ce mariage : « Ce sont des conneries, une fake new, a rétorqué l’une de leurs connaissances. Quand ils vont apprendre la nouvelle, ils vont bien rigoler… Ou plutôt s’agacer, en fait. »

Espérons tout de même que les Grimaldi ne tiendront pas trop rigueur à nos confrères car, après tout, ces noces seraient bel et bien à l’ordre du jour, et elles se dérouleraient, selon toute vraisemblance, en Sicile au cours de cet été.

Un lieu qui semble tout de même plus plausible, car ni Caroline ni Albert n’ont d’attaches dans le Morbihan !

Clara MARGAUX

À découvrir