France Dimanche > Actualités > Charlotte Gainsbourg : "Ça a été très douloureux"

Actualités

Charlotte Gainsbourg : "Ça a été très douloureux"

Publié le 4 mai 2022

.photos:zuma-press-/-bestimage

Si l’actrice avait annoncé avoir la « trouille » lors des dernières élections, c’est autre chose qui lui a causé beaucoup de douleur. Charlotte Gainsbourg se confie sur cet événement dans la vie de maman, et de parent, auquel personne ne nous prépare.

Peu de temps avant le second tour des élections présidentielles françaises, Charlotte Gainsbourg , alors en promotion du film Les passagers de la nuit de Mikhaël Hers, qui sort aujourd’hui en salles, était invitée sur le plateau de C à Vous. Elle confiait ses craintes de voir l’extrême droite accéder au pouvoir.


Et ce n’est pas la seule peur de l’actrice puisque toujours dans le cadre de la promotion du long-métrage de Mikhaël Hers, elle se confiait sur ses enfants à nos confrères du Parisien. Dans le film Les Passagers de la nuit, on est dans les années 1980, Charlotte joue Elisabeth qui vient d’être quittée par son mari et doit assurer le quotidien de ses deux adolescents, Matthias et Judith. Cette histoire bien que différente de la sienne, puisque tout roule avec Yvan Attal, a quand même réveillé un souvenir douloureux en elle, à savoir celui de voir ses enfants quitter le cocon familial.

Dans la vraie vie, Charlotte Gainsbourg est maman de trois enfants, Ben (24 ans), Alice (19 ans) et Jo, (10 ans). Sur leur départ, elle expliquait au Parisien : « Je l'ai vécu, je le vis et je vais le vivre. Ma fille du milieu est en train de partir. Enfin, elle est partie, revenue... Le départ des enfants, c'est un truc dont on ne parle pas beaucoup. Ma soeur Kate m'avait dit, quand son fils a quitté la maison, qu'on nous préparait à être enceinte, à devenir mère, à affronter l'adolescence de nos enfants, mais pas au départ de ceux-ci ».

L’actrice a avoué avoir beaucoup de mal à voir ses enfants partir et donc à se séparer d’eux. Elle se souvenait d’ailleurs de son expérience loin de son aîné. « Le départ de Ben était différent : on déménageait dans un autre pays et il n'a pas voulu suivre. Ça a été très étrange, ces années sans lui. Mais le départ d'Alice a été très très douloureux, très, très difficile. Quand un enfant quitte la maison, c'est tout un équilibre qu'il faut repenser », témoignait-elle.

Kahina Boudjidj

À découvrir