France Dimanche > Actualités > Charlotte Gainsbourg : Elle accuse son père de maltraitance !

Actualités

Charlotte Gainsbourg : Elle accuse son père de maltraitance !

Publié le 3 juin 2017

La comédienne de 45 ans, Charlotte Gainsbourg l’adorait, mais elle avoue aujourd’hui que sa relation avec Serge n’était pas simple…

Avec des parents aussi fascinants et talentueux que Serge Gainsbourg et Jane Birkin, on pourrait imaginer que les premières années de la belle Charlotte Gainsbourg s’apparentent à un conte de fées.

->Voir aussi - Charlotte Gainsbourg : Une terrible séparation !

Un conte évidemment un peu bizarre, avec des fées qui fument le cigare et des micros en guise de baguette magique, mais quand même : on se laisserait aller à croire que cette petite fille a eu bien de la chance de venir au monde dans un univers privilégié, un milieu d’artistes, dans lequel elle allait s’épanouir et devenir une jeune femme sûre d’elle et bien dans sa peau.

“Inceste”

Mais les choses sont rarement aussi simples. En réalité, c’est un chemin ardu qu’a dû emprunter Charlotte pour tenter de se construire. C’est ce que l’artiste de 45 ans vient de confier à M (le magazine du Monde), jetant un regard lucide sur son passé et les relations complexes que son père et elle entretenaient : « Il me faisait aller trop loin, faire des choses qui me gênaient. C’était difficile », a-t-elle exposé.

->Voir aussi - Charlotte Gainsbourg : Hantée par la mort de ses proches !

Sans doute n’est-il pas aisé, en effet, d’interpréter, à 12 ans, une chanson aussi équivoque que Lemon Incest, qui évoque la relation fusionnelle, voire sulfureuse, qui peut exister entre un père et sa fille. « Inceste de citron », faisait dire Serge à son enfant, qui, deux ans plus tard, jouait ce même rôle délicat dans un long-métrage, évidemment signé de son papa, Charlotte for Ever, sorti en 1986.

Scandale

« Nous avons vécu ensemble le temps du tournage. C’était compliqué, j’aime mon père plus que tout, mais j’ai eu tellement de mal à me faire une vie. Il était saoul en permanence, c’est éprouvant à vivre pour une enfant. En public, c’était difficile. Je me transformais en flic sur le tournage, je guettais les écarts. »

En plus de devoir jouer ce rôle de surveillante, la petite a aussi souffert du parfum de scandale parfois associé à sa famille : « À l’école, mes parents étaient fréquemment insultés : ma mère était une pute, mon père un drogué… Dans les années 1970 et 1980, c’était un cauchemar… »

Étonnamment, alors que l’on pensait qu’au moins, Charlotte était à l’abri des problèmes d’argent, son père, selon elle, ne gérait pas si bien que ça le quotidien de son clan : « Même financièrement, je l’entendais dire qu’il était dans le rouge […] Lui et ma mère vivaient au-dessus de leurs moyens. »

Mais malgré ce chemin un peu chaotique, ou peut-être grâce à lui, Charlotte Gainbourg est devenue une formidable actrice. Une femme qui ne ressemble pas aux autres. Un personnage énigmatique, séduisant, délicat, qui a encore beaucoup de choses à nous dire, que ce soit à travers ses chansons ou ses films.

Laurence Paris

À découvrir

Sur le même thème