France Dimanche > Actualités > Charlotte Gainsbourg et Vanessa Paradis : à la conquête du même homme !

Actualités

Charlotte Gainsbourg et Vanessa Paradis : à la conquête du même homme !

Publié le 7 novembre 2014

Chanteuses et comédiennes toutes les deux, Charlotte Gainsbourg et Vanessa Paradis ont su inspirer ce compositeur si talentueux, mais auraient bien voulu ne pas avoir à  partager  son cœur…

L’une chante, l’autre… aussi ! L’une joue la comédie, l’autre… également ! Deux femmes magnifiques, talentueuses et de la même génération qui, depuis toutes ces années, ont prouvé qu’elles étaient de grandes artistes. Charlotte Gainsbourg et Vanessa Paradis auraient pu être sœurs ou amies, tant leur approche du métier et leur vie personnelle les relient…

Charlotte CDCommençons par Charlotte Gainsbourg : une « fille de » qui a réussi à mener sa carrière et sa vie de femme avec une grande force de caractère. Mère de trois enfants – Ben, 17 ans, Alice Jane, 12 ans, et Joe, 3 ans –, l’actrice de 43 ans nage dans le bonheur au côté d’Yvan Attal depuis vingt-trois ans déjà. En tant que chanteuse, elle a à son actif quatre albums, dont le dernier, Stage Whisper, sorti en 2011, lui a valu la reconnaissance de la critique et du public.

Au cinéma, la belle brune alterne les succès populaires et les films d’auteur avec un mélange de pudeur naturelle et de désinvolture. Son dernier long-métrage, Samba, dont elle partage l’affiche avec Omar Sy, cartonne depuis sa sortie, le 15 octobre…

VanessaGénie

Vanessa Paradis quant à elle, n’a pas eu d’illustres parents, mais a fait ses premiers pas dans le show-biz à peu près au même âge que Charlotte. Si celle-ci a chanté Lemon Incest, à 13 ans, en duo avec son père, la première n’a pas démérité en se faisant connaître avec son inoubliable Joe le taxi.

Et sa carrière cinématographique est tout aussi remarquable que celle de sa consœur. Son intérêt pour la musique a permis à cette frêle et jolie blonde de 41 ans, maman de Lily-Rose, 15 ans, et Jack, 12 ans, de rencontrer Benjamin Biolay, qui a signé huit titres de son dernier disque, Love Songs, et qui est désormais l’homme de sa vie.

Hélas, quand deux personnalités artistiques sont trop semblables, elles peuvent se battre pour obtenir les mêmes rôles, voire séduire les mêmes hommes ! Difficile de croire que Charlotte Gainsbourg et Vanessa Paradis en soient arrivées là ! C’est en tout cas ce qu’évoque Hugues Royer dans Vanessa Paradis, la vraie histoire, une biographie qui vient de sortir chez Flammarion.

Et si tout semble aller aujourd’hui pour le mieux dans leur existence, quelqu’un a profondément marqué leur cœur et aurait pu faire de ces deux femmes des rivales… À l’époque, en 1989, Vanessa Paradis, bien qu’à peine âgée de 17 ans, savait déjà ce qu’elle voulait et, surtout, qui elle voulait pour écrire l’une des chansons de son prochain album. Elle avait jeté son dévolu sur Serge Gainsbourg !

Vanessa livreLa collaboration entre le génie et l’attirante lolita ne donnera pas une chanson, mais un album entier, remarquable : Variations sur le même t’aime. Sorti en mai 1990, dix mois avant la mort du grand homme, il vaudra à Vanessa Paradis d’être sacrée meilleure interprète féminine aux Victoires de la musique.

« Il [Gainsbourg, ndlr] a d’abord craqué pour son physique, affirme Jean-Pierre Pasqualini, créateur de Platine magazine, au biographe. Et si elle avait été d’accord, il n’aurait pas dit non, comme pour toutes les jolies filles qui avaient croisé sa route. Mais c’était un séducteur, pas un prédateur sexuel. »

Gainsbourg avait donc remballé les démons de Gainsbarre et concentré son attention sur l’album de sa jeune muse. Mais, pendant ce temps, quelqu’un de très proche de l’artiste voyait d’un mauvais œil la relation qu’il avait nouée avec l’adolescente : « Sa fille Charlotte Gainsbourg, pour laquelle il a écrit tout un album en 1986, Charlotte for Ever, prend ombrage du tandem formé par Vanessa Paradis et son papa Serge Gainsbourg », écrit Hugues Royer.

Intense

La chanteuse ira même jusqu’à dire, dans Première en 2004, en parlant de sa « rivale » : « Elle a une voix insensée. Lorsqu’elle a collaboré avec mon père, j’étais jalouse, jalouse… C’était horrible ! J’imagine qu’elle le sait. » Sans doute la Vanessa d’alors ne s’est-elle pas rendu compte de la relation entre Serge Gainsbourg et sa fille… « Elle était très exclusive avec son père, confie à l’auteur Constance Meyer, qui a eu une liaison avec le chanteur. Et, réciproquement, lui ne tarissait pas d’éloges sur sa fille. »

Toutefois, Charlotte Gainsbourg avouera plus tard : « J’adore leur album. Parce que c’est elle, parce que c’est lui. Et parce que leur travail commun nous relie aussi. »

Deux ans après la disparition de Serge, Vanessa Paradis confiera dans Télé 7 jours : « C’était quelqu’un de très intense, extrême et, pourtant, d’une grande délicatesse. […] Parfois, quand il me racontait sa vie, j’avais envie de le serrer dans mes bras. »

Clara Margaux

À découvrir