France Dimanche > Actualités > Christian Clavier : Pierre Mondy lui a tout appris !

Actualités

Christian Clavier : Pierre Mondy lui a tout appris !

Publié le 15 avril 2011

Le héros des "Visiteurs", Christian Clavier a avoué qu'il n'avait qu'un seul maître au théâtre, Pierre Mondy, qui l'a dirigé cinq fois.Le héros des "Visiteurs", Christian Clavier a avoué qu'il n'avait qu'un seul maître au théâtre, Pierre Mondy, qui l'a dirigé cinq fois.

À 59 ans, Christian Clavier concrétise un rêve d'enfant : il passe derrière la caméra pour réaliser une comédie de mœurs racontant les tribulations d'un couple de lesbiennes qui cherche à adopter un orphelin.

Pour ce tournage réunissant des stars comme Muriel Robin, Jean Reno et Helena Noguerra, Clavier s'est rendu quelques semaines en Thaïlande. C'est là, entre deux prises, qu'il s'est confié au Journal du dimanche sur les personnalités qui l'ont le plus influencé sur le plan artistique : « Je dois beaucoup à mon pote Jean-Marie Poiré. Il est l'une des deux personnes qui m'ont tout appris du métier, grâce à sa science du rythme et du montage », avoue celui qui a joué dans neuf comédies du réalisateur.

->Voir aussi - Christian Clavier et Marie-Anne Chazel : Pour lui le meilleur, pour le pire...

Puis il enchaîne : « Il y a aussi Pierre Mondy, pour sa maîtrise du mouvement dans la mise en scène. » Jamais, jusqu'à présent, l'acteur n'avait confessé à quel point son illustre aîné avait compté pour lui. En fait, une indéfectible amitié, teintée d'un immense respect, lie depuis près de vingt ans ces artistes, tous deux originaires de Neuilly-sur-Seine.

Passion

En 1983, alors qu'il achève le tournage de Papy fait de la résistance, Christian Clavier rencontre Pierre Mondy qui cherche un comédien pour jouer dans Ma vedette américaine, pièce qu'il met en scène au théâtre Saint-Georges. Malgré leur différence d'âge, les deux hommes s'apprécient immédiatement : ils sont sur la même longueur d'onde, aiment tous les deux la comédie et nourrissent une passion commune pour le théâtre.

C'est pourquoi, en 1987, Pierre Mondy, qui achève l'adaptation de Double mixte, pièce de Ray Cooney au théâtre de La Michodière, demande à « son grand ami » de remonter sur les planches aux côtés de Marie-Anne Chazel et Gérard Rinaldi.

Le spectacle est un triomphe, et l'acteur devient le comédien de théâtre fétiche du metteur en scène. Entre 1989 et 2002, il joue dans trois autres pièces de Pierre : Un fil à la patte, d'après Georges Feydeau, Panique au Plazza, ainsi que Même heure, l'année prochaine.

Mieux : les deux hommes coécrivent, en 1989, le scénario de Fantômes sur l'oreiller, un téléfilm diffusé le 30 décembre de la même année sur TF1. Dans cette histoire hilarante de manoir hanté avec Martin Lamotte et Philippe Khorsand, Pierre Mondy incarne le chauffeur du héros, Brice, lui-même joué par Christian Clavier.

Une belle métaphore, pour un mentor qui a su prendre à son bord son disciple, afin de faire un bout de chemin professionnel et amical avec lui...

Christian Narbrière

À découvrir