France Dimanche > Actualités > Christian Quesada : De nouvelles révélations accablantes !

Actualités

Christian Quesada : De nouvelles révélations accablantes !

Publié le 15 novembre 2019

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Christian Quesada

Un second documentaire, diffusé le 14 novembre sur C8, fustige encore davantage Christian Quesada, l’ancien champion des “12 coups de midi !”

Les langues se sont déliées depuis le 27 mars dernier, date de la mise en examen et de l’incarcération de l’ancien champion des 12 coups de midi ! à la prison de Bourg-en-Bresse, dans l’Ain… Après la sidération éprouvée par tous ceux qui avaient côtoyé Christian Quesada, mais aussi celle des téléspectateurs qui, des mois durant ont applaudi le « grand maître », un premier documentaire, Du rêve au cauchemar : le point sur l’affaire, diffusé le 9 mai 2019 sur C8, avait dressé un portrait terrifiant de cet accro aux jeux télévisés qui avait empoché plus de 800 000 euros au quiz de TF1.

Des témoignages de proches et de certaines de ses victimes avaient alors permis au public stupéfait de cerner la personnalité de cet homme de 54 ans accusé de détention et de diffusion d’images pédopornographiques, ainsi que de tentative de corruption de mineurs. Si ce reportage nous avait à l’époque terriblement heurtés et choqués, que dire de celui que vous pourrez voir, toujours sur C8, le 14 novembre prochain, et dont la chaîne a diffusé tout récemment quelques extraits dans Touche pas à mon poste ! l’émission de Cyril Hanouna ?


Dans cette seconde plongée au cœur même de l’histoire de ce père célibataire de deux enfants, intitulée Christian Quesada, nouvelles révélations sur le champion déchu, d’autres membres de son entourage, interrogés par l’équipe de fins limiers du réalisateur Guillaume Genton, racontent leur expérience vécue au contact de ce personnage pour le moins sulfureux…

Une certaine Anne se souvient notamment avoir été savamment manipulée par cet ancien ami, indiquant qu’il avait prétexté la présence de ses deux garçons, Clément et Robin pour la convaincre de lui prêter de l’argent : « Au moment de Noël nous avons reçu un message de Christian nous disant qu’il ne pourrait pas fêter correctement le réveillon avec ses enfants parce qu’il n’avait pas de fonds, se souvient-elle dans le documentaire. Alors, mon compagnon lui a adressé un chèque, et il y avait apparemment de quoi faire la fête parce qu’il n’aurait pas fait un chèque pour 200 euros. »

Il pourrait ne rien y avoir de louche dans l’action de demander à ses amis un peu d’aide quand les temps sont durs… Nos proches ne sont-ils pas là pour nous, surtout dans ces périodes de fêtes où tous les petits bouts de chou ont le droit d’être gâtés ? Certes… Sauf que, selon cette personne, les enfants de Quesada n’étaient pas avec lui lors de ce Noël-là ! « Alors on peut penser qu’ils n’en ont pas vu la couleur, a-t-elle également précisé. Je pense que l’argent qu’il est arrivé à gratter de ci, de là, c’était pour son usage personnel, et très certainement de l’alcool, de la drogue, les jeux de grattage et les cigarettes. »

D’ailleurs, d’après le réalisateur du documentaire qui s’est confié à Télé Star, le natif d’Antony, dans les Hauts-de-Seine, n’a jamais remboursé ses dettes, même après que la fortune lui a souri : « Quand il était en difficulté, certaines personnes lui ont prêté des sommes qu’il n’a jamais rendues une fois riche », a déclaré Guillaume Genton.

Mais il y a pire… Car un autre des amis d’enfance du détenu de Bourg-en-Bresse délivre un témoignage effarant sur les déviances de celui qui a déjà été condamné trois fois, en 2001, 2009 et 2017, pour « corruption de mineur », « exhibition sexuelle » et « tentative de proxénétisme aggravée » !

Aux dires de Loïc, qui s’exprime de façon anonyme, le visage caché et la voix modifiée, son goût pour les très jeunes filles ne date pas d’hier : « À mon avis, il veut donner une bonne image, explique cet homme. Il ne raconte pas qu’il a toujours regardé des photos de gamines. » Un comportement qui, selon Loïc, remonterait à l’époque où Christian Quesada vivait à Antony. Ce même intervenant affirme que les penchants de la future star des jeux télévisés étaient de notoriété publique. Loïc s’est ainsi remémoré cette scène écœurante à laquelle il aurait assisté : « Il était sur le balcon et il se branlait. J’avais ma sœur qui passait à vélo et d’autres gamins ou gamines qui s’écriaient : “Oh là là ! Il montre son zizi !” Voilà… » D’ailleurs, toujours selon cet ancien proche, nul n’ignorait les agissements de Quesada, qui était à l’époque souvent insulté dans la rue : « Les gens passaient et lui lançaient : “Pédo, pédo, pédo, pédo, pédo, pédo !” »

Si ces différents extraits sont difficiles à supporter, l’on peut imaginer l’effroi que provoquera sur le public l’intégralité de ce documentaire diffusé le 14 novembre… Mais l’on est en droit de se demander pourquoi cet homme déjà poursuivi par la justice, présenté comme un pervers aux odieux penchants, a pu sévir jusqu’au 17 mars dernier sans avoir été davantage inquiété.

Clara MARGAUX

À découvrir