France Dimanche > Actualités > Christine Angot (On n’est pas couché) : Les raisons de son départ !

Actualités

Christine Angot (On n’est pas couché) : Les raisons de son départ !

Publié le 14 mars 2018

Par le passé, la polémiste Christine Angot a souvent quitté le plateau d’"On n’est pas couché" pour signifier son désaccord…

« À ce moment-là, je me suis dit que je quittais l’émission. Définitivement. », a confié Christine Angot au magazine Télérama en octobre dernier suite à sa violente altercation avec Sandrine Rousseau [venue présenter son livre « Parler » qui aborde la question des violences sexuelles, ndlr].

Samedi dernier pourtant, la chroniqueuse s’est à nouveau retrouvée impliquée dans une dispute de même intensité. Cette fois, c’est avec Maître Éric Dupond-Moretti, venu faire la promotion de son livre « Le Dictionnaire de ma vie » (Ed. Kero), que le ton est monté. En cause ? Le comportement de l’avocat jugé « agressif » par l’animatrice.

L’homme de loi lui a en effet reproché d’avoir évoqué la vie privée de la vice-présidente des Républicains, Virginie Calmels, présente le même jour sur le plateau : « C'est d'une violence incroyable, madame. Que vous alliez exposer publiquement un passé sentimental dont, peut-être, Madame n'a pas envie de parler, c'est aller très loin. »


Un commentaire que la polémiste est loin d’avoir apprécié. Comme le révèle Benjamin Castaldi dans l’émission « Touche pas à mon poste », la production de l’émission a décidé de couper une scène au montage : celle du départ de Christine Angot. L’information a été très vite confirmée par Franck Dubosc, présent lors de l’échange.

Excédée, l’écrivaine a alors prétexté une envie pressante afin d’aller se plaindre à la production : «  Christine Angot a une fois de plus quitté le plateau, prétextant de devoir aller aux toilettes. Elle a surtout demandé à voir la productrice. », nous explique le chroniqueur de Cyril Hanouna.

Déjà face à Sandrine Rousseau, c’est la productrice de l’émission, Catherine Barma, qui avait été chargée de désamorcer la bombe. Alors dans un état de détresse émotionnelle, Christine Angot avait reçu sa visite : « C'est elle qui m'a convaincue que je pouvais retrouver mon calme, ma concentration. »

Estelle LAURE

À découvrir